NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cemac: des soldats équato-guinéens arriveront en Centrafrique

Par journaldebangui.com - APA - 22/10/2013

Le contingent de 200 éléments a quitté Malabo au moment où se tenait à Ndjamena le sommet de Ceeac sur la RCA

 

Ainsi, c’est hier 21 octobre que la Guinée équatoriale a envoyé une troupe de 200 hommes en Centrafrique, dans le cadre de la Force multinationale des Etats d’Afrique centrale (FOMAC) passé sous le drapeau de l’ONU et devenu la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA). Le contingent équato-guinéen a quitté Malabo, la capitale équato-guinéenne, pour Bangui au moment où se tient à N’Djamena, au Tchad, un sommet de la Communauté des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) consacré à la situation de la sécurité en Centrafrique où les éléments de la Séléka, qui ont porté le président de la transition, Michel Djotodia, au pouvoir, sont accusés de semer la terreur dans le pays.

 


© africatime.com
Des éléments de l'armée équato-guinnéenne
L’envoi tardif des soldats équato-guinéens par rapport à d’autres pays de la communauté, s’explique par la condamnation au départ par Malabo du coup de force qui a chassé François Bozizé du pouvoir. Le président Teodoro Obiang Nguema a appelé à la discipline militaire, avant leur départ, les 200 hommes formés pour le maintien de la paix, lors de la cérémonie de remise du drapeau national qu’il a présidé samedi. L’envoi d’une troupe équato-guinéenne de 200 hommes en RCA pour une mission de pacification, intervient au lendemain de la célébration du 45e anniversaire de l’indépendance de Guinée équatoriale le 12 octobre dernier, une cérémonie à laquelle a assisté à Malabo le couple présidentiel Chantal et Michel Djotoja, président de la transition en Centrafrique.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Une Armée plus élargie

Par francky

22/10/2013 16:00

S'il vous plait des soldats professionnels de l'Afrique australe,de l'Angola et professionnel du Sénégal.La Cemac,à part un pays,les autres seront trop sous l'emprise de leurs chefs d'Etat qui pourront être sous l'emprise de l'assassin Déby. La Cémac s'est aussi subir le double jeu de la france qui ferme les yeux sur les dérives de Déby

Forces Africaines

Par KODROTIZO

22/10/2013 19:10

Nous souhaitons la présence des SUD-AF (Sud-africains) comme on aime les appeler à Bangui ainsi que les Sénégalais et les angolais pour au moins équilibrer la balance. Car, la prédominance tchadienne met en difficulté le haut commandement de la Misca. Le congo avec Sassou parrain du chaos en Centrafrique, influence négativement les actions militaires. Sassou s'entend très bien avec Deby sur les actions et leurs conséquences. il nous faut d'autres forces éclairées permettant de mener des actions communes de pacification sinon le TChad va vouloir s'associer au Congo pour couvrir une zone infestée de rebelles qu'ils vont protéger. Mon souhait est que les équipes d'intervention dans chaque zone doivent être mixées d'avantage pour éviter des positions partiales.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués