INTERVIEW  |    

Roland Marchal: «Le Soudan n'a pas d'agenda politique en Centrafrique»

Par Vincent Duhem-Jeuneafrique.com - 30/08/2013

Il est chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et spécialiste de la Centrafrique et du Soudan

 

Roland Marchal revient sur la présence de Soudanais dans l'entourage du président de la transition, Michel Djotodia. S'il concède leur influence, Roland Marchal estime qu'ils agissent en toute indépendance du régime de Khartoum. Interview.

Faut-il s'inquiéter, comme les États-Unis, d'une influence soudanaise sur l'ex-rébellion de la Séléka?
C'est vrai qu'il y a des Soudanais dans l'entourage du président la transition Michel Djotodia. Pour plusieurs raisons. Djotodia est un Goula (groupe ethnique qui vit dans le nord-est de la Centrafrique), il a été pendant plusieurs années consul à Nyala, chef-lieu du Sud-Darfour. Il y a noué de nombreuses relations, notamment avec des membres de son propre groupe ethnique résidant au Soudan. C'est eux qui sont aujourd'hui à Bangui.Il faut y ajouter des contrebandiers recrutés au tout début du conflit et pendant les derniers jours de l'offensive, mais aussi des citoyens soudanais qui se sont installés sur le territoire centrafricain à l'occasion de différentes crises qu'a connues leur pays.Tout ce beau monde joue effectivement un rôle dans la Séléka et dans l'entourage de Michel Djotodia. Mais je ne pense pas qu'ils aient un agenda politique ou idéologique différent de celui des membres de l'ex-rébellion.

 


© jeuneafrique.com
Roland Marchal
Faut-il y voir la main de Khartoum?
Non. Le Soudan n'a pas d'agenda politique en RCA. Les relations entre les deux pays se sont réchauffées depuis le coup d'État, mais elles n'étaient pas mauvaises du temps de François Bozizé. Certes, le régime soudanais a adoubé Michel Djotodia, mais c'est surtout parce qu'il est musulman et soutenu par Idriss Déby Itno, le chef de l'État tchadien. Le Soudan veut avant tout préserver les bonnes relations qu'il a avec N'djaména depuis 2009.

Mais une partie des armes de la Séléka ne vient-elle pas du Soudan?
Que des armes transitent ne veut pas dire que Khartoum les envoie. Il y en a beaucoup qui circulent dans cette région. C'est la conséquence de la politique du gouvernement soudanais pendant le conflit au Darfour et de la chute du régime de Kaddafi en Libye.

Le Soudan n'a donc pas d'intérêts particuliers en RCA?
Pas plus que ça. Il y a entre les deux pays du commerce, des trafics - notamment d'ivoire et de diamants - et des routes de transhumance pour le bétail. Mais rien de stratégique. La raison est la même pour le Soudan, la France ou la Grande-Bretagne: la Centrafrique est un pays riche en ressources minières et énergétiques, mais n'a ni les infrastructures, ni la stabilité politique pour les exploiter. Ce qui intéresse et inquiète le Soudan en Centrafrique, c'est la lutte contre la LRA [Lord Resistance Army]. Car Khartoum accuse les forces ougandaises qui la combattent de fournir les mouvements militaires du Darfour en armes et munitions. Et sur ce sujet précis, la position de Djotodia est la même que celle de Bozizé.

 

 
MOTS CLES :

9 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Mon cher expert, vous semblez maîtriser la théorie mais pas la pratique.

Par SOROKATE

30/08/2013 19:45

Vous dites le Soudan n'a pas d’intérêt en RCA et que les Soit disant Soudanais au près de monsieur Djotodia est le fait qu'il avait servi Nyala comme consule au Soudan et que ces présumés Soudanais ne sont que les gens d'ethnie de monsieur Djotodia c'est à dire des Centrafricains, mais pourquoi parlent -ils pas notre nationale sangô?

Si cela s'avère vrai que des soudanais ex réfugiés en RCA ont regagné la Seleka ,pour quoi le pouvoir Soudanais pour sauver sa coopération avec la RCA ne s'est pas prononcer pour un retrait et transfert de ses ressortissants qui ternissent l’image de ce pays ami a la RCA. A Nola nos éléphants sont tués leurs défenses sont convoyées au Soudan. Yaloké est occupé que par des soudanais ignorants Sangô.

Cher expert, votre devoir est d'exposer les vraies causes tout en dégageant la responsabilité des uns et des autres afin que les pays taxés co-auteurs(Tchad et Soudan) du trouble en Centrafrique de procéder au retrait de leurs ressortissants de la seleka.
Venir dire qu'il n'y a pas infrastructures en RCA perceptible de créer une jalousie extérieure au malheur de la RCA je dis c'est faux.Tout le monde sait que monsieur Joseph KONY trouve refuge au Soudan.

Cher expert,ne faites pas semblant d’ignorer le danger que représentent le Soudan et le Tchad voisins direct de la RCA aussi bien pour toute l'Afrique Centrale car ce sont des deux pays réputés en longue guerre civile,non conciliants,trop épidermiques et barbares.

Le peuple centrafricain par biais d'une pétition demande le départ des Tchadiens en RCA, automatiquement le président Deby a renforcé sa représentation militaire en Centrafrique, dites moi, pour quoi a t-il agit ainsi? le général défaillant F.BOZIZE s'est débarrassé de ses rapprochés Tchadiens qui sont revenus massivement bien dotés déguisés en SELEKA.

Toutes ces exemples certifiés remettent en cause votre analyse cher EXPERT chevronné.
Nous Centrafricain,sommes plus dupes. Ne chercher pas à dédouaner les acteurs clés du génocide en RCA.

Chers(es) vous tous Centrafricains(es) patriotes voilà encore une expertise éhontée relevant d'une mauvaise manie à brûler les pistes vers la recherche de vérité et responsabilité.
Je balais en bloc son analyse théorique.

Soyons vigilants.

SOROKATE Alias Domazan bene.



en parti vrai

Par simpliste

30/08/2013 20:42

le Soudan n'aurait il pas le soutien de l'Arabie Saoudite et du Katar?
l'enjeu actuel en Centrafrique a ses origines avant l'époque de la colonisation, quand les arabes pratiquaient l'esclavages. le peuple centrafricain en général et ceux de la région est en particulier se sont toujours opposés à leur islamisation. Ce qui a conduit à des razzia et l'exode forcé d'une bonne partie de le population, et ceci jusqu'à l'avènement de la colonisation qui a mis fin à ce trafic.
Kaddafi même de son vivant, avec sa vision d'étendre l'islam dans toute l'Afrique, alimentait certains groupes ethniques de la région en arme et ce n'est pas un secret de polychinelle pour les centrafricains. donc la dissémination des armes de guerre, leur prolifération après sa destitution ne date pas d'aujourd'hui. Mais , il y a beaucoup de faits qui remontent en surface que maintenant.
la plus part des gouvernants centrafricains (Bokassa, Patasse ...) profitaient de ses largesses. Dès fois on peut comprendre l'inquiétude des tchadiens qui veulent assurer leur arrières contre les extrémistes, sans compter que les tchadiens ne font pas confiance au soudanais non plus... mais souvent quand ce besoin abouti à certaines manifestation aberrantes comme en ce moment en Centrafrique???
Parce que les arabes n'ont pas renoncer à leur rêve d'islamisation de toute l'Afrique.
d'autre part, il suffit d'être à l'aéroport de Bangui-Mpoko pour faire un constat simple sur l'intensification et l'augmentation de soi disant volume d'échanges commerciales entre Bangui et la capitale du Katar à l'époque de Bozize bref.
je pense que ce qui se passe là bas en ce moment est certes improvisé mais planifié, parce que les soudanais doivent aussi rendre compte à ceux qui les soutiennent.
c'est en cela que la soudaine présence sournoise des éléments soudanais a quelque chose d'inquiétant.

consternant

Par Al

30/08/2013 23:24

Ce qui est consternant chez le centraf, c'est que même en lui mettant la tete devant l'évidence, il nie tout en bloc !
Oui, la RCA a des richesses, mais le cout de l'exploitation du à l'absence de sécurité, d'infrastructure, de formation est trop élevé pour avoir un retour sur investissement.
Donc il n'y a pas d'iinvestisseurs !

Mais allez faire comprendre ca à un centraf, analphabète et inculte qui croit que le monde entier complote contre son pays !

Non le monde se fout de la centrafrique, on s'en tape complètement, il n'y a rien à faire ici, c'est pour ca qu'il n'y a pas de sociétés étrangères qui viennent s'implanter et que celles qui restent veulent partir

Mais quand est-ce que vous allez vous mettre ca dans le crane????

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués