NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: le chef d'état-major des armées prié de s’en aller

Par journaldebangui.com avec agences - 11/09/2013

Le général à la retraite Ferdinand Bombayéké a été nommé en remplacement du général Jean-Pierre Dollé-Waya, remercié par Michel Djotodia

 

Le président de la transition de la République centrafricaine Michel Djotodia a limogé, hier mardi, 10 septembre, le chef d'état-major des forces de défense centrafricaine, le général Jean-Pierre Dolle-Waya. Selon le décret lu à la radio nationale, le général déchu a été remplacé par le général Ferdinand Bombayaké. A ce jour aucune raison n'a été avancée pour ce limogeage. Jean-Pierre Dolle-Waya était sous-chef d'état-major des armées sous le régime François Bozizé. Il avait été nommé à la tête de l'armée par Djotodia après sa prise de pouvoir au mois de mars dernier. Ferdinand Bombayaké a été commandant de la garde de l'ancien président Ange-Félix Patassé, renversé par François Bozizé en 2003.

 


© Autre presse
Image d'illustration
Ce limogeage intervient à la suite d’un weekend de tension dans le nord du pays où des attaques armées ont été signalées à plusieurs localités, notamment Benzambé village natale de François Bozizé. Après la tentative échouée du lundi, 9 septembre de la prise de la ville de Bouca, les hommes armés qui se revendiquent proches de François Bozizé, menacent toujours d'attaquer la ville de Batangafo. Les deux localités attaquées sont dans l'ouest de la Centrafrique, proche de la ville de Bossangoa, région natale de Bozize, à environ 300 km au nord de la capitale Bangui. La population s'est déjà réfugiée dans la brousse. Depuis mardi matin, les liaisons téléphoniques sont devenues difficiles pour joindre ces localités. D'après les dernières informations, aucune nouvelle d'attaque n'est à signaler.

Ces violences témoignent à suffisance de l'instabilité qui règne dans le pays depuis que les insurgés de la Séléka se sont emparés du pouvoir en mars. «Le changement à la tête de l'armée aujourd'hui est lié à la situation actuelle dans le nord du pays et à la volonté du président d'apporter des corrections dans la sphère sécuritaire», a dit le porte-parole présidentiel Simplice Kodégué. Levy Yakété, le porte-parole de François Bozizé, dit que les attaques sont menées par d'anciens éléments des Forces armées centrafricaines (Faca). «Les Forces armées centrafricaines, après s'être résignées pendant un moment, ont pris la décision aujourd'hui de répliquer à la Seleka et de permettre le retour de François Bozizé à la tête du pays en tant que président élu par le peuple centrafricain qui a un mandat en cours. Nous avons un collectif des officiers libres des Forces armées centrafricaines qui dirige les opérations,» avait-il annoncé.

D'après le porte-parole de la présidence Guy Simplice Kodégué entre 70 et 100 personnes ont été tuées dans les affrontements entre l'armée et les partisans de Bozizé lors des heurts qui se sont produits à Bossangoa et près de Bouca entre samedi 7 et lundi 9 septembre. Des renforts composés de l'ex-rébellion de la Séléka ont été envoyés par Bangui à destination de ces villes.

 

 
MOTS CLES :

9 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

A qui la faute?????

Par KOTA LIKONGO

11/09/2013 14:31

a qui incombent tous les probemes de la securite aujourd'hui en RCA??? le General DOL Way??? ou bien les SEIGNEURS DE GUERRE SELEKA ( DJOTODIA, DEByle, ZIGUELE, ERIC MASSI), Dloway ne peut eteindre le feu qu'il n'a pas allume, c'est a DJOTODIA et les autres de lle faire, il est vrai que DOLway etait mou mais il ne pouvait rien faire cette machine de DESORDRE QUI EST LA SELEKA, BOMBAYEKE ne Reussire pas meme on se rappelle que c'etait lui qui a pillonne le quartier BOY RABE sous PATASSE

Bombayeke,appréciation d'Aptitudes :quand la brutalité et la haine deviennent une methode de compensation d'INCOPETENCE

Par marcellintt

11/09/2013 14:41

Ca demontre une certaine nervisité et que djotodia n'est pas quelqu'un de consentuel. Il s'entoure des mechants selekas et voila des mechants kabas ,des cliques qui ont entrainé patassé dans sa chute. comme quelqu'un l'a dit,ils l'encercle et idiot sans jugement,il se donne à l'organisation doumba. Après son frère n' doumba installé,le kodégué dont la soeur pieuvre etait jetée sur patassé pour la cause kaba revant qu'il allait briller aux elections après exil,voila Doleguele rentrer en douceur après la comedie de l homme qui s'oppose à djotodia et l'organisation mafieuse n'est pas finit. On dirait que les incompetents s'attirent et brillent par la méchanceté. Bombayeke que tout soldat sait et que tout peuple sait qu'il n'agit pas comme un soldat national mais un soldat kaba au service du pouvoir controlé autour de patassé et qui brille par son incompetence,incompetence qu'il compence par la méchanceté et la brutalité. Incompetent,sa repense est celle des bruts,la mechanceté et la brutalité. il a raté la Cpi la dernière fois mais prochainement ,lui et son frère N'doumba n'y echapperont plus. ce bombayeke n'est pas un general pour une Nation, ses considérations sont ethniques et politiques. Djotodia,quelqu'un mis pour assurer une transition devrait choisir quelqu'un de plus neutre et consensuel pour diriger une armée et meme en guerre. Mais voilà, djotodia celui qui fait semblant d'etre malmené par les selekas est lui meme bien seleka dans toutes ces erreurs et à trouvé son egal à l'organisation des parents mechants que Ndoumba lui offre et place.
mais avant de limpger un chef d'etat major, mais qui est le ministre de la Défense. Djotodia devrait s'en prendre à son propre Seleka. mentir qu'un détachement de seleka est envoyé à bossango que depuis dimanche est une contre verité de tous ceux qui vous répètent par via de media. mais reconnaissez que chaque région est dirigé par des selekas et à leur tete des chefs avec qui vous avez fait ce partage. Ceux qui avaient le controle de Bossangoa ont doublé d'exactions depuis que bozizé a donné une interview en france. Et votre complice tchadien deby vous a aidé à mate les résistants de bocaranga,bouar dans le sang,point de voix de bangui et une autre colonne complice est partie s'ajouter aux selekas dejà présents et c'est là qu'un autre carnage s'est déclenché sur des populations civiles et certains anciens fonctionnaires dont l'ex maire dont avait parlé un compatriote. C'est bien après que les pro bozizé peut-etre informés du sort de l'ouham et l'ouham pendé se sont precipités dans ses affrontements pour déloges des selekas,c'est alors qu'un renfort est envoyés en supplément depuis bangui pour s'acharner sur la ville de bossangoa alors que les combats se trouvent ailleurs. qu'est ce qui est de bozizé,les pauvres,femmes enfants que vous tuer?
selekas tuaient des chrétiens,personne n avait le droit de rouspecter ses morts,et brimer en représailles. Aujourd'hui les resistants appliquent la réciproque aux selekas,je dis bien selekas,le gouvernement joue la fausseté:sur le terme réligeiux musulmans et envoie tuer en représailles. Mais quand ce gouvernement avec sonmusaraigne boli plaideront pour une justice et condamnation des Sélékas pour leurs exactions sur la population que de tromper le monde voulant toujours attenuer les actes des Sélékas en grossissant ceux des resistants. C'est de la légitimr défense ces faux juristes boli et tiangaye oublient ils ces notions elementaires? Ne savaient-ils pas ce que les Selekas font dans les provinces depuis et sous leur nez à bangui?

tiangaye dont une maitresse aété secouée par les selekas à fouh devrait mesurer le coté brut et assassins de ces va nu pieds appeles soldats ou generaux. ils n'ont leur égal que Bombayeke. mais sachez que le monde vous regarde et tout finit ici,vous et votre Deby et les centrafricains ne laisseront pas certains se la couler douce en exil nourri s avec les impots des français pour son RLi perçu et revenir son reve sanguinaire.
La meilleure chose actuelle que Selekas quitte le pouvoir avec leur djotodia,les mercenaires soudanais et tchadiens rentrent chez eux et que ce pays soit geré par un collège de tous ces faux partis knk y compris sous tutelle ou supervision de l'onu et qu 'on aille aux elections et que le pays parte sur une nouvelle base. faire la paix avec des haineux,quelle tromperie? s'entourrer des assassins et des haineux génitiques et parler de paix. Ecoutez ce peuple plus lucide que vous:vous etes rejettés: Dégagez!

l'archevèque,les populations opprimés qui se revoltent et les centrafricains qui se mobilise partout dans le monde,Merci à vous tous et avant tout le pionnier zapalainga

Par Albert

11/09/2013 15:04

Nos policards,on tue le peuple,on ne vous entend point. Alors TAISEZ- vous à JAMAIS

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués