NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: les amis de la CEEAC en renfort

Par David Makoumba Dissumba - GR - 02/09/2013

Une première rencontre entre Allam-Mi Ahmad et le «Groupe des Amis de la CEEAC» s’est tenue à Libreville au Gabon

 

Au cours de ce tête à tête, présenté comme une prise de contact, l’ambassadeur, Chef de la délégation de l’Union Européenne au Gabon, à Sao Tomé & Principe, en Guinée Equatoriale et à la CEEAC, Cristina Martins Barreira, et les chefs de missions diplomatiques de France, d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne ont été informés des derniers développements de l’actualité en République Centrafricaine (RCA). Au nombre des questions évoquées par les «amis de la CEEAC», on retiendra la position de la CEEAC quant aux exactions imputées aux soldats de la Séléka, proche du président Michel Djotodia, et les dispositions prises pour y mettre un terme ; le processus de création de la Mission de soutien à la Centrafrique Afrique (MISCA); le calendrier de la montée en puissance ou l’augmentation des effectifs de la FOMAC ; les zones d’ombre entre les démarches de l’Union Africaine et de la CEEAC; l’attitude des Etats voisins de la RCA face à l’insécurité persistante à Bangui et dans l’ensemble du pays; le rôle du Comité de suivi, pour ne citer que celles-là.

 


© gabonreview.com
La première réunion du genre à Libreville au Gabon
Nouvellement arrivé à la tête de l’institution communautaire, le secrétaire général de la CEEAC, Allam-Mi Ahmad, a fait montre d’une parfaite connaissance des différents dossiers et s’est attelé à donner une réponse à chacune des préoccupations. «Les Chefs d’Etat et de Gouvernement appuyés par le secrétariat général de la CEEAC ont condamné avec la dernière énergie les exactions perpétrés par la Séléka», a déclaré le secrétaire général de la CEEAC. Pour tenter de trouver une solution à cette situation, a-t-on indiqué, le Conseil de sécurité de Centrafrique s’est réuni autour du président de la transition, Michel Djotodia. Il a été décidé que les patrouilles ne seraient désormais plus assurées par les éléments de la Séléka, mais par la police et la gendarmerie. M. Allam-Mi Ahmad s’est dit favorable à la création de la MISCA. «Nous sommes favorables à toute idée qui pourrait contribuer à aider la RCA à retrouver le chemin de la paix et à faire aboutir le processus de transition», a-t-il souligné. S’agissant de l’augmentation des effectifs de la FOMAC, le secrétaire général a rappelé que la date buttoir reste maintenue pour la fin du mois d’août ou début septembre 2013. Aucun changement n’a jusque-là été annoncé par le comité de suivi. Les effectifs atteindront le chiffre de deux mille voire plus, s’il faut tenir compte de la promesse faite par le Burundi de contribuer pour près de 400 hommes.

Les zones d’ombre avec l’Union Africaine demeurent au niveau de la MISCA. L’UA voudrait faire participer n’importe quel pays à la fourniture des troupes, alors que la CEEAC se dit capable de mener à bien cette mission, pourvu que les moyens financiers et logistiques suivent. Les pays voisins redoutent l’extension de la crise et la propagation de l’insécurité, raison pour laquelle tous les pays limitrophes prennent les dispositions nécessaires pour aider la RCA à résorber la crise. Un Comité de suivi a été mis en place pour veiller à l’application de la feuille de route élaborée par les sommets de Libreville et de Ndjamena en vue d’aboutir à une transition apaisée et réussie. Le Groupe des Amis de la CEEAC a vu le jour en 2010 à l’initiative de la France et de la CEEAC. Il regroupe les ambassadeurs de l’Espagne, d’Italie, de France, des USA et de l’Union Européenne. L’objectif poursuivi est de mettre en synergie les bonnes volontés des pays ou les organisations internationales au profit de la CEEAC.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

militante mlpc

Par eric

02/09/2013 14:30








AFRIQUE
Centrafrique : Cris de détresse des militants du MLPC

(Alwihda Info) Rédigé par Maurice Dagbia - 1 Septembre 2013 modifié le 1 Septembre 2013 - 15:16



0

inShare
" Ce qui nous révolte chez les menteurs, même s'ils nuisent à l'humanité dans son ensemble, c'est avant tout le tort qu'ils nous causent personnellement en propageant le mal dans tout le pays". Harry G. Frankfurt
Nous Militants MLPC désabusés par tout ce que notre pays traverse, venons tout simplement demander à nos organes MLPC (ZIGUELE, MAZETTE, LOUDEGUE et S'ENDETTER), et autres complices du FARE ( TIANGAYE, NAKOMBO) quelques éclaircissements.

Nous avons constaté depuis quelque temps que les discours sont rares, ou si ce n'est que de parler de Bozize et de régler des problèmes personnels. Et surtout de ne pas parler de nos compatriotes qui sont traumatises par les mauvais musulmans de Seleka.

Pour l'instant, la mère patrie a besoin de tous ses enfants à son chevet. L'unité nationale prédomine
n'est ce pas ?si vous avez un peu de sagesse. A moins que vous ne l’avouez pas.
Le reste, c'est une affaire de la grande Famille Centrafricaine, si nous sommes sincères et honnêtes, le monde nous respectera, car nos voisins nous prennent pour des mendiants et un peuple sans valeur.
A force de faire des voyages sans arrêt au Congo, Tchad, Soudan, nous sommes devenus les risées du monde entier, or le peuple Centrafricain par son histoire dans les années 60, était respecté. Dites nous après toutes ces turpitudes Tchad, Congo, Soudan, nous avons cru que vous hommes politiques allaient pour nous ramener la beauté, la connaissance, la richesse au pays! Or, vous nous avez ramené la queue du Diable.
Croyez nous que la population ne sera pas seul dans cet enfer, vous le serez avec nous, car vous êtes faites de la terre Centrafrique.

En faisant un petit inventaire, nous avouons, nous MLPC que sous le régime de Patassé avec Ziguelé 1er ministre, il y a eu aussi des morts, nos Vieux retraités mourraient devant le trésor publique, pendant les 23 mois de sa gouvernance, nous n'avons jamais eu de salaires et quoi encore!!! Rien que ce bout........Et tous ces innocents, personne n’en parle !!!!!!!!

Pendant que d'autres Représentants des Centrafricains et FROCCA prennent des avis politiques fermes et claires en ce qui concerne les Tchadiens et Soudanais Djihadistes qui viennent nous égorger et voler sous prétexte du désarmement.

Aujourd'hui, nous aurons tendance à souligner que " Qui ne dis rien consent".
Nous sommes dans l’obligation, nous militants, de nous désolidariser du comportement criminel de notre parti, et nous n'accepterons jamais que les Mécréants Centrafricains, Congolais, Tchadiens et Soudanais Djihadistes séjournent sur notre beau territoire, Terre que nos ancêtres nous ont léguée et que nous sommes dans l'obligation de la restituer à nos enfants, si vous voulez vous nationaliser Tchadiens, Soudanais voire même Congolais ou tout simplement Djihadistes, empressez vous surtout à continuer garder silence et d être aux cote de vos amis de fortune à tenir des discours " non sens", à faire de la politique incorrecte ! Car nous comprenons finalement que vous avez peur de trahir vos deals de sanguinaires.

Nous n'oserons pas un seul instant pense que vous avez été complice ou branche politique de SELECA.
C'est le moment de se positionner: Si vous êtes pour le peuple Centrafricain OU pour les Djihadistes qui maudissent notre Dieu.

L'heure de Vérité va très bientôt sonner pour Mrs Ziguele, Tiangaye, Dotodjia, Neris l'antillais, Nguende, Ndouba, Gazambeti ainsi que les autres complices qui courent au plus pressé pour manger, nous les Centrafricains et MLPC connaissons notre pays, personne garde une richesse mal acquise en Centrafrique, le sang des Centrafricains demandent justice à chaque seconde devant le trône de Dieu.

Fait l à Bangui le 1er Aout 2013
MILITANTES ET MILITANTS MLPC

Droit de réponses

Par God bless

02/09/2013 16:57

Monsieur, permettez moi de dire que tu es un menteur et un poltron. Pourquoi tu n'as pas pris le courage de te démasquer et parler en liberté. Je te comprend c'est la nostalgie des beaux moments vécus sur le dos des centrafricains qui t'entraine, mais sache une chose cet âge d'or que tu regrettes ne reviendra plus jamais, c'est fini pour toi. C'est quoi cette histoire de FROCCA. On ne fait pas la rébellion sur internet, on en a marre de vous. Nous avons un problème sérieux devant nous. C'est un problème national qui doit impliqué tout le monde, il ne s'agit pas ici de personnifier le débat qui relève de niveau national et est inclusif. ZIGUELE n'est pas la source et la cause de votre malheur. Vous devez vous en prendre à vous même et à votre surdité. Qui a amené pour la première fois ces gens à Bangui, n'est ce pas vous en 2003? Vous avez la mémoire courte et vous n'aviez pas le sens de la démocratie et de concertation c'est pourquoi vous avez lamentablement perdu et humilié par des simples combattants. Et pourtant on vous avait prévenu de ce grand risque et présentement nous vivons les conséquences 10 ans après à cause de votre bêtise. C'est dommage qu'au lieu de traiter des sujets qui intéressent l'avenir des centrafricains vous vous focalisé à traiter des sujets ressorti des poubelles. Versez vos larmes dans votre état de clandestinité et vous en avez encore pour des années. Vous n'êtes même pas un militant du MLPC, pauvres menteurs!!!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués