ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Doing Business 2014: la Centrafrique se classe devant le Tchad

Par journaldebangui.com - 30/10/2013

Le pays a facilité le commerce transfrontalier en réhabilitant des tronçons de la route menant à la frontière avec le Cameroun

 

La Banque mondiale a publié mardi 29 octobre son rapport annuel sur l’environnement comparatif des affaires dans le monde. Ce rapport intitulé «Doing Business 2014» («Faire des affaires en 2014») est basé sur des indicateurs relatifs aux réglementations régissant la création et la gestion des entreprises dans 189 pays. Les spécialistes ont passé au crible les réformes engagées par ces pays pour faciliter l’implantation des entreprises locales ou étrangères sur leur sol. Sa préparation a exigé le concours de 13 000 experts extérieurs. Sans compter la trentaine de spécialistes maison qui ont travaillé sur ce rapport.

 


© journaldebangui.com
La Centrafrique avant dernière: 188/189
Le classement auquel le rapport 2014 aboutit distingue le même quinté gagnant que l’année précédente: Singapour, suivi de Hong Kong, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis et le Danemark. L’Allemagne se classe 21e et la France qui était 34e dans l’édition précédente a reculé au 38e rang mondial. Les trois pays africains, à savoir la Libye, le Centrafrique et le Tchad, qui ferment le classement, seraient, selon la grille de lecture de la Banque mondiale, les économies les moins favorables aux affaires. En effet, la République centrafricaine, qui se classe à la 188ème position avant son grand voisin le Tchad, a facilité le commerce transfrontalier en réhabilitant des tronçons de la route menant à la frontière avec le Cameroun. Le Tchad qui pointe à la dernière position a facilité le transfert de propriété en abaissent la taxe de transfert de propriété. Cependant, le Tchad a rendu le commerce transfrontalier plus difficile en introduisant un nouveau document pour l’exportation et pour l'importation.

Un rapport phare
«Doing Business» est un rapport phare du groupe de la Banque mondiale, avec des dizaines de milliers de citations dans les médias et les revues académiques. Lancé en 2003, il en est à sa onzième édition. Deux mots sur sa méthodologie. Elle se veut pragmatique et se fonde sur des critères extrêmement factuels : la création d’entreprises, l’obtention de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs, le paiement des taxes et d’impôts, le commerce transfrontalier, l’exécution des contrats, le règlement de l’insolvabilité et l’embauche des travailleurs. Le classement global des pays selon la facilité de faire des affaires est basé sur ces indicateurs. Autre caractéristique de cette évaluation: elle concerne les réglementations en vigueur pour les PME de chaque pays et ne tient pas compte des conditions spécifiques aux multinationales.

 

 
MOTS CLES :

22 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Cet article doit beaucoup plaire à l'effronté-provocateur Alpha

Par Ngarra

30/10/2013 17:05

La Centrafrique, malgré sa situation chaotique, se place avant le Tchad ! Quelle ironie du sort ?

Comme quoi,etre nouveau riche,n'est pas une assurance. Centrafrique n'a pas besoin de simuler,il est riche par nature

Par JPierre

30/10/2013 19:02

y a t t il quelque chose a part le petrole? Ce sont les sudistes qui produisaient tout: l'agriculture (riz,oignons,ignames coton),la peche , l'elevage,et meme les meilleurs soldats,pas ces voyous de déby envoyé pour faire du voyoutisme ailleurs. Sans ces braves travailleurs du sud ,ces voleurs de betail ne sont rien,il faut voir des documentaires sur le tchad et voir comment ils vivent et meme aujourd'hui dans leur vrais villages. Les vestes sont juste un déguisement. Avec déby ils envahissent les bureaux à ne rien y faire. D'autres se specialisent dans les vols de bétail qu'ils marchent vendre en centrafrique et au retour se transforment en coupeurs de route zaraguina.
un jourtnaleux partisan nous aggressait centrafricains disant que grace aux commerçants tchadiens on a ça et ça à bangui,c'est plutot grâce aux sudistes travailleurs qu'ils pillent et paient à bas prix et arrogance leurs recoltent qu'ils viennent exploiter leurs vices chez nous.
Ce n'est qu'un début,le petrole de doba ,c'est pour Déby et le quartier musulman qu'il a modernisé,pourtant ,Doba est au sudiste chretiens.Tout s'épuise ,c'est pourquoi il devient fou quand il s'agit d'exploiter du coté centrafricain.Tout ce qu'ils savent faire c'est guerroyer et etre invivavables avec les autres. les diplomates etrangers au tchad vous le confirmeront.Tout se paye ici bas. La fin de Déby,je sablerai le champagne

Le TCHAD n'est pas une référence pour la RCA

Par REF

30/10/2013 23:57

Je ne comprends pas pourquoi vous voulez faire la comparaison entre le Tchad et la RCA.
Nous n'avons presque rien en commun en dehors de nos parents "HAOU" qui sont au sud du Tchad.

Le Tchad s'est toujours identifié comme pays musulman, alors que nous la RCA nous sommes un pays laïque, meme comme à 90% Chrétien.

Les Tchadiens sont naturellement belliqueux. Nous, conciliant. C'est vrai qu'il sont du désert et la religion musulmane s'ajoutant n'arrange pas les chose pour eux.

La référence de la RCA est La France et celle des Tchadiens est DUBAÏ et les pays arabes.

Il n'y a pas la liberté au Tchad, comme en Centrafrique.

Nul aurait été le pétrole, que serait le Tchad? Après le pétrole, que sera le Tchad?

Donc pour comparaison, suivons les bons exemples. Suivons les meilleurs. Suivons des pays comme le Cameroun ou le Nigeria.
Pas Le Tchad.

JDD, le TCHAD n'est pas une référence pour la RCA.

Merci d'éviter ce type de manquement dans la réflexion.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Domaine de réforme de la réglementation des affaires : Commerce transfrontalier
  • Rang dans le classement Doing Business 2014 : 188
  • Distance de la frontière en 2013 (en points de pourcentage) : 34,1 (en 2012 : 34,2; amélioration: −0,2)

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués