DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

«Pax Africana»: se préoccuper de la Centrafrique!

Par Edem Gadegbeku-Afriquinfos - 18/10/2013

Il faut se porter au secours de la Centrafrique. C’est l’esprit d’une nouvelle Déclaration rendue publique par la Fondation panafricaine «Pax Africana», basée à Lomé.

 

Une Centrafrique en proie à des soubresauts meurtriers et à la merci d’islamistes et de bandits armés est une inquiétante menace à la paix sur tout le continent. C’est en résumé les grosses articulations d’une nouvelle Déclaration rendue publique par Edem Kodjo et sa Fondation «Pax Africana». Depuis 2010, cette Fondation s’est illustrée dans la résolution et la prévention de conflits au moyen de médiations ou de la tenue de Colloques rassemblant d’éminents penseurs de l’Afrique ou encore de sa diaspora. Ancien gouverneur du Fmi (Fonds monétaire international) et de la BAD (Banque africaine de développement), Edem Kodjo fut deux fois Premier ministre au Togo.

 


© Pax africana
Edem Kodjo (G) et l'ex SG de l'Onu, le Ghanéen Kofi Annan.
La Déclaration de Pax Africana in extenso
"Malgré le vote d’une Résolution le 10 octobre dernier à l’ONU qui autorise l’envoi de casques bleus en République centrafricaine d’ici quelques mois, ce pays continue d’être à la merci de violents et meurtriers soubresauts militaro-politiques internes. Depuis la chute du régime Bozizé le 24 mars 2013, les différentes parties prenantes à la crise dans cet Etat, en dépit de leur engagement à respecter les «Accords de Libreville» de janvier 2013, peinent à mettre en œuvre le contenu de ce consensus qui prévoit un retour à l’ordre constitutionnel au bout de 18 mois de transition.

Cette situation favorise et entretient des violences cycliques (exactions, viols, meurtres, etc.) orchestrées par des bandes armées incontrôlées qui ont provoqué le déplacement de 400.000 personnes et mis un tiers des 5 millions de Centrafricains dans le besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Corollaires inquiétants de cette donne sécuritaire précaire, ces derniers mois, des affrontements récurrents entre milices civiles d’auto-défense (exaspérées par les exactions d’ex-rebelles)et éléments des forces armées centrafricaines prennent de plus en plus de perceptibles et graves tours religieux entre musulmans et chrétiens (dominants en RCA).

Par ailleurs, tous les ingrédients sont désormais réunis pour une somalisation de la Centrafrique. De l’avis de plusieurs experts en stratégie militaire, l’instabilité au sommet de la RCA et sa situation géographique créent un appel d’air pour d’hétéroclites bandes armées incontrôlées, dans une Afrique centrale déjà meurtrie par l’interminable crise militaro-politique dans les Kivu (en RDC). C’est le cas de la présence de mercenaires et chefs de bande tchadiens et soudanais, de membres de la LRA (rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du Seigneur), et la probable convergence vers la RCA des jihadistes vaincus au Nord-Mali ces derniers mois, ou encore de radicaux issus du groupe islamiste nigérian Boko Haram.

Cette somalisation programmée de la RCA constitue une grave menace à la paix et au développement pour toutes les sous-régions de l’Afrique. Le récent drame du Westgate au Kenya qui a engendré des victimes de différentes nationalités a démontré que nul sur la planète n’est à l’abri des actions pernicieuses du terrorisme doublé d’islamisme radical".

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ERREUR

Par simpliste

19/10/2013 20:37

dans cet article, on cite les FACA(armée nationale centrafricaine parmi les incriminés.
je dois vous contredire sur ce point:
en effet, il ne faut pas confondre les FACA à une bande armée partisane et mafieuse.
et que l'origine du désordre actuelle c'est essentiellement les bandits de grand chemin, les seleka, et les bandes armées non identifiées(BANI).
les FACA étant marginalisées doivent être tenues à l'écart de toute extrapolation.
le peuple centrafricain tient à cette institution républicaine remobilisée et considérée.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués