NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Anicet Georges Dologuélé déclare la naissance de l’Urca

Par Source: AFP - 27/10/2013

L’ancien Premier ministre vient de tenir la première assemblée constitutive de son parti politique à Bangui

 

L'ancien Premier ministre Anicet Georges Dologuélé, figure respectée de la vie politique centrafricaine, a annoncé vendredi 25 octobre, la création d'un nouveau parti politique, l'Union pour le renouveau centrafricain (Urca), à l'issue d'une réunion publique. L'Urca aura "le devoir d'agréger les forces de tous ceux qui refusent le fait accompli, pour ensemble combattre la misère, la régression économique et sociale, et l'effondrement de notre nation", a expliqué M. Doguélé, exprimant son désir de participer à la reconstruction du pays, plongé dans le chaos depuis la prise du pouvoir en mars dernier par les rebelles de la coalition Séléka.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Anicet Georges Dologuélé au milieu lors de son retour à Bangui
M. Dologuélé a dressé un constat sombre de la situation politique et sécuritaire en Centrafrique: "l'ampleur et l'intensité des pillages, des assassinats, des viols et des destructions des biens publics et privés, montrent que notre pays a réellement perdu ses repères et n'est plus un Etat normal". "Ayons l'humilité de le reconnaître, nous avons échoué! Oui, nous avons tous échoué! Nous ne devons pas avoir honte de le dire, la situation que vit notre pays en ce moment est le résultat de l'échec collectif de toute la classe politique nationale", a-t-il ajouté.

Premier ministre de l'ancien président Ange-Félix Patassé de 1999 à 2001, M. Dologuélé était rentré fin septembre dans son pays après de longues années d'exil. "M. Propre", comme le surnommait la presse centrafricaine, était réputé pour sa gestion rigoureuse des finances publiques, ayant notamment initié des mesures à l'encontre des auteurs de détournements de fonds. Il a également été président de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), dont le siège est à Brazzaville, au Congo, de 2002 à 2010.

 

 
MOTS CLES :

19 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

FAIRE DU NEUF AVEC DU VIEUX ?

Par abou

27/10/2013 17:43

Dologuélé porte une lourde responsabilité dans l'effondrement de l'état centrafricain. Un devoir d'inventaire s'impose avant de hâter à la conclusion expiatoire généreuse de "on a tous échoué, pardonnon-nous, et donnons tous la chance à l'un d'entre nous de recomencer". Trop facile "Mr Propre", on devra vérifier au moins si vous l'étiez vraiment ???

A Monsieur DOLEGUELE et autres opportunistes politicards.

Par SOROKATE

28/10/2013 01:39

cher monsieur A. G. DOLEGUELE,
Vous êtes un grand économiste, n'avez vous rien à faire que de la POLITIQUE?
Nous avons en RCA un nombre exorbitant de "sous partis politiques" et partis politiques qui, concrètement n'ont rien démontré quant aux misérables conditions de vie de vos cobayes peuple Centrafricain, s'ajoute à cela le votre.

J'ose croire que vous avez suffisamment de moyens financier pour mettre sur pied un soit disant parti politique, à mon sens patriotique, vous devriez vous investir dans les actions sociales et humanitaires pour aider vos compatriotes déshumanisés par vos semblables politiciens aveuglés par l'avidité du pouvoir égoïste nuisible à l'aspiration du peuple souverain.

En agissant ainsi vous saurez vous démarquer des autres seul le peuple souverain vous donnera son pouvoir.

Cher compatriote monsieur A. DOLEGUELE, toute la nation centrafricaine sait que vous avez endossez la veste de politicien après être fabriqué par le feu ancien chef d'état A.F.PATASSE tout comme votre parent ZIGUELE. Mais qu’est ce que vous avez démontré par le passé au peuple centrafricain? Quelle politique sociétale aviez vous réalisée afin d’atténuer la misère des centrafricains(es)?

Oui, vous avez occupé diverses responsabilités dans les grandes institutions bancaires internationales,quelles réputations aviez vous respectivement à ces fonctions?

Cher monsieur,si votre préoccupation est de soulager le peuple centrafricain de ses conditions de vie atroces, il y a beaucoup à faire sans la politique politicienne.

Pourquoi tout le monde veut devenir président en RCA? et pourtant l'expérience a montré qu'aucun de multiples présidents qu'à connu notre pays personne à fait mieux que l'empereur J.B.BOKASSA malgré certains dérapages pendant son règne.

Oui, chacun est libre de faire de la politique, mais en ce qui concerne les "politiciens" centrafricains ,ils ont tous les mêmes parcours: Une fois accéder à un poste politique en guise de remerciement,une fois être déchargé de cette responsabilité, arrive une naissance d'un opportuniste parti politique pour d'éventuelles réconquêtes de postes ministériels sans se soucier du sort de la population.

Son excellence A.G.DOLEGUELE,Chaque jour en RCA la seleka tue, viole, incendie des maisons et grainiers des civiles,nombreux sont dans la brousse, mais seulement la question de votre candidature qui vous préoccupe, vous voulez devenir présidents des morts? Je me demande qui est derrière votre candidature, si ce n'est pas l’ennemi n°1 d'une Centrafrique paisible,politiquement indépendante et économiquement. Chose curieuse c'est pendant votre séjour en Europe que votre envie est devenue débordante ce qui me laisse perplexe.

Monsieur A. DOLEGUELE, à mon humble avis, vous voir comme président de la RCA c'est encore hypothéquer l'avenir de la RCA, les priorités actuelles sont énormes entre autres: Mettre fin à toute la seleka soit la traduction obligatoire de tous les chefs de la seleka devant la justice, sécurisation du territoire, redonner à la justice son indépendance, la reconstitution du pays , les créations d'emplois associées à la mise en exploitation de notre sous sol,vous n'êtes pas sans savoir que toucher à notre sous sol est synonyme du départ du pouvoir de certains anciens présidents centrafricains, encore moins vous.

Les DO&(Zi-GUELE) sont tous des auxiliaires, manœuvres du néocolonialisme, car à moindre problème ils trouvent refuge en Europe où vivent toutes leurs familles, laissant le peuple à son triste sort. Monsieur G.NGUREKATE est aussi dans ce tas avec les mêmes méthodes. Tout le monde sait que monsieur ZIGUELE est co auteur de la seleka,sans parler de monsieur N.TIANGAYE.

Finalement qui d'entre ces précités est crédible? qui peut traduire la seleka devant la justice? qui dira non à Idriss DEBY? qui dira non à la France afin d'exploiter ne fus que notre pétrole?

La RCA après la transition mérite un président neutre, Engagé,Patriotique et Nationaliste contrairement à ceux qui seront des sous présidents.

Chers vous tous ne soyons plus claniques, ni moutons de Panurge et encore moins émotionnels.
Avec la seleka Dieu nous a montré ce qui étaient réellement nos politiciens.
Soyons matures et responsables,aucune erreur n'est permise. Nous avons besoin d'un autre B.BOGANDA prêt à mourir pour son peuple.


Sommes nous pas des HOMMES et FEMMES capables, pourquoi à chaque fois on nous impose de président?. Tous veulent devenir députés pour avoir de l'argent: Construire une villa, avoir de voitures cependant toutes les promesses lors de propagande deviennent une utopie.

La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la VIE.

I yé gbia ti kodôrô so a lingbi ti sara si i guirissa gbâh na passi ti seleka,na lo dô sesse na a moudjou porô ndali ti a mossoro ti gbé ti séssé ti é.

SOROKATE Alias Domzan bene.

UN RÉSIDU DE VAMPIRES RÉUNI AU LEDGER POUR CONTINUER A SUCER LE SANG DU PEUPLE CENTRAFRICAIN !

Par justice

28/10/2013 02:58

Les Dologuélé, Tiangaye, Ziguélé,etc leurs patrons francais et les dictateurs criminels Sassou et Deby croient-ils sincèrement et sérieusement que les populations centrafricaines endeuillées, humiliées, bafouées, traumatisées qui ont tout perdu, leur pays, leurs biens, les êtres qui leur sont chers, leurs femmes, mères et soeur violées, leurs lieux de cultes profanés, la tombe de leur président Fondateur profanée, etc vont se précipiter massivement pour prendre part à de simulacres d’élections, et surtout plébisciter ceux-là même qui ont contribué à leurs descentes en ENFER. Ceux-là même qui ont sablé le champagne quand les Sélékas se sont abattus sur eux, ceux-là même qui depuis les régimes Kolingba, Patassé, Bozizé et Djotodia, ont bu leur sang tels des vampires affamés, qui voudraient continuer leurs sales besognes criminelles ! Une indécence sans pareil cette assemblée constituve d’un parti opportuniste, qui à l’occasion, a réuni le résidu de vampires qui rodent encore dans la ville de Bangui. Quel cynisme ! Prions pour que les anti-balakas réussisent et que ces vampires soient nettoyer de la RCA! Vive le Centafrique !

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués