NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: le ministre d’Etat Christophe Gazam-Betty prend la porte

Par journaldebangui.com et autres médias - 10/10/2013

Le décret pris par le Chef de l’Etat Michel Djotodia Am Nondroko a été lu à la Radio nationale, mais ne précise par les motifs de son limogeage

 

Porte-parole, de la coalition seleka, Christophe Gazam-Betty réfugié politique en France avait rejoint les rebelles fin décembre 2012 alors que ceux-ci devraient aller aux négociations de janvier 2013 à Libreville. Il s’est aussitôt positionné comme la branche intellectuelle de cette coalition. Ce qui lui a valu la sympathie de Michel Djotodia et les autres chefs de guerre. Même si les raisons de son limogeage ne sont pas élucidées, les rapports entre le ministre et le chef de l’Etat étaient souvent houleux. "Je l'ai appris comme vous. Appelez ceux qui ont pris cette décision. Moi je suis à l'hôpital depuis une semaine", a-t-il réagi dans un bref échange téléphonique avec Xinhua.

 


© facebook
Le diplomate Christophe Gazam-Betty
Promu au rang de ministre d'Etat après la prise du pouvoir de Michel Djotodia, Gazam Betty s'occupait d'un portefeuille élargi au Dialogue et à la Réconciliation nationale, ce qui l'a à ce titre amené à initier la signature d'un Pacte de réconciliation nationale en septembre à Rome en Italie. C'était sous les auspices de la communauté catholique de Saint Egidio et au terme de ce voyage il avait fait savoir lors d'un entretien, que sa proximité était mal perçue et lui valait des attaques de la part de parents du président de la transition, une parfaite illustration de la bataille des égos observée au sein du nouveau pouvoir. En effet, ces derniers temps, il était reproché à Christophe Gazam-Betty son train de vie grandiloquent, son arrogance envers ses collègues ministres, et également les menaces qu’il proliférait à l’encontre les journalistes.

Selon le site Bêafrika Sango, des présomptions de détournement planeraient également sur M. Gazam-Betty. Il serait soupçonné d’avoir détourné près de 17 millions F CFA destinés aux Fauves de Basket-ball lors du tournoi Afrobasket à Abidjan. Il aurait également laissé une ardoise de plus de 40 millions à la charge de l’Etat centrafricain représentant les frais de son séjour à l’Hôtel Ledger Plazza.

Diplomate de formation, Gazam Betty, très présent sur la scène médiatique nationale et internationale depuis sa nomination au sein du gouvernement d'union nationale et de transition de Nicolas Tiangaye formé début février, passait pour un fidèle proche du nouvel homme fort de Bangui. Ce privilège que l'intéressé revendiquait d'ailleurs avec vantardise n'a pourtant pas empêché Djotodia de le relever de ses fonctions. Christophe Gazam-Betty est la troisième personnalité clé de la séléka à quitter le Gouvernement après Mohamed Moussa Dafhane qui était aux Eaux et forêts et Nouraldine Adam qui occupait le poste de la Sécurité publique.

 

 
MOTS CLES :

10 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Un vampire dédaigneux quitte le gouvernement!

Par Grand Papa

10/10/2013 13:22

Qui va pleurer cet homme qui, somme toute, aime prendre des airs lors de ses déclarations publiques. C'est le genre d'"intellectuels centrafricains" suffisants et arrogants qui peuplent la sphère politique de la RCA. On se souvient de ses déclarations sur le danger pour les éléments SELEKA de l'époque de se mettre les dix chefs de l’état de la CEEAC sur le dos. Phrase typique de ceux, en Centrafrique, qui ne pensent que par et à travers la vue des "étrangers" les solutions aux problèmes de leur pays.

Qu'il s'en aille! Je ne crois pas en ces "profito-situationnistes" qui ont écumé tous les partis politiques de la RCA toujours à la recherche du moindre carré de pouvoir et de pains à manger. On verra où il trouvera de nouveau de l'argent pour se pavaner dans les allés du pouvoir. La RCA doit se libérer de ces hommes qui ne roulent que pour leurs propres intérêts sans jamais se soucier du bien-être du grand nombre de centrafricains dans le dénuement total.

Sus aux "Vampires" de la RCA!

Après le pain blanc, Gazam Betty va manger du pain noir !

Par Ngarra

10/10/2013 13:38

Je reprends cette formule qui traduit le " racisme " de la langue française pour dire à Gazam Betty qu'il faisait le beau hier mais aujourd'hui il est tombé comme une crêpe. Dorénavant il va déguster... Tous ceux qui dirigent les autres et qui se croient éternellement à cette place doivent réfléchir à cela, n'est-ce pas Djotodia ? Quand on nous joue du pipeau ( lancement de mandats d'arrêt pour tel ou tel individu, dissolution de la séléka et j'en passe... ) et que rien ne change, il n y a plus de crédit. De grâce, démissionnez !!!

BIEN FAIT!

Par Jules

10/10/2013 13:54

Bien fait pour sa médiocrité et sa naïveté. Tous ceux qui ont trahi le paisible peuple Centrafricain et qui le maintiennent t dans l'oppression apprendront à leur dépend. Casse-toi pauv....

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués