SOCIéTé  |    

Bossangoa: deux grenades découvertes à la cathédrale

Par journaldebangui.com - Xinhua - 20/09/2013

Le nombre de réfugiés s’abritant dans l’édifice avait dépassé les 35000 personnes

 

Deux grenades ont été découvertes jeudi à la cathédrale de Bossangoa alors que des renforts des forces de défense nationales, des ex-rebelles Séléka et de la Force multinationale de l'Afrique centrale (Fomac) ont été envoyés pour sécuriser cette ville du nord-ouest de la Centrafrique touchée par un regain de violences. Après des combats meurtriers qui ont causé plus de 100 morts, selon les sources officielles, au début du mois, la tension est remontée cette semaine dans cette ville natale du président déchu François Bozizé et ses environs, où le nombre des personnes déplacées installées en plein dépassait les 35.000 jeudi soir, d'après le vicaire général de la cathédrale, l'abbé Frédéric Tonfio.

 


© cap
La Cathédrale de Bossangoa
Selon le prélat, un calme précaire était observé dans la localité, depuis l'arrivée des renforts militaires annoncés la veille à Bangui par le président de la transition Michel Djotodia. "Ce matin, nous avons rencontré les responsables de la Séléka (l'ex-coalition rebelle au pouvoir dissoute, NDLR), de la Fomac et l'imam de la mosquée. Nous essayons de calmer la situation", a-t-il indiqué. "La Fomac nous demande de laisser partir les gens, curieusement les exactions se poursuivent. Certaines personnes qui se sont cachées en brousse sortent pour venir s'installer à la mission. A cause de la pluie qui est tombée ce soir, ces sinistrés sont dans la boue", a-t-il poursuivi décrivant un contexte de situation humanitaire dramatique où deux grenades ont été découvertes devant le presbytère de la cathédrale. "Ces grenades sont sous la surveillance de la Fomac. J'ai informé le général Yaya, qui a été envoyé comme chef militaire à Bossangoa de cette découverte. Auparavant, il nous avait reçus avec les notables que j'ai fait venir pour écouter les doléances de la population", a expliqué l'abbé Tonfio qui, avec l'archevêque de Bangui, multiplie les appels pour attirer l'attention sur cette crise.

A quelque 300 km au nord-ouest de Bangui, Bossangoa vit une résistance des populations locales ayant constitué des comités d'autodéfense face aux exactions des ex-rebelles Séléka, de l'avis de ces responsables religieux. Mais pour le pouvoir de Bangui, il s'agit ni plus ni moins d'une rébellion organisée avec l'appui de dirigeants de l'ancien régime. Aucun bilan n'est fourni concernant les affrontements de ces derniers jours, le vicaire général de la cathédrale faisant état de difficultés à se déplacer sur les lieux de ces événements. Les autorités du pays ont présenté à la presse jeudi en mi-journée dans la capitale un jeune homme arrêté avec armes aux alentours de la "ville rebelle".

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ils ne peuvent changer,la haine de l'autre est dans eux malgré de beaux discours

Par pat

23/09/2013 16:03

Cette histoire de grenades a bossangoa dépasse notre ecriture. Comment djotodiable va encore expliquer cela. Va-t-il nous dire que ce sont les elements Bozizé ? cet acte est intentionnel pour tuer ,faire des morts,comme si le sang n’a pas assez couler dans cette zone.
Vraiment,peuple il faut un debat sur nos politiciens,c’est quand meme grave ce mutisme ; Seleka tue sauvagement,pose des actes barbares,on ne les entend pas.il faut que les gens les insultent au forum pour voir sortir quelques laconiques communiqué. Etre politicien démocrate et intellectuel c’est de ne pas cautionner l’inacceptable meme contre son pire ennemi. Comme vous avez cautionner stupidement la rebellion contre une voie elective ,vous continuez de vous affirmer ainsi.
Qui d’entre nous connait la maman de Bozizé ? Moi personnellement non,cette dame n’a pas défrayer la chronique comme certains proches de dictateurs qu’on a connus. Au nom de quoi,Bozizé parti,les Selekas de djotodia vont dans le visage de bozizé déterre sa mère et brule ? Et aucunhomme politigne de s’en indigner ???
Demain si un fils patassé fait de la politique , ses adversaires armees,auront-ils droit à deterrer patassé et le bruler ?
Demain,peut-on deterrer la mère de doleguele et ziguele et brulées ? ce fait tous le savent,ils sont muets. Ce fonctionnaire centrafricain,le maire de bossangoa,un maire qui ne serait meme pas du dernier mandat de bozizé chuté qui a eu le malheur de ne pas quitter son pays,seleka de djotodia sont parti le chercher au champs mitraillé de balles et l’eventrer pour sortir ses intestins et lui percer les yeux. Cela c’est la methode Lra et de ses barbares que déby avait envoyé en lybie pour aider khadafi et ont pris de la bas ou le caveau familial des parents khadafi ont été profannés.
Centraficains,nous avons une culture,nous respectons nos morts,accepter de telle chose c’est perdre son identité.si les faux hommes politiques s’accommodent très bien de toutes ces situations,vous peuples je vous fais confiance,on fera un nettoyage de tous ces pourris qui n’ont pas de dignité ni de principe de vie et dont le regard n’est tourné que sur leur ventre.aujourd’hui ce meme djotodia dit envoyer des soldats pour securiser Bossangoa.Depuis mars à Aout ils n ont cesse de tuer là bas avec le comble au mois d’où,depuis n at il pas pense à securiser cette zone ? Securiser pour lui et deby c’est d aller encore tuer,car pour un peuple ne doit pas gemir ni se revolter devise de Lra,il faut les tuer tuer jusqu à ce que le sol ne soit que sang. C’est cela bossangoa. Si anti balaka existe, De mars à aout voire septembre pourquoi,djotodia a laisser tuer sans s’en soucier.Anti balaka ou autre rebellion qui protege le peuple contre ces barbares ne peut qu’etre applaudi.je pense que c’est de l’autodefense et de la légitime défense.Voulez vous que les gens se laissent tuer à l’ envi ? Ne nous parlez plus d’hommes politiques vivre avec l’intolerable et parler de democratie et se pretendre homme politique ou candidat auprès d’un peuple ;pauvres abrutis,si vous connaissez ce qu’on appelle orgueil et honte,vous vous ferez tout petit et abandonnerez la politique. Vous ne pesez rien a nos yeux
Merci a l archeveque de bangui et aux curés qui a travers le pays font ce que la religion leur demande d'etre,des humains et dispenser l'amour.
Si on peut aider financièrement ces curé qu'on nous le dise et que ça tombe vraiment dans les bonnes mains

Des barbares c'est ce qu ils sont

Par jean

24/09/2013 16:08

C'est quand meme trtiste qu'un^pouvoir qui fait semblant de s occuper de la securité montre des failles partout.Partout où djotodia envoie ses soldats securisants ils commettent des exactions. Ils laissent ces grenades exprès,ce sont des barbares,il ne respectent rien

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués