NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: validation refusée pour la feuille de route du gouvernement

Par journaldebangui.com - Xinhua - 23/09/2013

Le Conseil national de Transition l’a déclarée irrecevable au motif de violation de procédure et de contenu non convaincant

 

Le Conseil national de transition (CNT), qui joue le rôle d'une Assemblée nationale provisoire en République centrafricaine (RCA), a annoncé vendredi 20 septembre, à Bangui son refus de valider la feuille de route de sortie de crise du gouvernement d'union nationale de Nicolas Tiangaye, la déclarant irrecevable au motif de violation de procédure et de contenu non convaincant. En tant qu'une exigence de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et de la charte constitutionnelle de transition adoptée le 18 juillet, la feuille de route ou programme de politique générale du gouvernement est cruciale pour une sortie de crise en RCA. Elle est soumise à une démarche de validation en trois étapes après son élaboration par le gouvernement d'union nationale et de transition.

 


© journaldebangui.com
Rejetée
Passé l'étape de l'adoption en Conseil des ministres, ce document de stratégie nationale est appelé ensuite à requérir l'avis du comité de suivi de l'accord de paix de Libreville du 11 janvier mis en place par les dirigeants de la CEEAC puis du Groupe international de contact constitué des partenaires au développement, avant d'être porté à l'examen de l'organe législatif. Dans une déclaration à la presse vendredi soir à Bangui, le président du CNT, Alexandre Nguendet, a dénoncé une violation de cette procédure où le constat a montré que, a-t-il souligné, ledit document adopté en Conseil des ministres le 5 septembre et transmis au CNT huit jours plus tard n'a pas respecté l'étape de sa transmission pour avis au comité de suivi de l'accord de Libreville et au Groupe international de contact.

En plus d'un chronogramme des élections prévues au terme d'une transition de dix-huit mois, il y est attendu un plan détaillé et chiffré de relance économique et un autre relatif à la sécurité. Mais, d'après le président du CNT encore, la feuille de route servie par le gouvernement de Nicolas Tiangaye, qui s'est déplacé pour participer à la prochaine Assemblée générale de l'ONU à New York aux Etats-Unis, ne fournit pas de précision sur les besoins réels de la transition.
Se contentant d'un simple état des lieux de la situation sécuritaire faite de pillages, de viols et d'assassinats, ce document ne fait pas mention du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des ex-Séléka, y compris des autres mouvements rebelles et armés qui représente un défi majeur pour le retour à la paix dans le pays, a informé en outre Alexandre Nguendet.

Proche du président de la transition Michel Djotodia, l'ex-chef de l'ex-alliance rebelle de la Séléka au pouvoir depuis le 24 mars, M. Nguendet, qui avait été désigné en juillet par ses pairs du CNT, a fait part du refus de cette institution centrafricaine de cautionner une violation de la charte constitutionnelle, rappelant que "l'une des raisons du changement du 24 mars réside dans des violations répétées de la Constitution du 27 décembre 2004" par le régime de François Bozizé. Le gouvernement a été invité à reformuler la stratégie dont l'examen prévu les 20 et 21 septembre par le CNT a été annulé et à la faire apprécier par le comité de suivi de l'accord de Libreville et le Groupe international de contact.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ce Nguendet en fait trop,il se croit investi de quelque chose? ce parvenu

Par pat

23/09/2013 16:10

Voici là ces politiciens foireux qui font de la politique une histoire de personne et de non de construction.Tout a une fin,ce merdeux et le traite ;qu(ils aillent faire leur bataille de concurrence ailleurs. le peuple n a elu aucun de ces clown pour venir jouer des rancoeur. le monde evolue,vous ,vous savez où vous etes. Les besoins,y a tils des besoins? Et le dollars de deby et du quatar,ce prezident de zeten là en exhiber et en distribuait dans une gymnase comme gaissona. les hommes changent,les habitudes restent. Il en a assez pour soudoyer les figurants rigolos qui se prennent pour des élus du peuple. On vous pissera dessus,quand le peuple reprendra ses droits

NGUEDET, UN TROU DU CUL

Par Justin

24/09/2013 00:47

La feuille de route en RCA est simple :
0- DÉSARMENENT ET NEUTRALISATION DES CRIMINELS DE SELEKAS SUR TOUT LE TRRITOIRE
1- Rétablissement de l'ordre constitutionnel
2 - Pleine application des accords de Libreville
L'état n'existe plus, les recettes fiscales sont nulles du fait de l'insécurité de ses parents criminels, de quoi parle-t-il ?
De toutes les facons il suffit que TIANGAYE démissione pour que la trsnsition illégitime prenne fin, le FARE est déjà dissous, les Sélékas aussi, il ne reste plus donc que le PLEIN RÉTABLISSEMENT DE L'ORDRE CONSTITUTIONNEL. Nguedet est un trou du cul.

Blocage inutile pour des interets bas!!!

Par KOTA LIKONGO

24/09/2013 11:25

Est ce vrai tout ce que ce NGUENDET ( fauteuil) dit ou c'est tout simplement un règlement de compte qui va constituer un blocage inutile au calendrier de la transition.
NGUENDET et DJOTODIA sont entrain de TUER LE TEMPS. le retard dans le calendrier des élections prolonge leur vies au pouvoir alors a quoi bon de précipiter les choses???
Sale MAFIEUX, le peuple centrafricain aura votre peau. NGENDET et DJOTODIA ne font du poids devant NICOLAS TIANGAYE.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués