ECONOMIE ET BUSINESS  |    

ITIE: démarches pour lever la suspension de la Centrafrique

Par Alain-Patrick Mamadou/Acap - 04/10/2013

Le coordonnateur de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE-RCA a procédé à une évaluation à mi-parcours des efforts réalisés par les entités impliquées

 

M. Robert Moïdokana a également fait l’état de l’avancement des démarches menées par le gouvernement en vue de demander la levée de la suspension de la République Centrafricaine des instances internationales de l’ITIE. C’était lors d’une conférence de presse, à Bangui au cours de laquelle, le nouveau plan de travail pour le redémarrage du processus ITIE dans le pays a été examiné. Pour rappel, à l’issue du changement politique intervenu le 24 mars dernier, la République Centrafricaine, au regard des principes qui régissent les organisations, avait été suspendue des instances internationale de l’ITIE le 10 avril 2013. Mais conformément à la directive n°5 qui stipule que «le gouvernement peut solliciter à tout moment la levée de la suspension. La demande devra apporter des preuves sur les mesures adoptées par les parties prenantes pour redémarrer le processus ITIE, y compris un nouveau plan de travail pour la publication du rapport ITIE 2011.Si la suspension est en vigueur pendant plus d’une année, c'est-à-dire au-delà du 10 avril 2014, le conseil d’administration envisagera la radiation de la République Centrafricaine de la liste des pays ITIE]».


 


© journaldebangui.com
Et depuis, le gouvernement de la République Centrafricaine est en train de multiplier des efforts pour obtenir la levée de la sanction. Ces efforts se résument comme suit, d’après Robert Moïdokana: Le Président de la République, lors d’une conférence de presse le 14 septembre dernier, avait engagé le gouvernement à travailler avec la société civile et les opérateurs du secteur extractif. Le gouvernement, par le truchement du ministre d’Etat en charge des Mines, du Pétrole, de l’Energie et de l’Hydraulique, M. Gontran Djono Ahaba, avait mené une série d’activités de concertation et de mobilisation comprenant une conférence de presse avec les journalistes le 11 mai 2013 ; la concertation avec l’ensemble des organisation de la société civile le 13 mai 2013 et les secteurs extractifs le 15 mai 2013 ainsi que la tenue d’une session du Conseil national de Transition (CNT), le parlement de transition.

Au cours de toutes ces démarches, les parties prenantes ont plaidé pour la levée de la suspension de la République Centrafricaine. Au gouvernement, les parties ont recommandé la poursuite de la sécurisation du pays pour permettre aux organes de l’ITIE-RCA de bien assumer la mission qui leur est dévolue. Le nouveau plan de travail en cinq points de l’ITIE-RCA, élaboré le 21 août dernier, concerne : la sensibilisation et la mobilisation des organes de Transition et de l’ensemble des institutions sur la mise en œuvre de l’ITIE ; l’organisation des sessions et renforcement du rôle des parties prenantes dans la mise en œuvre de l’ITIE ; la publication et la dissémination des rapports ITIE ; la levée de la suspension de la République Centrafricaine des instances internationales de l’ITIE, enfin, l’appui opérationnel du secrétariat technique de l’ITIE-RCA.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués