NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: Laurent Fabius annonce un renforcement des troupes françaises

Par RJDH-RCA - 15/10/2013

Le diplomate français, a rencontré les autorités de la transition et leur a demandé de tout faire, pour l’amélioration de la situation sécuritaire et humanitaire du pays

 

La visite du diplomate français était de courte durée à Bangui, 5 heures temps. Celui-ci a d’abord rencontré les autorités de la transition à savoir le président de la transition, Michel Djotodia, le président du Conseil national de transition Alexandre Ferdinand Nguendet et le Premier ministre Nicolas Tiangaye. A ces trois personnalités, le ministre Fabius leur a porté le message de Paris : «Assurer la situation sécuritaire en Centrafrique, régler le problème humanitaire et organiser des élections libres, transparentes et démocratiques au plus tard début 2015». «J’ai rencontré les autorités et celles-ci ont à nouveau confirmé qu’ils ne se présenteront pas aux élections ainsi que les membres de leur gouvernement. Et la communauté internationale doit y veiller», a insisté le ministre français.

 

<div align="center"><object classid='clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000' width='480' height='360'><param name='movie' value='http://www.afrikatv.net/web/mini.swf' /><param name='wmode' value='opaque' /><param name='flashvars' value='id=317'/><param name='allowfullscreen' value='true' /><param name='allowScriptAccess' value='always' /><object type='application/x-shockwave-flash' data='http://www.afrikatv.net/web/mini.swf' width='480' height='360' ><param name='movie' value='http://www.afrikatv.net/web/mini.swf' /><param name='wmode' value='opaque' /><param name='flashvars' value='id=317'/><param name='allowFullScreen' value='true'/><param name='allowScriptAccess' value='always'/><div style='width: 480px; height: 360px; font-size:18px; text-align: center;'><a href='http://www.afrikatv.net' target='_blank'><img src='http://www.afrikatv.net/web/play.png' border='0' ></a></div></object></object></div>

 

En outre, il a annoncé l’arrivée «prochaine», de troupes françaises, qui va compléter les quelques 410 éléments, déjà présents dans le pays, pour le compte de la sécurisation, «en attendant le prochain vote par le conseil de sécurité des Nations Unies, d’un nouveau mandant pour les forces internationales présentes en Centrafrique», a-t-il dit, mais une date exacte n’a pas été mentionnée.

Au cours de sa visite, le ministre français a aussi rencontré les leaders religieux. Il leur a transmis le message de l’Union européenne, qui est celle d’éviter un conflit interreligieux, qui est d’actualité dans le pays. «Les gens ont toujours vécu ensemble et nous n’accepterons pas qu’ils s’entredéchirent», a tancé Laurent Fabius. Bien que courte, cette visite vient appuyer les efforts déployer ces dernières semaines par Paris, pour passer la crise centrafricaine au premier plan devant la communauté internationale.
 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ON attend de voir l'effectivité et le resultat dans un interet du peuple cette fois ci

Par Simonjt

15/10/2013 15:27

C’est bien si les hommes politiques français au pouvoir se décident à voir le problème de Centrafrique maintenant. Ca le sera si c’est sincère,encore là on a quelque doute. On attend voir de quelle façon,et s’ils n’entravent pas la bonne volonté et détermination des africains qui voient clairement d’où vient le problème centrafricain et comment le résoudre.
Ne prenez pas la visite de Fabuis comme un acte de prise de conscience,ou comme un réel souci du bien chez nous,ces politiciens français et surtout ceux de gauche se foutent de nous malgré les grands principes humains dont leur parti se gargarise. La vérité ,autour de ce voyagequi est mis en scène, est que beaucoup des personnalités africaines anglophones ,certains francophones oud’autres langages dont l’Afrique du sud etc… ne supportent pas la façon dont la France gère le problème centrafricain malgré toutes ces exactions mille fois dénoncées, et cette latitude donnée au Tchad et son arrogance avec ses soldats visibles déployés et la llangue de bois de la France pour ne pas dire clairement que c’est bien une invasion étrangère de mercenaires islamistes entretenus par le Tchad et le soudan qui sécoue centrafrique.
Comme la France à travers ces memes politiciens hypocrites doivent aller en Afrique du Sud et espérer y glaner quelques juteux contrats,voilà que Centrafrique devient le centre d’intérets de ces hommes hypocrites,pour donner un signal d’apaisement et compréhension à l’Afrique du sud sur le sujet de dissension et espèrer ainsi décrocher des contrats. Ce qui a été fait.Vous ne valez que les interets de la France. Alors n’applaudissons pas encore,ce voyage qui n’est qu’un marché pour ces politiciens aux principes pollués,meme si l’hyppotame de Bangui djotodia a forcé des figurants à s’exhiber et saluer un passage de Fabuis.
Le peuple d’où vient son mal,comme quelqu’un l’avait dit,il faut briser le cordon ombilical pour avoir réel départ en Centrafrique,en Afrique francophone.
Regardez ce Ziguélé ce type de nègre de banania y a bon,qui sort sa tete sachant son maitre à bangui,mais pourquoi il ne l’a pas mis dans son jet pour le ramener chez lui,pays qu’il a déserté depuis des mois sous prétexte de congrès,il fait allonger son ventre en ventre. Que de faire de congrès ces pressés du pouvoir,doleguele et nguerekata compris auraient pu organiser des soirées et manifestations pour leur pays. Six mois après que Bozizé est éjecté du pouvoir,on dirait qu’ils sont pris de cécité pour ne pouvoir voir ce qui se passe derrière le problème de leur pays ou la situation actuelle,leur problème semble rester BoZizé. Ce ne sont pas de politiciens,il faut les virer,peuple.
Après un long silence,Fabius sur le chemin de leur crime,Ziguélé sort sa tete comme un serpent qui se cache dans un trou lors de feux de brousse pour eviter la chaleur et n’en sortir que quand les braises sont eteintes.
Le Con Ndoumba qui était en hibernation et ne commentait aucun article relatif aux exactions ou nominations sectaires de son maitre djotodia,sort lui aussi sa tete mais pas en calebasse mais comme Calimero de sa coquille d’œuf pour s’en prendre à l’Ambassadeur Doubane le traitant de mytho,mais lui-même Ndoumba n’est-il pas Mytho ? N’est pas lui qui s’inventait de menaces téléphoniques de menaces de Bozizé etc pour se forger un mythe ? Est-il jaloux que l’autre lui pique sa méthode ?
Meme si le Doubame joue pour sa projection en présidentielle,est-il le seul,sonfarfelu protégé cousin Doléguélé,tete de coco,comme l’a si bien décrit un compatriote que fait il alors ? Et son ami Nguerequatar à qui il a arrangé un séjour médiatique non moins chaotique par l’incohérence politique de l’apprenti retraité de Baltimore.Apprenti qu’il rêve d’en faire un appui de son Doleguélé pion de sa survie en centrafrique.Ces associés de paoua,le Guerequatar pour y être né,ils ont oubliés sous le poids de dollars de corruption qui circulent à bangui de pleurnicher leur ville natale de naissance Paoua devenue jouet de la Séléka ,ville qui leur servait de propagande contre Bozizé.
Doubane s’est impliqué tant mieux,les raisons farfelues de Doumba sont celles des policherchemanger qui ne voient pas loin et qu’on les couillonne tout le temps. Mettant la France en avant avec ces memes politiciens dee garde à vous à Déby,Ndoumba jette plutôt les fleurs à ceux qu’il pense grace à qui il doit son lit douillet à bangui loin de RSA. Et si vous revenez sur le communiqué de presse contre cette meme France,quand il suçait avec Patassé. Vous voyez déjà le genre de nos politiciens du ventre qui changent comme des cameléons au gré de leur mangeoire.
Doubane a fait ce que normalement Tiangaye devrait faire,seul personnalité reconnu par la communauté internationale. L’amérique voit comme beaucoup d’africains et centrafricains d’où vient le drame que vit centrafrique et la non décision de certains et attendait l’echo fort des hommes politiques sur le terrain pour rejeter ou en faire une cause après l’appel du pape,des Ong etc mais il y a personne donc la personne qui parlait un peu etant dedans était ce Doubane. Alors ils écoutait ce qu’il disait d’officiel un peu plus objectif que djotodia et ndoumba qui camouflaient des genocides par des fausses accusations des elements de Bozizé ou qui excusaient la seleka disant faux selekas.Ces politiciens nationaux meme en exil forcé à l’exterieur etaient,tous devenus sans voix,ne retrouvent la voix certains comme Ziguélé ,guerékatar,dolegueleeet bien d’autres pour dire que Séléka est un mal necessaire,seleka c’est bien,Djotodia l’homme de la situation,pro séléka,perdaient du temps sur Bozizé alors que l’urgence etaient aux denonciations des exactions,et le jeu tchadien. Rien de ces farfelus politiciens,tout pour leur sombre égo pour passer sur des ondes,jamais ne sont associées au defilé ou manifestation organisées par des centrafricains de l’extérieur,ni pour dire aux journalistes français qui leur tendent tpoujours le micro que il y a une manifestation centrafricaine,parlez-en. Non,ils ne pensent qu’à leur petite personne,s’affichant ici là pour arrondir leur cv devant nous,mais nous ne sommes plus des electeurs naifs. Peut-e^tre qu’ils croient dur comme fer à leur intronisation par la France,alors que la France ne parle pas d’Election car ce sera encore de l’argent de l’union européeenne à rembourser surtout que de sommes etaient sorties pour le dernier election à couvrir et que le mandat n’est meme pas achevé,alors qu’on nous dise la verité sur la Démocratie et le vote dont on nous parle en 2015.Le conseil de securité la france n'y est pas arrivé comme Ndoumba veut nous faire croire,il y a bien eu d'autres pressions
La première personne qui a fait du probleme de centrafrique une affaire internationale est le pape,pendant que Ziguélé riait à pleine dents sur les télé françaises. Puis il y a l’archevèque de Bangui Zapalainga,cet archevèque insulté sur le site des seleka ,siteque tout le monde fuit aujourd’hui. C’était ce prete le soutien du peuple,les gueullards politiciens ont disparu,puis il ya eu l’écrivain franco camerounaise Calixthe Beyala. Longtemps après ceux là,il y a eu personne de nos politiciens pour dénoncer. Alors les centrafricains à travers le monde se sont organisés pour parler de leur pays en proie aux islamistes. Aujourd’hui certains essaient de suivre le prete,tant mieux si c’est de bonne foi et non pour simplement se déguiser en bonnes gens.
Combien de fois ,l’archeveque a exoliqué en France ,le danger et les exactions,si c’est maintenant que trouve nécessaire un signal,vous aurez compris
Un farfelu se moquait et disait que nous faisons la revolution sur le clavier,mais ça commence ainsi ailleurs dans le mondee t finit par des bonnes organisations et butte les traites un à un et mettre en place de bon départ. Ce n’est que question de temps. La France doit changer ,ce qu’elle reproche aux uns l’autorise à d’autres,Comment peut-elle se faire respecter. Déby n’est pas un modèle.

A Monsieur Laurent FABIUS...

Par SOROKATE

15/10/2013 17:40

Son excellence monsieur le ministre Laurent FABIUS,
Je suis Centrafricain naturel, étant donner que votre pays et le mien ont une HISTOIRE indélébile dans les mémoires des peuples respectifs, s'ajoute à cela des accords entre autres de( sécurité,militaire et l'octroi d'aides au développement...) consentis entre nos deux états.

En rappels, vous n'êtes pas sans savoir que la RCA ancienne colonie de votre pays la France totalise aujourd'hui 53 années "d'indépendance" or en réalité ce pays est réputé par des crises politiques, tantôt c'est la France qui ,éjecte le président et place un autre. " D.DACKO, J.B.BOKASSA, André.KOLIGBA .

Votre pays nous a imposé la DÉMOCRATIE ce qui a permis au feu président A.F.PATASSE d'accéder au pouvoir aussitôt la mauvaise gouvernance a pousser la nation centrafricaine de regretter sa confiance placée en la politique de ce dernier, votre pays n'a pas cessé avec sa mauvaise manie quant à déstabilisation des états souverains Africains, le général A.KOLINGBA fût soutenu en armes et moyens nécessaires pour revenir au pouvoir( les mutineries,les archives,et armes made en France retrouvées chez KOLINGBA en témoignent).

Il fallait changé de stratégie, convaincre le chef d'Etat major de PATASSE afin de réussir le coup, l’opportuniste général BOZIZE avide de pouvoir depuis longtemps a saisi l'occasion.
La feuille de route bien ficelée en France mise en exécution par le redoutable fidèle sous président auxiliaire Idriss DEBY pour introniser monsieur F.BOZIZE le 15 Mars 2003.

"Ce qu'on fait pour le peuple sans le peuple est contre le peuple" l'exaspération du peuple centrafricain pour la n-iéme fois a permis à PARIS d'être la plate FORME au commandement des opérations SELEKA, même méthode, l’auxiliaire président DEBY réinstalle la SELEKA le 24 Mars 2013. La seleka étrangère à la scène politique Centrafricaine commet des EXACTIONS IGNOBLES,
Toutes les archives républicaines sont détruites, la RCA mise à sac, toute la république sous l'occupation. Les administrations saccagées,pillées, tout est incendié...

Ainsi déclare la France déclare:

"La France est prête à fournir les copies conformes des archives RÉPUBLICAINES de la RCA à l'état Centrafricain"
" La France n'intervient plus dans les affaires souveraines des états Africains"

"Cette même France se dit préoccuper quant aux questions sécuritaires et humanitaires en RCA au bout de la SOUMALISATION"

Monsieur le ministre j'observe de près les relations de coopérations bilatérales entre mon pays la RCA et le votre depuis ,ma conclusion est amère.

En ce qui concerne l'annonce de votre visite à Bangui, j'étais indigné pour la simple raison que: La France démocratique ne devrait pas recevoir, ni accorder de visites officielles à ce régime de seleka(DJOTODIA), bien au contraire imposer à ce dernier de rétablir l'ordre et la paix en RCA , organiser des élections démocratiques crédibles.

Grandiose est ma consternation de vous voir à Bangui parler d'éventuel envoi de militaires Français en RCA qu'à la fin d'année 2013,et que le cas Centrafricain n'est pas identique au Nord du Mali. Ce que je trouve comme une insulte à l'endroit de la nation Centrafricaine.
"F HOLLANDE, je cite RCA au bord de la somalisation"

Comparer le nord du Mali et la Somalie, vous verrez que la Somalie est catastrophique que le nord Malien alors DECLAREZ QUE LE CAS RCA EST AU BOUT DE LA SOMALISATION ça veut dire que c'est catastrophique.

Monsieur le ministre vous et votre président HOLLANDE n'êtes en symbiose. Vos avez tous les deux des lectures contradictoires de la situation centrafricaine.

Monsieur le ministre vous n'avez pas besoin d’effectuer ce voyage en RCA, s'il y avait une volonté politique de votre part(France) d'aider la RCA vous auriez dû:

Demander le retrait total de toute la seleka dans nos provinces puis procéder au DDR.
Tamiser toutes les nationalités dans seleka.
Exiger l'annulation de tous les grades dévergondés de la seleka déjà dissoute.

réitérer votre soutien quant à la proposition faite par l'UA relative à la traduction devant la CPI tous les chefs de guerre SELEKA.

Monsieur le ministre votre visite a permis aux centrafricains'es) de patienter jusqu'à la fin d'année 2013 pour espérer un soutien de votre part.
Cependant les commandants, colonels et généraux seleka continuent à excéder dans leur massacre, toute la nation centrafricaine est désormais dos au mures.

La nation centrafricaine est de nature PACIFIQUE, hospitalière et coopérative vis à vis de la France. Soutenir les Islamistes est une erreur fatale.

L'arbre est planté attendons le fruit d'ici peu.

SOROKATE Alias domzan bene.

@ Sorokate

Par Nomzamo

15/10/2013 20:06


Cher compatriote,

Ces barbares gaulois se foutent complètement de votre rappel historique. Il faut se dire une chose que la FRANCE EST L'ENNEMIE DE L'AFRIQUE. Une fois que l'on a fait ce constat, il faut trouver des voix et moyens pour les chasser chez nous comme l'ont les Vietnamiens et les Agériens. Aujourd'hui, pas un seul petit gaulois peut se lever pour dire ce que les Algériens ou les Vietnamiens doivent faire. C'est lorsqu'on a affaire à des gens civilisés que 'on s'exprime comme vous faites.

De mars à mai 2013, j'ai envoyé au Parti Socialiste (SIC), les images des exactions de la séléka sur la paisible population centrafricaine. Les images des soldats français et con seillers français installant la marionnette doto machin (excusez moi, je n'ai pas à prononcer le nom de ce phacochère). C'est le gouverneur actuel oups pardon l'ambassadeur français en RCA qui a piloté l'installation de doto machin.
J'ai tenté de joindre la rue Solférino pour leur demander d'arrêter le massacre des populations civiles dans la mesure où ils ont le pouvoir. C'était le silence total
Ces criminels français se foutent de notre gueule. Seul le langage de la violence que ces barbares et envahisseurs comprennent.

Ils étaient en Afghanistan, la plupart des militaires étaient rentrés les jambes devant et les autres la queue entre les jambes. Les Afhgans leur ont fait comprendre qu'ils étaient chez eux et ils ont compris la leçon en pliant bagages pour se replier sur les colonies en Afrique.
En Afghanistan, on sait qui est garçon et qui est femmelette. Il n'y a qu'en Afrique noire que ces envahisseurs avec leurs bases militaires peuvent jouer au tintin en Côte d'Ivoire, au Mali, en Centrafrique, au Gabon, au Congo, au tchad etc...

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués