SOCIéTé  |    

RCA: rétablir l'état de droit et l'ordre public

Par journaldebangui.com - Xinhua - 02/10/2013

Deux conseillers spéciaux onusiens se disent préoccupés par la situation centrafricaine

 

Selon un communiqué de presse parvenu mardi à Genève, le Conseiller spécial pour la prévention du génocide, Adama Dieng, et la Conseillère spéciale pour la responsabilité de protéger, Jennifer Welsh, ont exhorté la communauté internationale à soutenir les initiatives régionales prises par l'Union africaine et la Communauté économique des États de l'Afrique centrale visant à protéger la population et prévenir d'autres exactions. Profondément préoccupés, les deux conseillers spéciaux de l'ONU se sont déclarés et ont appelé les autorités nationales de transition à prendre d'urgence des mesures pour protéger les populations contre les risques de crimes atroces et à rétablir l'Etat de droit et l'ordre public. Ils ont fait état des informations persistantes concernant des violations flagrantes des droits humains commises dans différentes parties du pays depuis que la coalition Séléka avait pris le pouvoir par la force, en mars 2013.

 


© journaldebangui.com
Les conseillers spéciaux de l'ONU: Jennifer Welsh (g) et Adama Dieng (d)
Ces violations ont notamment pris la forme de meurtre délibéré de civils, d'actes de violence sexuelle contre les femmes et les enfants, de destruction et de pillage des biens, y compris d'hôpitaux, d'écoles et d'églises. Selon le rapport publié récemment par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme sur la "Situation des droits de l'homme en République centrafricaine", la plupart de ces violations semblent avoir été commises par des soldats Séléka, agissant en toute impunité. Les autorités de transition ont manqué de prendre les mesures voulues pour prévenir d'autres exactions, selon la même source. "En attendant que la communauté internationale agisse de manière concertée pour prévenir les atrocités en République centrafricaine, il est encore temps de prendre des mesures pour mettre un terme à l'escalade de la crise et aux souffrances de la population", ont déclaré les Conseillers spéciaux.

Les Conseillers spéciaux se sont félicités de la nomination le 25 septembre, par le Conseil des droits de l'homme, d'un expert indépendant chargé de surveiller la situation des droits de l'homme en République centrafricaine et préconisent la création d'un organe indépendant et impartial qui serait appelé à enquêter sur toutes les allégations de violations graves des droits humains. "L'effondrement de l'ordre public et l'apparente incapacité des autorités de transition d'exercer un contrôle sur les soldats Séléka qui commettent des atrocités laissent présager une aggravation de la crise et un retour à des combats à grande échelle", ont ajouté les deux conseillers spéciaux. Ils ont souligné la nécessité de doter toute force internationale ou régionale qui serait déployée dans le pays d'un mandat crédible en matière de protection des civils.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Retablir comment? Avec des discours ou aavec une armée de combat. En attendant djotodia,Déby,Nourredine tuent à souhaits

Par marcel

02/10/2013 15:12

Centrafrique est devenu un enfer et le diable,Lucifer est djotodia et ses anges du Mal Nourredine et le grand satan Déby.
Voilà un president de transition dont le role est de faire que le pays retrouve son calme et continue de façon normale qui se met à faire des contrats et distribuer des postes alors que il ne represente rien pour le peuple centrafricain qui a prevenu que les gens qui profitent de l'anarchie du pays et qui viennent signer un contrat à un president de transition verront les contrats purement et simplement contestés et non honorés.
Un president de transition qui n' a rien à voir avec les problèmes du peuple comme sa cupidité en commentant à la voix de chine les propos de guerekata comme sans effet et quelqu'un impopulaire. Donc il reconnait en lui meme qui est impopulaire que ses discours sont sans effet. s'il avait la carrure d'un homme d Etat ou l'intelligence d'un homme capable,il aurait preté attention au discours de n'importe quel centrafricain. Que nguerekata que je nesoutiens lui dise de démissionner devait l'interpeller comme les centrafricains qui demandent le départ des tchadiens et des mercenaires de centrafrique. C'est ce qu'il pense de ce que nous pensons: sans effet.
C'est ainsi que la semaine dernière alors que les gens se penchaient à l'onu sur la centrafrique, lui Djotodia,Déby ,Nourredine et Bombayeke sous pretexte d'envoyer des soldats securiser Bossangoa,ils ont envoyé un gros camion trompant des jeunes de Bossangoa leur proposant un deplacement sur bangui plus calme et en route,ils ont fait descendre les non musulmans et les ont mitraillés. quelques survécus blessés ont été recuperés par un vonvoi neutre qui passait par là. Depuis n'avez vous entendu,Djotodia, Ziguele,Doleguele,Doumba sur ce massacre? ils sont à commenter les propos de guerekata alors que leur genocide planifié se poursuit sous base de discours d'Etat de sécurisation. Ces musulmans de Bossangoa qui se plaignent de leur vie,mais arriver à bangui ou en chemin,les autres descendus du camion militaire et abbatu et qui ne remontaient plus dans le camion pour le reste du voyage ne genait pas votre conscience? A bangui etiez vous aller dénoncer les innoncents civils tués lachements par les soldats de déby qui menacent meme autour de l'eglise de bossangoa où se sont refugiés les populations?
Les services de droits de l'homme sont sur place,pensent ils que c'est normal que le président voisin Déby continuent d'interferer en centrafrique ainsi et de faire tuer impuniment, déja,il parait qu'il a nourri à travers ses nourredine et djotodia les soldats de kony et kony jusqu'à la prise du pouvoir où les soldats de kony se sont meles aux selekas. J'espère que dans vos investigations vous essayerez de faire la lumière sur la connexion Deby djotodia et kony à l'est de centrafrique,ce Est où Seleka brillait en prise de villes jusque dans le sud est et le dent en defense d'elephant Déby a violer les accords de libreville en surprenant centrafrique par son appui final. La personne par qui tout ce mal s'est installé en centrafrique aujourd'hui est Déby. Si ce dictateur n'avait pas violé les accords de libreville par son esprit de vengeance contre son ennemi Bozizé,centrafrique n'en serait pas là.Le premier responsable c'est lui et depuis ça continue,et comme djotodia le dit,lui aussi devant la colère ,la mobilisation des centrafricains,il doit dire c'est sans effet, car le droit ne fait pas son travail jusqu'ici. On espère qu'on arrete ces deux poids deux mesures et qu'on ne laisse pas des pays africains souffrir des connexion hypocrite et mafieuse de certains Etats de vielle démocratie avec un dictateur,l'un des plus sanguinaire de tous les temps en afrique,faire la pluie et le beau temps dans un pays qui aspire à autre chose et qui lui dit ouvertement de retirer ses soldats officieux ,officiels et mercenaires et qui persiste à en envoyer et de leur enseigner de tuer comme le dernier cas et de nous montrer dans les poursuites des tueries dans la totale impunité et sans réaction de la france de ses hommes que c'est lui le maitre,la france écoute.
Chers compatriotes,dites à tous vos parents de toutes les régions de centrafrique,si des camions militaires viennent sous prétexte de les déplacer vers des zones sécurisés,que personne ne les suit. Ils ne peuvent rentrer dans vos villages à cause de leur déroute face aux anti balaka, ils vont vous achever en route comme ces jeunes de bossangoa la semaine dernière.Doumba,Bobayeke paieront. Organisez vous en autodéfense dans toutes les régions,ces gens sont des inhumains. la communication,musulmans qui vivent dans la peur c'est pour cacher leur massacre et jouer du mensonge dont ils sont spécialistes. Et comme avant ils ont un site seleka avec eux,maintenant,il y a un deuxième,vous saurez reconnaitre,vous y reconnaitrerez les memes gens ,avec des references qu'ils se font mutuellement.Lisez les par curiosité mais prenez les pour ce qu'ils sont,ne jamais l'oublier. Ne vous laissez plus avoir comme l'avait fait un farfelu nommé Doumba.

Tant que Deby et ses criminels ont main mise sur la RCA...il n y aura jamais la paix...Dites a Mr Hollande de donner des ordres a Deby de retirer toutes ses troupes de la RCA....et les mercenaires soudanais de son beau pere El Bechir. Ce Faisant la Paix r

Par Patriote

02/10/2013 22:20

Mes chers Activistes des droits de l'homme, Conseillers des grandes institutions internationales. Ma question est la suivante:
POUR EST T-IL SI DIFFICILE D'USER DE VOTRE AUTORITE EN DISANT OUVERTEMENT A MR DEBY DE RETIRER TOUTES SES TROUPES DE LA FOMAC ET DE LA SELEKA AINSI QUE LES MERCENAIRES SALAFISTES SOUDANAIS DE SON BEAU PERE EL BECHIR?
S'il y a une volonte quelque part au nom de l'humanite pour nous aider a avoir que le droit de vivre chez en Paix, en tout cas dites a Mr Hollande de donner des ordres severes a Deby de retirer tous ses hommes en trellis de la RCA et vouz verrez, la situation sera decantee toute seule.!!!

Mbiwa est la voix des extremistes qui assiassinent,rien à cirer de ses elucubrations

Par Pierre

03/10/2013 09:54

Mbiwa a le discours de ceux qui sont à la mangeoire ou des parents dans la mangeoire; ca saute aux yeux.Il défend ses miettes contre le peuple centrafricain qu'il n'arrete d'insulter par ses reflexions faussement réactionnaires mais très interessées. Comme quelqu'un l'avait dit ,je le vois bien en magloire de l'autre site,ou ndoumba,ou les gens de Djotodia ou déby Nourredine,ils s'invitent dans nos forums ,sachons les reperer. ils ne vont pas nous retourner le terme de mensonge car ils ne sont fait que de mensonge,tout centrafrique le sait en commençant par leur president de transition. Il a peur des interventions musclées de l'UA pour deloger les mercenaires tchadiens et soudanais ou le retrait des soldats sanguinaires de FDeby,retrait que le peuple centrafricain réclame haut et fort. Ce sera la fin de ses miettes. Il défend son SORGHO. Les centrafricains ont le droit de parler de leur pays d'où ils sont à partir du moment où il n' y a plus de politiciens,tous occupés à penser aux élections alors que le peuple meurt,des hommes ou de la femme politicienne qui est dans lacommunication comme si le peuple qui souffre en a affaire là où elle va poser ses fesses. vraiment,pourquoi nous donner de tels politiciens pour qu'un Mbiwa pense etre donneur de merdre pour l'entendement.Il préfère que lui et ses gens continuent tuer en cachette comme le raconte le compatriote en haut,histoire vraie,j'ai vérifié,il suffit de demander aux gens qui ecoutent les radios au pays; ils veulent continuer de tuer en mentant sur une volonté de sécurisation pour les peuples,peuples qu'ils ne revent qu'à les tuer.il parle de quels eleveurs ce sont les eleveurs tchadiens qui sont rois et indics des selekas d'après ce que je sais. Le mensonge est leur art de vie,mentir et continuer leurs basses manoeuvres,c'est mbiwa qui est mensonge comme ceux qu'ils défend. ils sont nombrer dont le cerveau ne se limite qu'à leur ventre comme un symphorien de tanzanie de la lignée des ndoumba qui se fend en pommade et cherche manger indirect au gouvernement. ils avaient fait combien de dialogue sous patassé pour se retrouver assassins. il faut comparer ce qui est comparable l'Afrique du sud n'est pas la RCA. l'afrique du sud est un pays structuré et de droit,une fois l'histoire corrigée il rentre dans le droit chemin. mais nous,il y avait combien d'amnistie,est ce que ça aservi à quelque chose? Ca a servi que on pense que on peut toujours mal agir ,il y aura l'impunité du pardon,de l'amnistie. Pour une fois centrafrique doit passer par le droit,la justice pour que une fois ca soit ancrée dans le cerveau de gens comme Mbiwa que on vit dans une sociéte en respectant certaines règle de vie en commun. ces faux intervenants,sachons les réperer et ils sont nombreux partout en journalistes sur d'autres sites etc. centrafrique survivra

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués