DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Association des victimes de guerres, mutineries et des crimes économiques

Par Autres médias - 30/09/2013

Elle demande à tout centrafricain un sursaut patriotique, et de surcroit, la dépolitisation des actions à mener contre tous les criminels économiques et de guerres

 

Dans l’optique d'éradiquer la culture de l’impunité et de conjurer le mauvais sort des mutineries et coups d'état à répétition par des aventuriers politiques en CENTRAFRIQUE depuis 1966; une association à but non lucratif a été créée au lendemain de la rencontre débat sur la transition, organisée le 07/09/2013 à Bordeaux par l’observatoire centrafricain de la bonne gouvernance. La dite association des victimes des barbaries, atrocités et comportements anti démocratiques est ouverte: à tout centrafricain soucieux d' aider au rétablissement de l’ordre constitutionnel, à la poursuite devant les instances judiciaires nationales comme internationales les auteurs, coauteurs, donneurs d' ordre et exécutants de divers actes de crimes économiques et de guerres (mutineries, renversements ou pas d' un quelconque régime centrafricain par le biais ou non des mercenaires étrangers.), crimes imprescriptibles ayant occasionné des spoliations, vols, viols, enlèvements, destructions de biens et immeubles, des enlèvements, des tortures ainsi que des assassinats.

 


© journaldebangui.com
BOMONGO Lucé Raymond
Dans notre courrier daté du 08/09/2013 adressé à son excellence François HOLLANDE Président de la République Française, à Mr. BAN KI-MOON sécretaire général des nations Unies, à l’union Européenne, et l’organisation internationale de la Francophonie, nous avions préconisé la suspension de la transition, la poursuite de tous les chefs de guerres depuis 1981 et la mise sous tutelle de la RCA. Force est de constater que la RCA ne sera point mise sous tutelle car le lobby maçonnique a encore une fois de plus peser sur les décisions.

Par ailleurs, le Secrétaire général confirme que '' la situation en République centrafricaine est effroyable et intolérable; et que La communauté internationale doit envoyer un message fort aux chefs de la Séléka pour leur signifier que les meurtres, les pillages et le renversement inconstitutionnel du Gouvernement ne resteront pas impunis...'' En outre, Il demande au Conseil de sécurité d’envisager de prendre des sanctions et d’autres mesures contre les auteurs de violations graves des droits de l’homme, y compris de sévices sexuels contre des femmes et des enfants....

Pour l’association des victimes de crimes de guerres et économiques, les sanctions envisagées doivent concerner tous les assoiffés de pouvoirs de la période de 1981, à ce jour. Les actions en justice devront permettre à Chaque criminel ou à son entité de pouvoir répondre de ses actes et de dédommager les nombreuses victimes expiatoires qui sont toujours oubliées par les vainqueurs.

L’association des victimes de guerres et crimes économiques recommande à tous les compatriotes centrafricains ainsi qu'aux instances internationales de n’accorder aucune amnistie aux auteurs de ces crimes dont les pardons n’abreuveront jamais la souffrance des victimes et de leurs parents.

L 'Association des victimes de crimes de guerres et économiques met en garde le Président de la transition Michel NDOTODJA, son Premier Ministre Nicolas TIANGAYE, Le Président du conseil National de la transition NGUENDET, le Ministre d' état chargé de la réconciliation GAZAM BETTY ainsi que le Président de l’organisation du forum sur la réconciliation Cyriaque GONDA contre toute tentative d' auto amnistie entre copains et parents comme par le passé ( amnistie signée le 29 septembre 1999 ) sous BOZIZE pour les crimes commis depuis 1999.

L’Association vous rappelle que les exercices de contorsions machiavéliques et soporifiques ( le népotisme, le régionalisme, l'ethnicisme et aujourd'hui le confessionnalisme) auxquels les mêmes acteurs politiques centrafricains y sont habitués depuis le soleil des indépendances doivent cesser car inefficaces. Dans l’horizon tant obscurcit par L'ineptie, l’incompétence, la haine et la désespérance sociale, le plus promptement possible doivent émerger le déterminisme et la méritocratie.

L 'Association des victimes de crimes guerres et économiques demande, à tout centrafricain un sursaut patriotique et de surcroit, la dépolitisation des actions à mener contre tous les criminels économiques et de guerres en CENTRAFRIQUE.

Fait à Bordeaux le 08 septembre 2013
pour le comité ad hoc
Lucé Raymond BOMONGO

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Adhésion immédiate

Par GUIMBIGBA

30/09/2013 21:53

Merci de me contacter au contact ci-haut indiqué afin de convenir, au-delà de mon adhésion acquise (à-priori favorable),des modalités de contribution à cette cause que je pourrai à mon modeste niveau fournir.
Bravo pour cette initiative; j'ai failli désespérer à jamais de mes compatriotes...

Adhésion Immédiate on a besoin de vous tous ..Réagissez

Par bomongo lucé raymond

01/10/2013 01:19

L heure est grave compatriotes, Nous Fils et Filles de ce beau pays la République Centrafricaine, que tu sois de l est, ouest, le nord ou le sud.... RÈVEILLE TOI !

En Égypte, Libye,Tunisie et bien d' autres pays d' Afrique, le PEUPLE EST ROI et décide de qui il veut pour diriger son pays, cela s appelle la démocratie de la rue face aux armes.
Notre pays est dans un coma profond depuis 1981 jusqu à ce jour.
Que des mutineries et coups d' état. Que des victimes et cette volonté des vainqueurs de s auto amnistier sans rendre justice et réparation
aux VICTIMES.
Aujourd hui unissons nous tous sans nos stupides rancunes et aprioris ethnicistes pour contraindre Ndotodja,Tiangaye,Nguendet, Gaza Betty et Gonda de permettre à travers cette association des poursuites judiciaires et réparations à toutes les victimes des barbaries, atrocités commises depuis 1981 sur le peuple Centrafricain.
Merci de nous écrire via le journal de Bangui un travail remarquable pour relayer nos efforts souvent étouffés par des profito situationnistes en postes hier et encore aujourd' hui.

Vive le peuple centrafricain, vive la RCA, vive la Justice sociale

Ita ti zo
Lucé Raymond Bomongo
Raymond. bomongo@Yahoo.fr
coordonateur comité ah doc association des victimes de guerres et crimes économiques

BRAVO BRAVO BRAVO

Par abou

09/10/2013 15:37

Monsieur Bomongo BRAVO pour votre initiative dans ce pays dont les dirigeants successifs sont malheureusement est co-auteur des crimes abominables économiques et de sang régulièrement commis depuis plus d'un siècle. Regardez, depuis décembre 2012, y-a-t-il un seul communiqué du Parti socialiste et de l'international socialiste pour dénoncer et condamner les crimes des Sélékas ? Pas un seul MOT, un SILENCE complice. Vous n'obtiendrez riien de ce régime, portez vos plaintes en Grande Bretagne et en Belgique, en France cela ne propérera pas. La France de Hollande a soutenu les Sélékas, aujourd'hui les diplomates francais s'opposent à la traduction des dirigeants des Sélékas à la CPI. Pourquoi ? Pourquoi le juif Fabius se rend-il à Bangui au pire moment ou les islamistes tuent les centrafricains par centaines pour légitimer les TUEURS et TRAITRES ? Vous aviez compris, ne soyez pas naïfs, consultez les avocats des victimes de Hissen Habré, déposez notre plainte en Belgique. Du courage. Tout le monde y travaille et on aboutira tôt oou tard.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués