SOCIéTé  |    

Centrafrique: mise à sac de la mission Notre-Dame de Fatima de Bouar

Par Agence Fides - 01/10/2013

Un missionnaire italien et un diacre centrafricain sont les dernières victimes en date des rebelles de la Seleka

 

«Le 28 septembre, le Père Beniamino Gusmeroli, missionnaire italien provenant de la Valtellina (nord de l’Italie NDR) et le Frère Martial Mengue, diacre centrafricain, ont été livrés pendant trois heures au bon vouloir des rebelles de la Seleka, qui ont bâillonné et menacé de mort le gardien, avant d’entrer dans la maison armés de Kalachnikovs» affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides par la Congrégation du Sacré-Coeur de Jésus de Bétharam à laquelle appartiennent les deux religieux. Le fait a eu lieu dans la mission Notre-Dame de Fatima de Bouar (dans le nord-ouest de la République centrafricaine). «Il s’agit de la deuxième mission du Diocèse à être endommagée de nuit en l’espace d’une semaine» indique le Père Gusmeroli, qui a retracé les faits. «Il s’agissait d’un petit groupe de cinq hommes armés jusqu’aux dents, étrangers, de provenance soudanaise, capable seulement de prononcer quelques mots en sango et en français».

 


© betharram.net
De gauche à droite: le Fr. Martial Mengué, le P. Zaolo Narcisse et le P. Beniamino Gusmeroli
«Ils ont bâillonné et lié le Frère Mengue et se sont faits conduire dans la chambre du Père Gusmeroli où ils ont commencé à voler tout ce qu’ils trouvaient». «Vues les tentatives de résistance du Père Gusmeroli, ils l’ont lié et bâillonné lui aussi, et ont ainsi pu mettre tout à sac, volant argent, ordinateur, appareil photographique, téléphones et tout ce qui les intéressait» poursuit le récit. «Ils ont pris en otage le Frère Mengue pour couvrir leur fuite, le relâchant un peu plus tard, et lui prenant son passeport, obtenu après des mois d’attente, passeport qui venait d’être visé par l’Ambassade de Yaoundé afin qu’il puisse se rendre en Italie pour un stage».
«Ainsi s’est déroulé le énième acte d’arrogance et de saccage de la part des rebelles de la Seleka, désormais incontrôlés et incontrôlables de la part des autorités, signe d’une dégradation de la situation qui ne connaît pas de perspectives de changement en l’absence d’une intervention rapide et décidée de la communauté internationale» conclut le communiqué.

La suite ICI

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

On y comprend plus

Par SOROKATE

02/10/2013 09:58

Que reste -il a seleka , qu'est ce la seleka n'a pas démontré?
On y comprend plus rien du tout de la prise du pouvoir en RCA par la seleka.

Dommage.

Frère sorokate ils son venus pour nous voles

Par ZO kwé ZO

02/10/2013 18:49

En conclusion l'on peu commencé a croire certain expert de Centrafrique la coalition séléka n'est que lobmre ,et organisation de tous les malfamé ,or la lois ,copeur de route,et tou les voleur réuni : ILS SON VENUS POUR PILLE ET NOUS VOLE ,frangin.

Urgence pour sauver la RCA laïc

Par SOROKATE

02/10/2013 20:49

Ce qui reste à faire ne dépend plus de Djotodia et la seleka car tous ont montré leur intention et mobile de leur brutalité constitutionnelle. Ils constituent un danger pour le pays.

Etant donné que Djotodia et la seleka n'ont pas une politique de société, il appartient donc à la communauté musulmane CENTRAFRICAINE de barrer la route à la seleka et son chef DJOTODIA par rapport aux exactions, violes, crimes de tout genre gratuitement contre la nation CENTRAFRICAINE sans défense comme un verre de terre.
Je m'explique: A ce stade de génocide programmé par la seleka en RCA sans raison, orienté sur la population de confession chrétienne, il appartient qu'à nos compatriotes musulmans CENTRAFRICAINS de sortir dans la rue demander la démission de la seleka(DJOTODIA) car il s'agit là notre raison d'exister comme une NATION laïc.

Par cette occasion ,j’exhorte donc nos compatriotes Musulmans centro d'agir vite afin que ça ne soit trop tard. La Bible ni le coran n'acceptent nulle part que des hommes s'entre tuent gratuitement puisque nous sommes condamnés à vivre ensemble. Or ce qui se passe en RCA avec la seleka est contraire , ce sont des étrangers ne parlant pas le sangô, mais musulmans induisent nos compatriotes de sacrifier des vies humaines. Il y a aussi parmi ces gens des Centrafricains musulmans de mauvaise moralités( zaraguina,Abba chaï,haram...) qui, guident les étrangers seleka dans les opérations de pillages.

Chers compatriotes musulmans ne vous faites pas des illusions vous êtes minoritaires que les chrétiens en RCA donc le rapport de force est en votre défaveur, c'est votre pays DITES non aux mercenaires assassins qui salissent la religion ISLAM. Etre minoritaire ne dis pas que vous êtes exclus du pays, mais par la démocratie faites respecter vos droits.

Djotodia et sa seleka vont passer avec le temps, mais la société doit reste unie et forte.
Je vois difficilement de retrouver une cohésion nationale après la seleka les dégâts sont immenses avec les ressentiments en volcan endormi.

C'est pourquoi seuls nos compatriotes musulmans peuvent stopper cette dérive.
"Tout est vanité des vanités, les biens de ce monde sont que ruines et poussière".

Bonne diligence.

Centrafricainement,
SOROKATE Alias Domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués