SOCIéTé  |    

Centrafrique: les enjeux du désarmement «forcé»

Par journaldebangui.com - 08/10/2013

Ces opérations sont fortement soutenues par des forces tchadiennes spécialement envoyées pour ces services

 

Les forces africaines présentes en Centrafrique, ont démarré depuis quelques jours avec la police et la gendarmerie, des opérations de désarmement forcé des officiers de la séléka dans la ville de Bangui. Ces opérations sont fortement soutenues par des forces tchadiennes spécialement envoyées pour ces services. Mais ces opérations présentent des enjeux très particuliers. Les éléments chargés de ces opérations sont confrontés à des problèmes de tout genre.

 


© journaldebangui.com
Des éléments chargés du désarmement entourent des armes récupérées
Plusieurs officiers d’ex-séléka ne sont pas d’avis pour ce désarmement. «Ils nous désarment, ok mais après nous allons faire comment?», s’est interrogé Abdoul Hassan, un colonel à la tête d’une trentaine d’hommes. Ce dernier a en effet offert un grand spectacle au cours d’une des opérations de désarmement de sa «base» située au domicile d’un particulier au quartier Galabadja. En conclusion, Abdoul Hassan ne sera pas désarmé, idem pour ses hommes, en dépit de l’intervention du ministre en charge de la sécurité publique Josué Binoua.

 


Armes récupérées dans un Consulat
Un peu plus loin dans le 1er arrondissement de Bangui, c’est dans un consulat indexé par des jeunes, que l’équipe chargée de ces opérations s’est rendue. Après des altercations violentes, plusieurs armes automatiques et des munitions de gros calibres ont été récupérées hier lundi 7 octobre 2013. Aussi, un véhicule tout neuf volé a été recupéré par les forces chargées du désarmement. Dans ledit consulat habitent des éléments de l’ex-séléka. Mais cela n’a pas empêché la FOMAC de mener cette lourde tâche dans le souci de redonner à la ville de Bangui sa quiétude d’antan.

Ces opérations se poursuivent encore dans plusieurs zones de la capitale centrafricaine, en attendant les renforcements en hommes et en moyens financiers pour que lesdites opérations puissent être effectuées dans les provinces de la Centrafrique.
 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Que dit Djotodia face au refus de ces colonels de se faire désarmer????

Par SOROKATE

08/10/2013 16:44

Que disent Djotodia et Binoua?
Les GUELE( ZI & DOLE)que disent-ils ? sommes nous dans quelle jungle? même la jungle est bien organisée que la RCA Islamiste Djihadiste selekalisée.

Toute la nation Centrafricaine vous a vomis et vous vous accrochez au pouvoir de force.Personne ne vous accorde crédit mais vous vous êtes auto proclamez autorités politiques issues d'un braquage constitutionnel. Honte à vous ,on s'en souviendra de vous amèrement.

Vous n'aurez jamais la quiétude en RCA vos dégâts sont immenses.
La seleka tantôt dissoute tantôt sur le terrain bien armée toujours enturbannée. Toute la seleka est colonel,généraux d'ailleurs....

Djotodia le plus idiot de tous les présidents que le monde ait connu.
Le seul président haï par une nation pour ne pas dire sa nation.
Président interdit de coutoyer le monde extérieur sauf accepté au Tchad et au Soudan.

La nation Centrafricaine attend de pieds fermes toute la seleka au tournant.
Un homme averti en vaut.......

SOROKATe alias Domzan bene.

Magnifique

Par Dambéti

08/10/2013 19:05

Bravo??? à tous les éléments professionnels de la Fomac, je dis bravo, ah pauvre Centrafrique, y a que chez nous ou on peut malheureusement assisté a ce genre de phénomène. Une République bananière, ou les habitants ne sait plus à quel saint se vouer, ou avec quelle sauce vont-ils être mangés. Comment un colonel, d'ailleurs je me demande de quel académie militaire est-il ressortissant, refuse et dénie l'autorité d'un ministre de l'état, trouvez-vous normal que ce dernier à pour base le domicile d'un particulier, et ce consulat, n'est ce pas nécessaire de convoquer le consul au ministère des affaires étrangères pour enquête et si besoin le rapatrier.Sauf erreur de ma part, comment voulez-vous que nous soyons crédible aux yeux de nos voisins, désarmer tout le monde et tous les chefs séléka, incapable de s'exprimer en notre langue national et français dehors, il est pourtant facile de reconnaître un vrai Centrafricains, si nos autorités n'usent pas la force au égard de ces imbéciles, le pays ne sera jamais tranquille. Amitié

comment mettre fin a la conspiration neocoloniale et la croisade islamique

Par famoudjou

08/10/2013 20:17

le long chemin de l,independance totale est epineuse,mais a la fin la liberte et la dignite d,un homme sera au bout de cette lutte noble.tous celui qui est nee dans ce pays doit defendre une valeure la dignite du centrafricain.il faut conjuguer les efforts pour vaincrent les ennemies de notre nation.cette utopie nous faisant croire que nous sommes tres pauvres est vraie mais c,est un cliche qui seme le doute.les potentialites que detiennent notre pays ,permettent a chaque centrafricain de vivre avec un niveau de vie qu,il n,aura rien n,a envier a d,autres nations.il faut tout batir a nouveau.


quand l,arabe occupe ton pays par la force,il ne quittera pas demain,ils s,implantent pour assoir son ideologie et dominer c,est a dire coloniser.notre pays est laic ont pas besoin d,obliger le peuple d,embrasser la religion de force.c,est une utopie.le bilan de ces 53annees d,independance fictive sont une catastrauphe pour le peuple.les memes personnes qui dirigent et volent reviennent et se partage le fruit du labeur du peuple.il faut mettre fin a cette hemorragie.un bilan nefaste.les hommes politiques centrafricains le peuple n,a plus confiance a vous.monsieur ndotodia doit demissionner comme a dit le professeur NGEREKATA.au dela de la souffrance que le peuple est soumise, les politiciens centrafricains nous ont emmener le cancer et la gangraine de l,islamisme radicale.


il ya une carence d,homme politique visionnaire dans l,araine pour sortir la rca du gouffre.l,etat centrafricain jadis a payer l,instruction de toute ces hommes politiques en financant leurs bourses et payer les etudes a l,etranger mais voila en contre partis ce qu,ils font a leur peuple.nous avons plus la foi en vous.ils ont diviser l,armee pour servir leurs interets.


le peuple a travers l,union africaine doit demander le depart de ces mercenaires etrangers voir leur arrestation pour les crimes commisent contre le peuple.le desarmement doit etre faite par les troupes d,autres pays que les tchadiens.ils aident leurs freres de la seleka.la restructuration de l,armee centrafricaine doit se faire apres le depart de tout les selekas etrangers de notre territoire.les faca,le peuple compte a jamais sur vous pour laver l,affront,vous tiendrez a jamais les clefs dans une republique nouvelle ou les institutions seront respectes,et la fin des dictatures dans notre pays.


une grande democratie comme les etat-unies comptes 3 ou 4 partis politiques et en rca,plus de 60.il faut dissoudre tous les partis politiques,et reduire le nombre a 5.ces hommes politiques reconnues de connivence avec les etrangers qui detruisent la rca devrait etre bannis a jamais des activites politiques dans notre pays pour la vie.ils emmenent la haine dans notre pays.il faut mettre fin au coup-etat militaire .le peuple doit choisir son leader et les institutions et la loi sera au dessus de tous.avec tout ces facteurs notre pays mettra les bases d,un developpement durable et une societe prospere.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués