DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: un sanctuaire d'Al-Qaïda en gestation?

Par ZDZ - 12/09/2013

par Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana - L'Observateur Paalga

 

Voilà un pays très peu peuplé, 4 millions d'âmes, et qui a tout pour décoller. Or, diamant, coton, bois ...sont, en effet, enfouis dans son sous-sol ; un pays qui est relativement à l'abri des clivages ethniques criards sous d'autres cieux, car en RCA tout le monde parle le sangho. Bien arrosé et traversé par l'Oubangui, on y meurt rarement de faim. Bref, en apparence, la Centrafrique semble bénie des dieux. D'où vient alors qu'une certaine malédiction semble poursuivre ce pays? La seule réponse qui vaille est que la Centrafrique a tout sauf les hommes qu'il faut, rebellions et coups d'Etat étant devenus les sports favoris de ses élites politiques et militaires. Enterrée, la vision du père de la nation, Bathélemy Boganda, premier parafricaniste de l'Afrique équatoriale française (AEF) pour ne pas dire de l'Afrique qui rêvait d'un Etat-nation centrafricain et d'une entité panafricaine! Envolé son rêve d'une Centrafrique unie!

La Centrafrique est mal barrée: à ce rythme, Al-Qaïda, toujours à l'affût de niches territoriales, pourrait en faire son sanctuaire en Afrique centrale et, de là, se métastaser dans toute la région.
Dieudonné Zoungrana

 

Hélas, en effet, depuis sa disparition dans ce mystérieux accident d'avion en 1959, la RCA est possédée par les démons de la division. Pas une année ou un mois sans rébellion ou coup d'Etat avorté ou réussi. Toutes choses qui précipitent davantage le pays dans les abîmes. Soubresaut en date dans cet Etat qui ne cesse d'aller à vau-l'eau: la pétaudière créée par la Séléka, ce conglomérat de soudards cornaqués par des seigneurs de guerre qui ont mis Bangui et ses environs sous coupe réglée. Non contents de répéter ce que ses devanciers avaient fait, c'est-à-dire mettre le pays sens dessus dessous, les "sélékistes", qui mènent une guerre de rapines dans cet éden terrestre maudit, sont en train de plonger la RCA dans un conflit religieux. Majoritairement de confession musulmane, les combattants de la séléka font apparemment la chasse aux chrétiens: villages, temples et églises sont l'objet d'autodafés.

A la vérité, c'est que Michel Djotodia flotte dans son costume de président qu'il a endossé officiellement le 18 août courant. Il ne tient pas ses hommes. D'ailleurs les a-t-il jamais tenus ?
Les soudards et autres spadassins qui l'ont aidé à prendre le pouvoir se payent sur la bête, et lui qui leur doit tout n'ose pas siffler la fin de la recréation. Comme un pathos ne vient jamais seul, et il fallait s'y attendre, des groupes se réclamant de l'ex-président déchu, François Bozizé, ont pris les armes contre la rébellion, brûlant à leur tour des mosquées et prêchant la chute de Djotodia. Où sont donc passés ceux qui ont aidé ce dernier à se hisser sur le toit de l'ancien empire de Bokassa 1er ?

Les parrains, principalement les Tchadiens, après avoir poussé Djotodia, leur filleul, dans le palais présidentiel, semblent l'avoir abandonné à son triste sort. Quid de la CEMAC qui est interpellée dans cet imbroglio centrafricain ? Et comme nous l'écrivions en substance dans notre éditorial du 9 septembre dernier, où en est-on avec l'appel du président français François Hollande lancé le 27 août 2013 à la conférence des ambassadeurs à Paris et invitant l'ONU et l'UA à réagir ? Non contents d'avoir transformé Bangui en "no go zone", ceux qui se disputent les parcelles de pouvoir en RCA sont en train de distiller les germes d'une guerre de religions en Centrafrique, et les risques de confessionalisation de la région sont immenses. Déjà, les attaques qui ont visé, la semaine dernière, des musulmans puis des chrétiens ont fait au moins 100 morts, selon un dernier bilan.

La Centrafrique est mal barrée: à ce rythme, Al-Qaïda, toujours à l'affût de niches territoriales, pourrait en faire son sanctuaire en Afrique centrale et, de là, se métastaser dans toute la région. Une réaction concertée est impérative pour sauver ce qui peut l'être encore dans l'ex-Oubangui-Chari.

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Pas Raison de douter!!!

Par KOTA LIKONGO

12/09/2013 17:42

Pas raison de douter de la présence de Al qaeda en RCA rien qu'a vois le comportement des combattants de la SELEKA.L'hypocrisie de la communauté internationale est criante et complice. on nous parle depuis des mois de l'envoi des troupes de la MISCA (3600 Hommes) mais ou sont ils? qu'attendent ils??? que tous les centrafricains soient tués. je ne comprends vraiment pas le mutisme de la communauté internationale qui n'aident qu'avec des mots mais pas par des actes concrets.
ooooo CENTRAFRIQUE, qu'as tu fait pour mériter cette malédiction???
DEBY, DJOTODIA AL BECHIR : vous allez le sang CENTRAFRICAIN versé

effectivement bizarre

Par simpliste

12/09/2013 20:43

de nombreux signes en sont les preuves:
- le flou artistique dans les relations entre les qataris les saoudiens et al-qaïda
- les soutiens des saoudiens et qataris au soudan
- la proximité sournoise et dangereuse entre soudanais et le pantin de la transition
- la délocalisation récente de la fête nationale des qataris en Centrafrique
- l'investissement massif avorté des saoudiens pour l'achat de l'île des singes au temps de Bozize (et relaté comme tentative d'escroquerie dans les faits divers)
- la méthode employée par certains responsables musulmans pour corrompre la société centrafricaine aussi bien dans les villages que dans les villes principales du pays...
quand on me dit que le Soudan n'a pas de calendrier politique en Centrafrique???
c'est peut être des constats, mais...
ne vendons pas nos âmes au diable; surtout pour l'usage minable et pathétique qu'on fait de cette bourse de juda.






SUITE

Par simpliste

12/09/2013 20:53

- j'ai failli oublier l'éventualité d' un gisement de cuivre à la frontière avec les deux soudan
- les diamants de sang ainsi que les faits de braconnage qui profitent à ces assassins

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués