SOCIéTé  |    

Cameroun-Rca: une armée contre 1000 Centrafricains

Par Ange-Gabriel Olinga B, à Borongo - 06/09/2013

Les Centrafricains qui ont décidé de rallier la ville de Bertoua sont toujours bloqués et sous haute surveillance dans la localité de Borongo à l’Est du Cameroun

 

La localité de Borongo située à environ 180 km au nord de Bertoua, dans l’arrondissement de Bétaré-Oya à l’Est est en état de siège. Depuis la semaine dernière, partir du chef-lieu de la région de l’Est pour le septentrion du pays n’est plus chose aisée pour tout voyageur. «L’heure est grave». Tout le long de l’axe Bertoua-Ngaoundéré est minée. Des policiers en tenue de combat noire et protégés par des gilets pare-balles, vous accueillent à chaque poste de contrôle. Visages cagoulés, les hommes armés vérifient minutieusement l’identité de chaque passager en vous posant des questions sur votre destination. A Borongo où se rendait le reporter du quotidien Le Jour hier jeudi 05 septembre 2013, c’est un dispositif sécuritaire à nul autre pareil. Des camions anti-émeute de la gendarmerie nationale venus directement de Yaoundé, sillonnent coins et recoins du village, pour dissuader ces réfugiés centrafricains qui n’ont trouvé rien de mieux que d’entamer une marche à pieds en direction de Yaoundé après avoir visé Bertoua où ils disaient vouloir s’installer pour des études.

 


© cameroonwebnews.com
Un détachement des forces de police camerounaises
«Nous ne voulons pas que d’autres Centrafricains viennent s’ajouter à ceux déjà présents ici», informe l’un des gendarmes. L’école publique de Borongo en cet après-midi est littéralement assaillie par «ces marcheurs» dont l’action a été stoppée depuis la semaine dernière par une réaction silencieuse mais en force de l’Etat du Cameroun. En face de ce camp improvisé de réfugiés centrafricains, des forces armées camerounaises veillent au grain et surveillent les moindres faits et gestes. La case communautaire construite par la commune de Bétaré-Oya est transformée en quartier général. Un pick-up, un minibus et une ambulance occupent la cour. Sous la véranda, policiers, gendarmes et militaires s’adonnent aux jeux de cartes en attendant de relayer leurs camarades des postes de contrôles et autres patrouilles qui sillonnent le village.

D’ailleurs, l’une de ces patrouilles est postée juste sous un manguier à l’entrée du camp de retranchement des réfugiés centrafricains dont le nombre est estimé à 1000 selon les villageois. Après l’école publique transformée en camp de réfugiés centrafricains et le Qg des forces de défense camerounaise, on atteint le centre commercial. Après la panique des premiers jours, «les populations locales se sont accommodées de la présence conjuguée de ces Centrafricains aux allures de soldats et des éléments des forces de défense camerounaises», souffle Abdelaziz, un commerçant du coin. Certainement, ce sont ces dernières qui les rassurent plus. Les commerces sont ouverts, le marché est animé et les villageois vont et viennent sans toutefois oublier qu’une menace pèse sur leur localité. Seul souci à cette ambiance d’insouciance apparente, le fait que les élèves n’ont pas pu reprendre le chemin de l’école depuis le 2 septembre 2013, comme tous leurs camarades du reste du pays.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

NOUS AVONS RAISON DE DIRE QUE DJOTODIA AMUSE LA GALERIE,SES GENS CONTINUENT LEURS MASSACRES DANS NOS PREFECTURE,D OU LA FUITE CHEZ LEZ VOISINS. HYPOCRYTE A bANGU,PARCE QU IL Y A DES DIPLOMATES QU CONSTATENT. AILLEURS IL RESTE LUi MEME C EST A DIRE SELEKA

Par MEMT

06/09/2013 16:01

Si les centrafricains continuent de fuir vers les pays voisins ça explique bien les exactions en cours des selekas en contradiction des gesticulations mensongères de reprise en main ou volonté et le pardon calcul du pouvoir Djotodia à bangui pour tromper la communauté internationale et laissez ses amis chefs rebelles à qui il a donn donner latitude sur les differentes régions à opérer leurs massacres programmés.
Aussi j'en profite pour dire que on voit les centrafricains sortir partout pour soummettre des ecrits,c'est bien mais parfois c'est exactement comme nous sommes,chercher à tirer la couverture sur soi sans réellement penser à une action solidaire. Depuis le temps que nous dissertons si on avait changé ,je crois que l'les actions doivent être coordonnées,fusionner autour de bons leaders pour placer des actions communes retentissantes. Pour cela l objectif doit etre clair et centrafricain: en finir avec seleka et venir à de nouvelles bases qui nous évitent des politiciens du genre que nous avons de nos jours et que les futurs bases institutionnels que le peuple débattra ne le sera pas sous calcul politique ou partisan. Une action commune et que chacun sait pourquoi on se mobilise,pas pour en detourner en action de parti politique. je crois que seul cette federation en une action unique representative fera entendre fort notre voix et coordonner nos differentes actions. j'émets cette idée,j ai aucune ambition sur la gestion,je sais que des perroquets sont nombreux qui s'en accapareront sans vision relle de ce à quoi je pense,mais j'espère que de bonnes gens comprendront et coordonneront cela pour que le débat inclut les exactions nationales des Seleka que subissent encore nos frères en province. Si il y a calme,les centrafricains n auront pas encore à fuir vers le cameroun,si le cameroun l'enregistre et veut eviter des nouveaux c'est qu il y a problème. Que dire de ceux qui ne savent où aller dans les zones evoqués par certains déja?
Comme quelqu'un l a dit, djotodia est dans du zèle de communication en quète de visas. Votre sécurit n a de sens qu un dsir de visa americain pour ce dictateur pour aller aux etats unis alors que la communaut internationale a bien signifi qu il n est en aucun cas leur interlocuteur officiel. de son investiture par applaudissemnt, par la comedie par choix d un CNT dont un membre dit que rien ne s y décide de façon dmocratique et où les membres subissent ou mis devant le fait accompli d'un dictateur né via ses nomimes au sein de ce groupe copie pale de parlement,pour ne pas dire parlement des periodes de dictatures africaines, où on nous parlait de parlement et de president d assemblée alors que ce ne sont que des décisions unilatérales ou singerie à coup d'achat de silence ou de choix avec des dollars dixit un des membres dépités.
j'espère que la communauté internationale restera cohrente avec ses principes. La république centrafrique aura le statut d un Etat avec toutes ses prérogatives que une fois les élections faites en bonne et du forme dans ce pays. Que mr djotodia qui veut aller faire ses emplettes domestique en famille aux Etats unis,ne peut nullement y être entendu au nom des centrafricains dont ses gens sont encore entrain de tuer; Les soudanais qui tue et pillent et tchadiens qui les a amené? après un simulacre de ses mentors Déby et béchir qui découvrent la notion de justice,leur vallet djotodia idiot qu il est nous vient avec comme rponse les conseils piblics de ses chefs dans la comedie de jugements des seleka. Si ce monsieur djotodia, depuis que les selekas tuent,il lui faut attendre le feu vert de Dby et bechir pour savoir qu il y a une justice a mettre contre les selekas? Depuis le temps que nous le réclamons et qu il passait à nier, à les proteger,fallait attendre le feu vert indirect de ses patrons. Est il quelqu un qui veille sur un peuple ou celui qui execute les ordres de Deby et Bechir voire tuer ce peuple s ils le lui demnande? Investi par applaudissement ou par corruption à coups de dollars,cela ne fera pas de lui un president du peuple. Un proverbe ivoirien dit un vieux tronc pourra beau sejourner dans l eau,cela ne fera pas de lui un crocodile. Il est le prsident des Selekas il restera le prsident des Sélekas.
il se fout de vous peuples,pour avoir un visa,il est dans la comedie,on vous tuait,il etait impertubable,on souillait vos lieux de culte,il ironisait dessus,les Selekas ont tout bons,vous mourrez, c est vous les fautifs,ou mal eduques comme le disait ziguele, ou faux selekas ou vous etes resistants bozizé. Pour un visa americain, le voila cameleon et veut se montrer humain,organisé. On vous connait trop pour croire à ces simagrées.
je dirai à Louis firmin kongoubé, j' ai lu son article,il melange tout. il melange ce qui est de la politique interieure mal geré et nos comportements entre adversaires et contre adversaire politiques qui n avait pas raison d etre et qu on doit evoluer bannissant tout cela, mais les comparer à seleka,c'est anodin Selekas c'est une invasion barbare contre un peuple. Bozizé est part et avec sa famille,mais que fait selekas et djotodia,ils s'acharnent contre un peuple,un pays avec ses coutumes,on interdit ci et ça,on tue à tout va,viole,vole. aucun des regimes ou des situations évoques on a vu les forces de ces pouvoirs en fonction s 'acharner sur toutes les regions où aucun peuple n 'est epargne sinon les traitres et hyenes comme cela les qualifie si bien.C'est une haine Nationale. Votre Doumba qui vous inspire votre article ambigu,les gens qui l ont kidnappé, ce sont les memes que Déby envoie encore, ce qu il appelle aid et c 'est leur methode quand ils continuent de kidnapper encore aujourd hui. Nous ne sommes pas Seleka,on avait une comprehension et gestion primaires de l adversité politique et ça restait à ce niveau avec le debordement du pouvoir avec, mais ce que Seleka a introduit n 'a d égal ce qu on lit sur l Afghanistan avec Les Talibans. c'est de la peste. Votre doumba kidnappé question politique mais sauvé par les centrafricains et il a eu la chance de s'égosiller meme s'il se rince la gorge avec le sang des centrafricains,le sang envahi tellement son corps au point de noyer ses yeux et de le rendre aveugles. Pour moi ce sont des gens sans conviction lui et neris eric ,ziguele et les autres muets,ils ne militent pas pour des principes. Ce sont opportunistes qui abusent des gens. je rigole car quand je voyais tous ces stupides qui alignaient leurs courriers seleka ci et ça et qui se font petits aujourd'hui car selekas leur a chier un gros sur la gueule,alors cher Monsieur kongoubé, ne chercher pas à banaliser Seleka l'assimilant à des situations, Seleka et hitler meme ideologie. alors arrêter de fantasmer.
Quand djotodia procedera à l'arrestation de tous les chefs rebelles et proceder à leurs jugements,je dirai il ya un debut de justice. Et celui le voleur qui a envoye les soldats voler a boyrabe pour le receler dans sa cave de maison de sapeurs pompiers, butins à partager avec nourredine qui malheureusement contraint de le rendre tellement fragrant,où est-il sur les bancs des accusés ,où est nourredine,le chef d' orchestre? Pauvre pantin djotodia,Déby te tient,mais lui ce dictateur d une autre ère paiera pour centrafrique. N oubliez chers compatriotes,il y a Seleka et surtout Deby meme s il nie. quels soldats etaient venus à l appel des eleveurs pour punir les paysans de kabo ou je ne sais plus après le passage muscle des Seleka: les soldats tchadiens: Deby pouvait-il ignorer cela?

ARRETEZ DE TUER A BOSSANGOA, DEBY,DJOTODIA,NOURREDINE,

Par kogayin

09/09/2013 12:33

La communaute internationale ne doit pas se laisser avoir encore une fois par les eternels mensonges de djotodia et son régime qui inventent chaque mois des pretextes pour tuer et se fait relayer stupidement par leur site de propagande sans se servir des précédents à bangui pour se poser des questions ou partir avec un esprit critique. Vous savez tous , comme la communauté internationale ,qu il y a quelques jours à peine,Seleka sevissait à Bossangoa et quelqu’un nous a cité un ex Maire tué de la façon la plus barbarre. Aucune voix politique comme d’habitude,ni de ce président sanguinaire .Les agressés sont des humains,peut être une petite auto defense comme on a vu avec des resistances qui honorent notre peuple à Bouar ,Bocaranga, Paoua et voila Djotodia,Nourredine,Déby l’occasion de mettre en œuvre leur genocide raté sur Boyrabe et Boeing. Que les sattelites Americaines mettent le plein,le jour venu la verité se saura
Pourquoi selekas tuaient gratuitement ,ça ne derangeait pas djotodia supposé assurer la securité des civils fonctionnaires ou ex fonctionnaires ou paysans ,il ne le fait pas se preoccuperait d’un visa a avoir pour les Etats unis et ordonne un détachement assassin pour massacrer des civils mille fois harceles. Les gens des regions qui s organisaient en auto défense, y a-t-il Bozizé derrière eux. Mogoumba,Boda, berberati, bouar bocaranga,paoua , et bossangoa que vous allez combattre en fanfare mensonger, ces gens simplement parce qu ils se revoltaient et se defendaient pour ne pas etre tués ,pour vous ce n’est pas normal,il faut qu ils se laissent tués,violes,pilles.Les maisons incendies ne vous derangent pas. Tués, depouilles,vous ne vous mobilisez pas depuis bangui pour aller les secourir mais inventez Bozizé à toutes les sauces pour aller massacre, ça vous savez y aller. Mais où est le pasteur Binoua pour accepter un tel genocide à Bossangoa ? Un genocide officiel avec un faux pretexte puisque officieusement Seleka y faisait des degats déjà 3 semaines et demi. Ces hommes politiques,n ont ou n auront-ils pas d’electeurs dans ces regions martyrs ?J’en veux à des journaleux qui ne jouent pas de la critique et laisse djotodia et son regime sanguinaire nous servir de mensonge comme feuille de route de gestion de pouvoir et après la verité nous rattrape. Soyez du coté du peuple. Le POUVOIR MENt et TUE
C’est bien d’etre les premiers informes et à diffuser des infos mais on peut remuer sa petite tete pour reflechir et venir avec des investigations completes. Quand on critiquait les autres de faire mal le travail de journalisme etc.
Informer c’est d’informer et de relever ce qui n est pas normal. Un site qui se reconnaitra parle d’ une arnaque à Bangui autour du collier de commandement que la folie de Djotodia dont la fabricationle voulant a or massif est confié au trésor,à un senegalais ,un kamach etc et que a la fin le president de transition s’est fait anarqué. On l’annonce comme un fait divers sans voir l essentiel. Centrafricain, votre fameux CNT sert à quoi ? A avaliser des pillages, est ce que Djotodia a besoin de ce bijou aux frais de l Etat ?Quand voit qu une des personnes ,kamach,a remboursé 45millions . Le tout reviendrait à combien ? Est ce que tel appareillage est un bien de l’Etat ? Où Djotodia veut organiser son pillage pour ses vieux jours, car si c’était un bien de l’Etat et payé par l’Etat devrait etre un bien de l’Etat,celui-ci devra etre mis dans un coffre fort de la BEAC et sortir pour chaque investiture. Si C’est le cas, celui de ses predecesseurs devait faire l’affaire, pourquoi organiser un tel pillage et surtout qu il est là pour assurer une transition, et aussi est ce que nos pays ont besoin de tout ce décor qui n a rien a voir avec notre culture et surtout quand on sait que les institutions ne suivent pas et que ces choses exhibes sont et devraient etre un bien de l Etat. Pouquoi le changer à chaque president ,pourquoi ce pillage institutionnel alors que peuple vegete ?
Centrafricains,archivons tous les noms et un jour on demandera aux comptes nationaux etrangers de geler leurs comptes et ils repondront de leurs enrichissements par rapport au niveau de vie et gain reel prevu par l Etat,s’ils sont capables de gagner autant en peu de temps. Les biens mal acquis feront leur chemin. A propos de bossangoa annoncé par le site que je ne citerai pas.
Arretez de tuer ,ou d organisez des genocides au nom de Bozizé. Je ne suis pas gbaya ni pour Bozize ni KNK,alors les rigolos,lachez moi. Je dis ce qui est vrai. Cherchez à tuer parce que un ex president est de telle région ou aller dans des regions tuer parce que des gens sont centrafricains, Assez, centrafricains le combat doit etre protection de bangui et des provinces. Et ne gobez pas le enième mensonge de Djotodia sous le conseil de Deby et Nourredine pour transposer leur Genocide manque de Bangui sur Bossangoa,toujours comme bouc émissaire Bozizé. En attendant ce nest pas Bozizé qui est à Bossangoa,les gens défendent leurs champs ,leurs vies etc. A bangui vous savez mieux que quiconque ce que c’est les Selekas alors imaginez comme l avait dit un compatriote humain, ce que endurent les frères en provinces. Ne vous laissez pas embobiner par le site seleka et le discours officiel de combattants pro bozizé ,vous connaissez la chanson du Mensonge,ne vous laissez pas avoir :ils veulent décimer voila ce qui est vrai et ça ne date pas de leur envoi de renforts

MEMT

Par JULES

10/09/2013 00:00

TE RÉSUMER CHER FRÈRE. CELA DONNERA LE COURAGE DE TE LIRE MÊME SI JE LE SAIS, IL YA TELLEMENT A DIRE; MERCI

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués