SOCIéTé  |    

Combats entre ex-rebelles et milices : le bilan s’alourdit

Par Afp - 28/10/2013

D’après un nouveau bilan communiqué, les combats qui ont eu lieu le 26 ont fait douze morts près de Bouar

 

Les combats, de samedi entre milices paysannes d'"auto-défense" et ex-rebelles désormais au pouvoir ont fait douze morts près de Bouar, dans l'ouest de la Centrafrique, d'après un nouveau bilan communiqué par une source militaire. Tôt samedi, les milices "munies d'armes de guerre et de machettes" avaient encerclé Bouar, ville située à environ 400 km au nord-ouest de Bangui, dans une région considérée comme acquise à l'ex-président François Bozizé, renversé le 24 mars par la coalition rebelle Séléka de Michel Djotodia, investi le 18 août président de transition, a expliqué cette source sous couvert d'anonymat. Le dernier bilan de ces combats "fait état de 12 morts dont sept parmi les groupes d'auto-défense et cinq dans les rangs des ex-Séléka, ainsi que plusieurs blessés dans les deux camps", a affirmé la même source. Un précédent bilan, samedi, faisait état de "quatre morts parmi les groupes d'auto-défense et plusieurs blessés dans les deux camps", selon une source militaire.

 


© Bêafrika Sango
Combats entre ex-rebelles et milices
"Aucun coup de feu n'a été entendu dans la ville de Bouar dimanche où des éléments congolais et camerounais de la force africaine (Misca) déployés sur place, tentent de convaincre les habitants de garder le calme et de retourner chez eux", a-t-elle ajouté. D'après l'Abbé Mireck, de la Cathédrale Marie Mère de l'Eglise de Bouar, "environ 4 à 6.000 personnes" se sont réfugiés dans les locaux de l'Eglise catholique et s'y trouvaient encore dimanche. "Des personnes âgées, femmes et enfants, pour la plupart, éprouvent d'énormes besoins alimentaires urgents", a-t-il précisé. "Les assaillants ont encerclé la ville. Nous sommes bloqués. On ne sait dans quelle direction fuir", avait affirmé Maxime Lalaï, un habitant de Bouar, samedi en fin de matinée.

Un commerçant musulman de Bouar, Awalou Mamadou, disait craindre des violences ciblées envers la communauté musulmane de la ville majoritairement chrétienne, et estimait que les assaillants représentaient "entre 300 et 500 hommes". Les exactions sans fin d'ex-rebelles ont provoqué des violences inter-communautaires qui menacent de prendre un tour religieux entre chrétiens, qui constituent la grande majorité de la population, et musulmans. Les combattants qui formaient les rangs de l'ex-rébellion se revendiquent de confession musulmane et M. Djotodia est le premier président musulman de l'histoire du pays.


 

 
MOTS CLES :  Ex-rebelles   Milices   Combats   Centrafrique 

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il n'y a plus d'autres choix

Par fayaka

29/10/2013 04:21

Vive la Resistance!

Tentative de manipulation

Par Marc

29/10/2013 10:42

Nous sommes manipulés par la presse!!!

Depuis l'arrivée de SELEKA en RCA, plus rien ne va bien pour la majorité des centrafricains !!!
SELEKA a détruie, pillé, aussi bien l'administration que les simples citoyens, et les églises....
Aujourd'huila population poussée à la révolte, pend des armes et de défend.

La presse nous manipule et veut nous faire croire que ce sont les partisans de BOZIZE qui combattent pour le retour de ce dernier.
C'est de la manipulation.

On veut nous faire croire que les églises ont été pillé pour des raisons économiques; ce n'est qu'une tentative de manipulation.
C'est de la manipulation pour nous détourner du vrai problème de SELEKA ou EX-SELEKA.
Ce ne sont que des bandits, rien de plus.
Combattons tous ensemble les Bandits!

Marc a tout compris : vraie manipulation

Par jerry

29/10/2013 12:10

Depuis quand on combat des Kalash avec des Machettes? C'est une profonde manipulation qui consiste à légitimer les exactions de la SELEKA. On ne peut pas combattre des armes de guerres avec de Balaka. Reveillez vous avant de tomber les deux pieds dans cette manipulation Franco-Tchado-Seleka.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués