NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Crise en Syrie: la communauté internationale veut intervenir

Par Henrie Lucie Nombi - 29/08/2013

Selon la Maison Blanche des armes chimiques ont indéniablement été utilisées lors de cette guerre contre les civils

 

Selon l’opposition syrienne, les armes chimiques utilisées dans une attaque la semaine dernière près de Damas, auraient fait plus de 1 000 morts dans la Ghouta orientale. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a affirmé que le président Obama pense que ceux qui ont recours aux armes les plus atroces contre les populations les plus vulnérables de la planète doivent rendre des comptes. Ainsi pour le département d’Etat et la Maison Blanche l’utilisation d’armes chimiques dans la guerre en Syrie est un fait établi, cependant des doutes résident encore en ce qui concerne la provenance de ces armes. Sur ce point, le régime de Damas et les rebelles se sont mutuellement renvoyés la faute.

 


© afp.com/Bulent Kilic
Des Syriens marchent dans une rue d'Alep
Lors d’un entretien téléphonique qu’ont échangé le Premier ministre britannique David Cameron et le président américain Barack Obama, les deux hommes ont affirmé qu’ils n'ont aucun doute sur la responsabilité du régime d'Assad dans l'attaque chimique du 21 août, a indiqué Downing Street mercredi. Mais les deux dirigeants ont discuté davantage de la réponse importante à apporter à l'attaque chimique de la semaine dernière en Syrie, selon un communiqué du bureau de M. Cameron. Ils ont convenu que toutes les informations disponibles confirment qu'une attaque chimique a eu lieu. Les Etats-Unis se disent donc prêts à se lancer dans une intervention militaire, mais pas seuls. David Cameron, quant à lui, annonce que le Royaume-Uni présentera une motion au Conseil de sécurité ce mercredi 28 août.

L’on peut donc dire qu’une opération militaire contre le régime de Bachard al-Assad semble imminente. Et cette intervention pourrait se faire, même sans le consentement de l'ONU en raison d'un probable véto de l'allié indéfectible de la Syrie, la Russie. François Hollande déclarait hier encore aux ambassadeurs que ce massacre chimique ne peut rester sans réponse. La France recherche la riposte la plus appropriée. La France se dit donc «prête» à intervenir militairement en Syrie aux côtés des Américains pour «punir» le régime du président Bachar al-Assad d'avoir «gazé des innocents» avec des armes chimiques. Le président français a également annoncé que les moyens alloués à l'opposition syrienne seront accentués. Il rencontrera d’ailleurs à cet effet, demain jeudi le chef de la Coalition nationale syrienne.

 

 
MOTS CLES :  Usa   Communauté Internationale   Syrie   Angleterre 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués