NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Tensions en Centrafrique entre le président Djotodia et le PM Tchiangaye?

Par journaldebangui.com - pana - 25/09/2013

Malgré le mot d’ordre du président concernant les voyages à l’extérieur du pays, le PM s’est retrouvé à New-York, sans que Michel Djotodia ait pu avoir connaissance de son discours avant sa lecture

 

Les relations entre le président de transition en Centrafrique, Michel Djotodia et son Premier ministre, Nicolas Tiangaye, se sont notoirement dégradées ces derniers jours, a révélé il y a quelques jours à Paris une source gouvernementale centrafricaine. Les deux premiers responsables de la transition de dix-huit mois en Centrafrique ne s’entendent pas, entre autres sujets, sur la participation du pays à l’Assemblée générale des Nations unies qui s’est ouverte mardi prochain à New York et sur la nomination de nouveaux ambassadeurs. Il y a aussi la propension du Premier ministre Tiangaye à tenir 'la Séléka' pour responsable de tous les maux du pays. Le Premier ministre s’abrite derrière l’accord de Libreville, qui lui garantit l’inamovibilité, pour s’opposer régulièrement au président ; la situation est intenable, a ajouté la même source gouvernementale sous couvert de l'anonymat.

 


© afp
L'entente est-elle toujours cordiale?
Selon une autre source digne de foi, citée par l’agence PANA, la nomination de Abel Sabono, diplomate centrafricain comme ambassadeur en Belgique et représentant auprès de l’Union européenne à l’initiative de M. Tiangaye et sa volonté de se rendre à New York pour s’adresser aux Nations unies ont fini par crisper les relations déjà très tendues entre les deux têtes de l’Exécutif centrafricain. 'Le président n'a même pas eu connaissance du texte que le Premier ministre entendait lire devant l'Assemblée générale des Nations unies. Malgré son insistance, il n'avait toujours pas reçu copie du texte avant sa lecture; c'est quand même une attitude bien curieuse', a insisté ce proche du dossier.

La Centrafrique est pendant cette querelle de chefs plongée dans une insécurité et une crise humanitaire qui inquiètent la communauté internationale désormais préoccupée par 'une somalisation du pays'. En effet plusieurs mois après sa prise de pouvoir à Bangui, la coalition rebelle la 'Séléka' peine à rétablir la sécurité à Bangui et dans les principales villes du pays, confrontées à des actions de bandes armées incontrôlées.

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le premier Ministre a raison

Par NADE Berty

25/09/2013 19:18

Comment ne pas s'opposer frontalement à un pseudo chef d'état leader incontesté des FOUS qui depuis le mois de décembre n'ont de cesse de tuer froidement les centrafricains dans leur pays?. Comment le premier Ministre pouvait -t'il faire autrement que d'affirmer ce qui n' est en fait qu' UNE VÉRITÉ INDÉNIABLE.
De quelle légitimité se prévaut Ndotodia pour obliger Tiangaye à lui transmettre son discours à lire à la tribune ds NATIONS UNIS? L'attitude de Ndotodia n'est rien d'autre qu'une velléité de censurer le discours du PM aux fins de tordre le coup à la vérité.Si notre pays set devenu aujourd'hui comme une scène de crime géante,c'est bien du fait de la séléka. Il est plus que temps pour Tiangaye de cesser de jouer à l'ectoplasme face à un Ndotodia qui à mon avis est complice de ses hommes en dépit de ses discours alambiqués et démagogiques.
Pourquoi, comme au temps fort de leur progression vers Bangui, il ne se donne pas la peine de se déplacer sur le terrain pour remonter les brettelles de ses seigneurs de guerre qui se sont répartis les différentes préfectures et communes de l'arrière pays et qui y sévissent comme des Demis dieux?
Tiangaye a tout intérêt de frapper du poing sur la table face à Ndotodia pour se sauver la face. Il n'est jamais trop tard pour bien faire . La plaisanterie de mauvais goût de Ndotodia n'a que trop duré.

SEUL UN CHOC FRONTAL TIANGAYE-DJOTODIA SAUVERA LA RCA !

Par abou

26/09/2013 16:14

On comptait sur Ziguélé pour commencer à dénoncer DJOTODIA et les Sélékas, mais il n'a pas ce COURAGE, alors TIANGAYE peut s'en saisir et devenu ainsi le SEUL POLITIQUE centrafricain à appeler un chat par son nom. C'est ce que attendent les centrafricains depuis le 14 Mars 2013. BOZIZÉ l'a fait mais les centrafricains l'ont mis sur le compte de la revanche, le Professeur NGUEREKATA l'a fait mais comme il n'est pas aux commandes on l'a moins entendu , si TIANGAYE croise le FER avec le criminel Djotodia et sa horde, le peuple centrafricain le préfèrera aux fils PATASSÉ (DOLO-ZI-GUÉLÉ)et autres prétendants. Pour l'heure le couple BOZIZÉ-NGUEREKATA est de loin le plus apprécié des centrafricains dans l'attente d'un VRAI LEARDSHIP proche du peuple. Sinon un prélat (Nzapalainga ou un autre) avec le soutien de tous les chrétiens (catho, protestants, etc) aura la préférence du peuple. A Tiangaye de savoir ce qu'il veut pour le pays et son destin personnel.

Djotodia n'avait pas compris ce que la communauté ionternationale lui avait dit

Par jacques

26/09/2013 16:22

Djotodia ne comprend rien,pense-t-il que sa symagrée deprestation et voyage forçant la main des chefs d'Etat, africain à le recevoir,fera de lui notre président? Il est président de personne,le monde entier le sait sauf lui. Il peut se consoler dejà d'etre le president des barbares.
Le premier ministren a pas de compte à lui rendre.Lui djotodia atout faussé depuis qu'on suit l'actualité de notre pas. Tiangaye,j'ai mon opinion sur lui mais Il est le premier ministre issu d'un accord à l'international;lui djotodia il s'est ajouté en brigand islamiste projeté par déby .Et depuis il nomme,ou decrète sans consulter ni solliciter un contreséing du premier ministre.Il dirige comme un tyran ou un chef guerrier dans faya largo. Du coup, le premier ministre qui, normalement doit s'en tenir qu'à la communauté internationale qui ne reconnait que lui ,n'a à s'en remettre qu'à celle là. Djotodia le sait,alors pourquoi cette jalousie maladive de nature de la personne aggravée par son entourage d'arrivistes comme Nguendet et Ndoumba,
Rappelez vous le communiqué de presse année patassé de doumba contre la france,le president chirac etc.. Aujourd'hui ,plus de ce discours nationaliste,ce va nu pieds s'est perché sur l'arbre à mangeoire,il ne peut dire cela à Deby et les autres.Les beaux discours révolutionnaires,c'est fini. Il ressort les haineux,mais peuple ,cette fois ci ne les ratons pas.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués