SOCIéTé  |    

RCA: journée de réflexion pour la femme rurale

Par Radio nationale/TVCA - 16/10/2013

Les manifestations de la Journée internationale de la femme rurale, se sont déroulées au complexe sportif Barthélémy Boganda, en présence de Mme Chantal Djotodia

 

Dans son discours, la ministre des Affaires sociales, Mme Eureka Lucile Mazangué, a déclaré que «cette journée de réflexion nous offre l’occasion de faire le diagnostic des mouvements féminins en RCA afin de ressortir leurs forces et faiblesses, d’une part, et de jeter un regard critique sur la situation de la femme rurale en temps de conflit, d’autre part. Au regard des conflits militaro-politiques que connait notre pays ces dernières décennies et leurs impacts sur la situation de la femme rurale, il nous parait impérieux de faire des propositions concrètes allant dans le sens de l’innovation en vue d’un décollage du mouvement associatif féminin capable de prendre en main sa propre destinée. Nous devrons avoir une pensée pour toutes nos compatriotes qui se sont involontairement refugiées dans la brousse et qui ne peuvent se joindre aux autres pour cette journée. La population centrafricaine est constituée à plus de 50,2 % de femmes. 81% de la main d’œuvre agricole est féminine et les femmes contribuent grandement au bien-être familial et au développement des économies rurales, notamment par la production vivrière et à l’atteinte de la sécurité alimentaire».

 


© FAO/Jean-Nestor Bobongo.
Les femmes rurales à Bangui pour la journée!
Vu l’absence des femmes qui vivent dans des conditions difficiles en brousse, la première Dame de Centrafrique, Mme Chantal Djotodia, a souhaité la mise en place d’un cadre d’échanges entre les femmes afin de prendre les décisions nécessaires pour l’épanouissement de la femme centrafricaine. Selon Mme Chantal Djotodia, «Cette journée est une journée de joie mais aussi de douleur parce que les femmes ici présentes ne sont pas celles qu’il faut. Il est temps de dire non à la violence et à la guerre. Prenons notre responsabilité en tant que femme pour dire que nous voulons avancer. Les femmes des autres pays avancent, pourquoi pas nous?». Cette rencontre a été suivie d’un atelier sur la situation des femmes rurales en temps de conflit et sur le diagnostic des mouvements féminins en RCA. Elle a pris fin par la visite des différents stands des femmes de différents pays (RCA, Cameroun, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire et Maroc). Toutes les couches féminines du pays étaient représentées.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués