NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Conseil de sécurité: accord pour l'envoi de 250 soldats en RCA

Par Autres médias - 30/10/2013

Une réunion informelle du Conseil sur la situation en Centrafrique, organisée par la France, aura lieu vendredi 1er novembre

 

Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé mardi l'envoi de 250 militaires pour protéger le personnel et les installations de l'ONU en République centrafricaine (RCA), ont annoncé des diplomates. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon avait proposé la semaine dernière un déploiement rapide de soldats pour tenter de rétablir l'ordre en RCA, l'un des pays les plus pauvres du monde, livré à l'anarchie depuis le renversement en mars du président François Bozizé par les rebelles de la coalition Séléka. Les 15 pays membres du Conseil de sécurité ont accédé mardi à la demande de M. Ban, ont affirmé des diplomates. Une réunion informelle du Conseil sur la situation en Centrafrique, organisée par la France, doit en outre avoir lieu vendredi.

 


© AFP Issouf Sanogo
Des soldats de la force multinationale de l'Afrique centrale (Fomac) montent la garde à Bangui, en Centrafrique, le 7 octobre 2013
Dans un premier temps, 250 soldats, qui ne seront pas des Casques bleus, seront déployés à Bangui. Au total, quelque 560 soldats pourraient être déployés, avec l'envoi d'autres hommes dans d'autres parties du pays. Cette unité de protection était prévue dans la résolution sur la RCA adoptée le 8 octobre par le Conseil de sécurité mais le Conseil attendait des recommandations de M. Ban sur sa composition et ses effectifs. La résolution a ouvert la voie à la mise en place d'une mission de maintien de la paix pour tenter de rétablir l'ordre en RCA. Le Conseil de sécurité avait décidé début octobre de renforcer la Misca (Mission internationale de soutien en Centrafrique), une force de l'Union africaine (UA) censée sécuriser le pays, avec pour perspective de la transformer éventuellement en mission de maintien de la paix.

La France a déployé 450 hommes sur place pour sécuriser l'aéroport et protéger ses ressortissants, et a laissé entendre qu'elle pourrait porter, si nécessaire, cet effectif à 750 soldats. Une quarantaine de personnes ont été tuées le week-end dernier dans des affrontements entre des milices paysannes d'auto-défense et des ex-rebelles désormais au pouvoir. La situation humanitaire se dégrade avec plus de la moitié de la population (4,6 millions) dans un état critique, selon l'Unicef. La famine touche 500.000 personnes.

John Ging, directeur des opérations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU, a affirmé mardi que la protection des civils était la priorité. Les violences inter-religieuses ont chassé de leurs maisons environ 400.000 personnes et beaucoup cherchent refuge dans les églises, les mosquées ou se cachent dans la brousse. Des atrocités indescriptibles sont commises contre les civils par des groupes armés créant un climat de peur incroyable, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

 

 
MOTS CLES :

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Mais où sont les FACA ???

Par wanto

30/10/2013 12:39

Finalement, je ne comprends plus rien dans cet désordre sécuritaire ??? mais où sont passés nos soldats, officiers des FACA ,gendarmes...? ne peuvent-ils pas se mettre à la disposition des FOMAC pour aider à la sécurisation du pays ? on ne va pas me dire que dans cet pays il n ' y a personne pour aider les forces amis à protéger la population ? nous sommes les plus concernés par notre sécurité ou pas !! c'est quand même incroyable sur 4.600.000 habitants dépendant entièrement pour leur sécurité , de la présence étrangère ? c'est fou ! pauvre Centrafrique !

Où sont nos FACA? pourquoi ne pas les associer aux opérations????

Par SOROKATE

30/10/2013 15:09

Donnez aux FACA les moyens et matériels nécessaires pour rétablir en peu de temps la paix et l'ordre sur tout le territoire.

Vous écartez de toute initiative la FACA pour des raisons qu'on ignore, alors qu'elle est formée et payée pour cela.
Associiez la FACA a vous opérations.

Mr DONDOJA a compris que la FACA est incontournable c'est pourquoi il a voulu la dissoudre.
J'ai confiance en notre FACA.
Vive la FACA désormais casernée à la prison de Ngaragba pour des raisons méconnues.

SOROKATE Alias Domzan bene.

Des troupes armées dans un pays c'est pas bon

Par LUC

30/10/2013 16:31

bjr
A mon avis, ceux qui prennent des descisions sur la RCA, soient sont mal conseillés(ONU) soit agissent dans la but de détruire la pays totalement(SELEKA et/ou EX-SELEKA).
Ils ne vont pas dans le sens de la majoritée des centrafricains.
En faisant venir des tas et des tas d'étrangers armés qui vont se livrer à des pratiques malhonnêtes et immorales avec la complicitée des supérieures hiérarchiques puisque les responsables centrafricains qui sont au pouvoir se comportent pire que des ânes, et pire que des animaux.
Oui où est la vraie FACA, pas la FACA altérée par la présence de SELEKA.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués