NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Liberia: débat sur la prospérité des États fragiles d’Afrique

Par Henrie Lucie Nombi - 03/09/2013

Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria et le Président de la BAD, Donald Kaberuka, ont procédé au lancement, d’un Panel de haut niveau sur ces Etats

 

Il est question pour ce Panel de haut niveau dont le lancement a été effectué hier 2 septembre à Monrovia au Libéria, de trouver des réponses à la question: «Comment pouvons-nous, de façon concrète, construire et consolider la paix et la prospérité des états fragiles d’Afrique?» Les conflits et la situation fragile de certains Etats constituent des contraintes majeures au développement de l'Afrique. Alors que la plupart des pays du continent ont connu un taux de croissance économique de 5% au cours de la dernière décennie, les pays fragiles et ceux en conflit n'en ont pas bénéficié. Le PIB par habitant qui est généralement de 945 dollars, soit 472500 FCFA pour les Etats africains ne représente qu’environ un tiers de ce montant, soit environ 333 dollars, environ 166500 FCFA dans les Etats fragiles. Leur relèvement constitue donc l’une des priorités du Groupe de la Banque.

 


© afdb.org
Ellen Johnson Sirleaf, présidente de la République du Libéria (d)
Avec l’aide de la Présidente Ellen Johnson Sirleaf et un groupe d'experts, nous élaborons une nouvelle approche pour aider ces pays à se relever plus rapidement et minimiser l'impact de leur fragilité sur les pays voisins a déclaré Donald Kaberuka. 60 participants, en provenance de la République centrafricaine, des Comores, de la Côte d'Ivoire, de la République démocratique du Congo, de la Guinée, de la Guinée Bissau, de la Sierra Leone, de la Somalie, du Soudan du Sud, du Soudan, du Timor-Leste et du Togo ont pris part au lancement de ce Panel de haut niveau. Parmi eux, douze ministres des Finances et de la Planification et de hauts représentants d'Organisations internationales et de la Société civile. De 2009 à 2011, la Banque africaine de développement a apporté un appui financier d’une valeur de 2,5 milliards de dollars aux États fragiles. Elle développe actuellement une stratégie relative à son engagement sous l’égide du panel de haut niveau sur les États fragiles.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués