NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Gabon : Sylvia Bongo auprès des soldats Gabonais en Centrafrique

Par koaci.com - 25/10/2013

La première dame gabonaise s'est rendue le 24 octobre 2013 à Bangui à la rencontre des soldats gabonais en mission dans ce pays

 


« En tant que Première Dame, mon rôle est d'être attentive à leurs conditions d’éloignement alors même qu’ils s’exposent chaque jour au péril de leur vie. Je veux leur dire que nous avons confiance en eux, leur signifier l’importance de leur mission de consolidation et de préservation de la paix dans le cadre de la Force Multinationale des Etats d'Afrique Centrale et les remercier pour ce qu’ils font chaque jour. Je veux leur faire part de la fierté et de la solidarité des Gabonaises et des Gabonais, leur dire que nous pensons à leurs enfants, à leurs conjoints, à leurs parents. » a déclaré Sylvia Bongo Ondimba.

 


© gabonreview.com
La première dame gabonaise
La Première Dame du Gabon, particulièrement engagée pour la défense des droits de la femme et des personnes vulnérables, manifeste sa préoccupation eu égard des violences sexuelles, banalisées, en situation de conflit armé : « Le Gabon, dans sa vision historique de pérennisation de la paix en Afrique, souhaite adresser un message d’alerte sur la situation des populations les plus vulnérables, notamment les femmes, les enfants. Les violences faites aux femmes et aux enfants ne peuvent êtes mises sous silence et restés impunis. C’est une question de droit humanitaire et de dignité humaine. Je condamne toute forme de violence à l’égard des femmes et des enfants.»

D'autre part, Sylvia Bongo, en tant que Présidente d’honneur de la Croix Rouge gabonaise, a tenue également à apporter une forte contribution volontaire aux opérations d’assistance conduites par la Croix-Rouge centrafricaine auprès des populations, plus particulièrement aux femmes et aux enfants, victimes du conflit.


 

 
MOTS CLES :  Sylvia Bongo   Gabon   Centrafrique 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Pour contre l'impunité: d'accord,pour le reste pouvait mieux faire

Par Castro

28/10/2013 15:28

On reconnait les vrais amis qu'au moment des urgences. Les stars et hommes politiques américains l'avaient fait rapidement pour haiti dans un etat d'extrême urgence et dangereux pour qui s'y rendait.Même l'Europe y courait ignorant le danger. Les centrafricains se faisaient massacrer,tous ces gens faisaient le muet,s'il n' y avait pas les seules voix des centrafricains dans chaque coin du monde et des ong pour décrire la réalité dans ce désert en voix de la sous région politique pour qui, implicitement djotodia était l'homme de la situation en écho à l'un des corrompus griot, ziguélé,les centrafricains seraient presque tous éliminés en douce aujourd'hui par djotodia,nourredime,assimeh et tous ces généraux sortis de nulle part sous commandement de déby et autres assassins du Soudan. Les mêmes qui font semblant aujourd'hui de nous pleurer ,parce qu'il est aujourd'hui à la mode sur tous les médias dans le monde de parler un peu plus de la centrafrique et de montrer l'insoutenable,ces memes qui ignoraient la souffrance et exactions sur le peuple centrafricain en détresse, n'avaient aucun problème de conscience et recevaient en grande pompe,le Grand Boucher des centrafricains,alors que la communauté lui refusait toute reconnaissance, venir faire leur communication sur les épaves du peuple centrafricain,c'est osé. Quand la maison de votre voisin brûle,on sort aussitôt pour crier au secours et apporter les premiers seau d'eau,on ne laisse pas le voisin s'égosiller tout seul,déshydraté, au point mort,la case au 3/4 en cendres pour sortir son seau d'eau et en faisant plus honneur à l'assassin marchant dans sa galerie,alors la logique est qu'un assassin ou celui par qui le mal arrive est infréquentable. Celui qui a fait un autre article au pays en disant au centrafricain de prendre exemple,est lui même naif,peut-être parlait-il aux gouvernants .Tout ce que les centrafricains doivent savoir c'est qu'ils ne doivent compter que sur eux et ne plus avoir la mémoire courte comme certains ont l'habitude de dire sur vous et d'en abuser. Le seul pays qui a pris une distance avec les évènements pour y voir clair d'abord ,c'était le cameroun,tout le reste ne rêvait que de faire leur puissance sur notre épave avec le premier venu. Ils ont tous des visées sur nos diamants et bien d'autres etc. Ce n'est pas aujourd'hui que Séléka tue et viole des femmes et enfants. Ca nous aurait fait chaud au coeur si ça venait dès le commencement.Bon là, elle vient pour les soldats gabonais,il fallait bien qu'elle dise quelque chose. Mais, Il y a tellement de pauvres, de problèmes de société(manque d'électricité,d'eau potable ,de bidonvilles,de liberté,de chèreté de vie dans ces pays supposés riches en pétrole qui ne sert qu'une petite caste,qu'une bonne communication serait pour ces gens de se rapprocher de ces peuples à part,délaissés et travailler sur une démocratie réelle et honnête que des com sur les épaves des autres. l'Afrique est depuis le continent où le malheur des uns n'est pas celui des autres et où un voisin qui cherche refuge devient un indésirable.Cela va durer jusqu'à quand pourqu'on change un peu dans notre continent? Par ce que nous avons vécu,que les centrafricains sachent désormais qui est qui et de ne plus marcher naivement.
je comprends bien pourquoi,les compatriotes ont du mal à réagir à cet article,pour rester polis.
J'espère que cet article ne va pas devenir un écran noir à cause de ma réaction,car il y avait une réaction intéressante mettant en mal les arguments d'un "Consultant" sur le theme l'insécurité terreau de...,alors que le débat devenait interessant,on a eu droit à un écran noir.Même s'il a demandé à être retirer,il a ouvert un débat ,faut aller jusqu'au bout

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués