NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Nigeria: 47 morts lors d'une attaque dans un collège dans l'Etat de Yobe

Par Xinhua - 30/09/2013

Des hommes armés ont fait irruption dans le Collège de l'agriculture de Gujba, situé à 50 km au sud du chef-lieu de l'Etat, Damaturu, et ouvert le feu sur les étudiants

 

Au moins 47 étudiants ont été tués dans un collège, dans l'Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, lors d'une attaque menée par des éléments de la secte Boko Haram dimance matin, a-t-on appris de sources locales. Des hommes armés ont fait irruption dans le Collège de l'agriculture de Gujba, situé à 50 km au sud du chef-lieu de l'Etat, Damaturu, et ouvert le feu sur les étudiants, a déclaré un officiel sous couvert d'anonymat. "Jusqu'à présent, nous avons découvert au moins 47 corps dans et en dehors de l'école", a affirmé pour sa part Ali Mohammed, qui travaille dans le collège, joint au téléphone. Selon la direction du collègue, beaucoup d'étudiants ont été blessé lors de l'attaque. Dans une déclaration, le porte-parole de l'armée déployée dans l'Etat de Yobe, Eli Lazarus, a confirmé l'attaque sans donner les détails. "Les hommes armés, soupçonnées d'être des terroristes de Boko Haram (...) ont attaqué le Collège de l'agriculture de Gujba. Les terroristes ont encerclé l'auberge et ouvert le feu sans distinction", a indiqué Lazarus.

 


© afp
La pire attaque contre des étudiants s'est produite en juillet à Mamudo, où les islamistes ont lancé des grandes explosives et ouvert le feu dans des dortoirs, tuant au moins 42 personnes
La secte Boko Haram tue 85 personnes en cinq jours
La secte islamiste Boko Haram a tué au moins 85 personnes dans différentes attaques effectuées depuis cinq jours dans le nord du Nigeria. La dernière attaque est intervenue dans l'Etat de Yobe. La police a confirmé 11 morts dimanche, au lendemain d'un raid mené par des hommes armés dans un village de l'Etat de Kaduna. Les assaillants ont incendié des maisons. Le même village a été attaqué trois fois cette année par les hommes de Boko Haram. Mercredi et jeudi, au moins 27 personnes ont été tuées par les insurgés de Boko Haram dans différents villages de l'Etat de Borno. Ces massacres font suite à une déclaration du leader présumé de Boko Haram, Abubakar Shekau, dans laquelle ce dernier a menacé de lancer davantage d'attaques dans le nord afin d'y imposer la charia. Shekau, qui aurait été déjà tué par l'armée nigériane selon les médias, a déclaré dans un vidéo diffusé mercredi dernier, qu’il n'y aura de démocratie au Nigeria" et qu'elle "sera remplacée bientôt, très bientôt par un gouvernement d'Allah".

Les actes de la secte de Boko Haram ont causé des milliers de pertes humaines dans les Etats du nord du Nigeria depuis le début de son insurrection en 2009. Le 6 juillet dernier pourtant, au moins 29 élèves et un enseignant avaient été tués par des hommes armés, soupçonnés d'être membres de Boko Haram, au cours d'une attaque contre une école de l'Etat de Yobe. L'Etat de Yobe, situé dans le nord-est du Nigeria, est l'un des trois Etats où le président nigérian Goodluck Jonathan a décrété l'état d'urgence en mai dernier en plus des Etats de Borno et Adamawa, où sont déployés des milliers de militaires. La secte Boko Haram cherche à imposer la charia au Nigeria et déclare la guerre contre l'éducation occidentale.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués