SOCIéTé  |    

Bangui: les combattants Séléka évacués des postes de police

Par journaldebangui.com et autres médias - 02/09/2013

L’opération a été menée par le Premier ministre et le ministre de la Sécurité Josué Binoua

 

Les deux membres du gouvernement de Transition ce sont rendus dans plusieurs postes de police de la Bangui capitale centrafricaine pour faire évacuer des combattants du Séléka qui avaient pris possession des locaux, selon des sources officielles. Ces évacuations qui se seraient déroulées dans le calme font suite à la décision mercredi 28 août du président de transition Michel Djotodia, d'interdire aux combattants de l'ex-rébellion du Séléka de participer à toute opération de maintien de l'ordre dans la capitale, où ils ont multiplié les exactions contre la population.

 


© journaldebangui.com
Lors de la remise des grades au Camp de la gendarmerie nationale à Bangui
Dans une allocution à la radio nationale hier dimanche, 1er septembre le Premier ministre a demandé aux policiers et gendarmes de prendre possession des locaux évacués. "Je vous demande de reprendre le travail, d'occuper les lieux, afin d'assurer la sécurité des personnes et des biens. La sécurité dans le contexte actuel est une priorité pour notre gouvernement", a déclaré M. Tiangaye. Dans son appel, il a souligné que l'Union Européenne est prête à fournir à la police et à la gendarmerie centrafricaine tous les équipements qu'il leur faut pour le maintien de l'ordre et de la sécurité. C’est dans cette optique que le ministre de la sécurité publique, Josué Binoua a défendu en face des Conseillers nationaux un budget qui s’élève à plus de 2 milliards de francs CFA devant lui permettre de restructurer le corps de la police et équiper son département ministériel.

Le président Djotodia lui-même avait donné vendredi 30 août 2013, le coup d'envoi de l'évacuation des combattants du Séléka des locaux officiels en assistant à leur départ de la direction générale de la police et de l'office central de répression du banditisme (OCRB), où ils interdisaient à la police de travailler. L'opération s'est poursuivie samedi et dimanche dans les commissariats et antennes de l'OCRB de Bangui et de ses environs, ainsi qu'à la caserne des sapeurs-pompiers de la capitale, en présence du Premier ministre et du ministre de la sécurité. Il a par ailleurs été demandé à tous les policiers de se retrouver à l'OCRB du centre-ville pour un contrôle et vérification. Désormais, la police et la gendarmerie sont placées sous tutelle du ministère de la sécurité publique et non de la défense. Ils sont chargés d'assurer l'ordre et la sécurité publique dans la capitale tout en écartant les éléments de la Séléka dans ce processus. Mercredi, 28 août la force africaine en Centrafrique (Misca) avait pris position dans le nord de Bangui, pour neutraliser des combattants du Séléka qui y sèment la terreur et refusent de regagner leurs casernes.

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ca se saurait !

Par Alpha

02/09/2013 14:23

Si on était en sécurité grace à la police, ca se saurait ! Ce sont les plus grands bandits et racketteurs du pays ! Toujours prêts à manger du mille-mille !
Si vous avez besoin rien, appelez les !

militant mlpc en colère

Par freddy

02/09/2013 14:27








AFRIQUE
Centrafrique : Cris de détresse des militants du MLPC

(Alwihda Info) Rédigé par Maurice Dagbia - 1 Septembre 2013 modifié le 1 Septembre 2013 - 15:16



0

inShare
" Ce qui nous révolte chez les menteurs, même s'ils nuisent à l'humanité dans son ensemble, c'est avant tout le tort qu'ils nous causent personnellement en propageant le mal dans tout le pays". Harry G. Frankfurt
Nous Militants MLPC désabusés par tout ce que notre pays traverse, venons tout simplement demander à nos organes MLPC (ZIGUELE, MAZETTE, LOUDEGUE et S'ENDETTER), et autres complices du FARE ( TIANGAYE, NAKOMBO) quelques éclaircissements.

Nous avons constaté depuis quelque temps que les discours sont rares, ou si ce n'est que de parler de Bozize et de régler des problèmes personnels. Et surtout de ne pas parler de nos compatriotes qui sont traumatises par les mauvais musulmans de Seleka.

Pour l'instant, la mère patrie a besoin de tous ses enfants à son chevet. L'unité nationale prédomine
n'est ce pas ?si vous avez un peu de sagesse. A moins que vous ne l’avouez pas.
Le reste, c'est une affaire de la grande Famille Centrafricaine, si nous sommes sincères et honnêtes, le monde nous respectera, car nos voisins nous prennent pour des mendiants et un peuple sans valeur.
A force de faire des voyages sans arrêt au Congo, Tchad, Soudan, nous sommes devenus les risées du monde entier, or le peuple Centrafricain par son histoire dans les années 60, était respecté. Dites nous après toutes ces turpitudes Tchad, Congo, Soudan, nous avons cru que vous hommes politiques allaient pour nous ramener la beauté, la connaissance, la richesse au pays! Or, vous nous avez ramené la queue du Diable.
Croyez nous que la population ne sera pas seul dans cet enfer, vous le serez avec nous, car vous êtes faites de la terre Centrafrique.

En faisant un petit inventaire, nous avouons, nous MLPC que sous le régime de Patassé avec Ziguelé 1er ministre, il y a eu aussi des morts, nos Vieux retraités mourraient devant le trésor publique, pendant les 23 mois de sa gouvernance, nous n'avons jamais eu de salaires et quoi encore!!! Rien que ce bout........Et tous ces innocents, personne n’en parle !!!!!!!!

Pendant que d'autres Représentants des Centrafricains et FROCCA prennent des avis politiques fermes et claires en ce qui concerne les Tchadiens et Soudanais Djihadistes qui viennent nous égorger et voler sous prétexte du désarmement.

Aujourd'hui, nous aurons tendance à souligner que " Qui ne dis rien consent".
Nous sommes dans l’obligation, nous militants, de nous désolidariser du comportement criminel de notre parti, et nous n'accepterons jamais que les Mécréants Centrafricains, Congolais, Tchadiens et Soudanais Djihadistes séjournent sur notre beau territoire, Terre que nos ancêtres nous ont léguée et que nous sommes dans l'obligation de la restituer à nos enfants, si vous voulez vous nationaliser Tchadiens, Soudanais voire même Congolais ou tout simplement Djihadistes, empressez vous surtout à continuer garder silence et d être aux cote de vos amis de fortune à tenir des discours " non sens", à faire de la politique incorrecte ! Car nous comprenons finalement que vous avez peur de trahir vos deals de sanguinaires.

Nous n'oserons pas un seul instant pense que vous avez été complice ou branche politique de SELECA.
C'est le moment de se positionner: Si vous êtes pour le peuple Centrafricain OU pour les Djihadistes qui maudissent notre Dieu.

L'heure de Vérité va très bientôt sonner pour Mrs Ziguele, Tiangaye, Dotodjia, Neris l'antillais, Nguende, Ndouba, Gazambeti ainsi que les autres complices qui courent au plus pressé pour manger, nous les Centrafricains et MLPC connaissons notre pays, personne garde une richesse mal acquise en Centrafrique, le sang des Centrafricains demandent justice à chaque seconde devant le trône de Dieu.

Fait l à Bangui le 1er Aout 2013
MILITANTES ET MILITANTS MLPC

INTRODUCTION prêt global et de consultants en investissement. (GLIC). 2013/ 2020

Par jean

04/09/2013 14:04

Bonjour Monsieur / Madame,

INTRODUCTION prêt global et de consultants en investissement. (GLIC).

Nous offrons des prêts garantis et non garantis pour les personnes intéressées et les entreprises à faible
taux d'intérêt. Peut-être vous avez besoin d'un prêt pour consolidation de dettes, amélioration de l'habitat, une nouvelle
ou utilisé achat d'une voiture, une nouvelle maison, investissement / business fins d'expansion, voire une
vacances. Nous sommes disposés à fournir un financement à hauteur de 500 millions d'euros et au-dessus
en fonction de la nature de l'entreprise.

* agriculture
* Construction et de l'ingénierie
* La création d'entreprise - up
* Acquisition d'entreprise
* Expansion de l'entreprise
* Achat de l'immobilier commercial
* L'exécution du contrat
* Tournez projets clés, etc

Dans notre système de prêt étiqueté «prêt moins de deux semaines», chaque client à la fois locale et
international ont la garantie d'obtenir un prêt de cette société sur le mode de
financements internationaux garantis au large ce qui signifie aucune garantie n'est exigée pour cette
processus.

Merci,
M. Jean Guyader - président.
Prêt global et l'investissement consultant Ltd
France, Canada Square, Usa, Canary Wharf. London E14 5AX, l'Inde, l'Australie, l'Allemagne, la Belgique, la Grèce, l'Asie, l'Afrique, etc
Contact Courriel: jeanguyader@laposte.net

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués