DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

RCA: Déclarations du porte-parole du Quai d’Orsay

Par APO - 23/10/2013

M. Philippe Lalliot répondait à une question sur l'accompagnement de la Misca par la France

 

Est-ce qu’on accompagne la MISCA avant qu’elle ne se transforme en MINUSCA?
Oui, tout à fait. Dès le mois d’août, nous avons souhaité que le conseil de sécurité s’engage pour résoudre la crise. Nous avons obtenu un premier débat mi-août et nous avons ensuite porté une première résolution qui a été adoptée il y a quelques semaines au conseil de sécurité. Elle a donné pour mission au secrétaire général des Nations unies de remettre un rapport aux membres du conseil de sécurité sur le déploiement d’une mission de maintien de la paix, afin d’appuyer le déploiement de la force africaine.

 


© partiantisioniste.com
Philippe Lalliot
Lors de son déplacement à Bangui avec la commissaire européenne chargée de l’aide humanitaire, le ministre des Affaires étrangères a insisté sur trois messages:
- la stabilisation: nous apportons un soutien au déploiement de la force africaine et à sa transformation en force de maintien de la paix, lorsque le conseil de sécurité le décidera et en fonction des recommandations du secrétaire général des Nations unies ;
- la transition: une feuille de route a été adoptée. Elle prévoit des élections libres et transparentes en 2015. Le ministre l’a rappelé à Bangui. L’objectif, c’est l’organisation d’élections en 2015 avec toutes les étapes que cela implique (établissement d’une commission électorale, constitution de listes électorales, organisation d’un référendum constitutionnel, etc) ;
- enfin, le soutien humanitaire: il s’agit d’un objectif majeur pour la France. Les populations sont durement éprouvées. Le pays est très largement déstabilisé. Certaines zones ne sont pas accessibles aux organisations humanitaires. Ce n’est pas acceptable. Il faut que l’ensemble du territoire soit accessible aux organisations non-gouvernementales pour qu’elles puissent apporter leur aide.

Nous saluons enfin le sommet de la Communauté économique d’Afrique centrale qui s’est tenu lundi 21 octobre à N’djamena. Depuis le début de la crise, l’organisation régionale s’est mobilisée. Ce sommet est un nouveau pas positif pour aider la Centrafrique à sortir de la crise. Les chefs d’Etat réunis à N’djamena ont pris des décisions et rappelé des principes que la France soutient.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués