NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: la Seleka resserre l’étau autour de Boy-Rabe

Par source: BBC - 21/08/2013

Des tirs ont été entendus jusqu'à tard mardi nuit dans le 4ème arrondissement de la capitale centrafricaine

 

Plusieurs dizaines d'ex-rebelles de la Séléka ont investi ce quartier situé dans le nord de la capitale centrafricaine à la recherche d'anciens officiers et soldats de l'armée régulières fidèles à l'ex-président François Bozizé. Ces militaires auraient caché des armes dans le 4ième arrondissement, fief de M. Bozizé. C'est un véritable ratissage qui se fait de porte-à-porte avec des actes de vol et de pillage de matériels et de biens appartenant à des particuliers, a expliqué un correspondant de la BBC, témoin des fouilles. Jusqu'à tard hier, mardi 20a août soir, il était difficile d'établir un bilan humain de cette opération musclée. Car les tirs se poursuivaient dans le quartier où il y aurait eu des tués et plusieurs blessés au sein de la population civile.De nombreux habitants du 4ième arrondissement de Bangui ont fui pour se réfugier dans d'autres quartiers de la capitale.

 


© observers.france24.com
Mardi 20 août, dans le quartier Boy-Rabé à Bangui
La riposte des «officiers libres»
Des mouvements proches de l'ex-président François Bozizé se disent prêts à apporter la riposte aux violences perpétrées mardi à Bangui. Des opposants regroupés au sein du collectif des officiers menacent de passer à l'action sur le terrain et entendent saisir les juridictions internationales pour dénoncer ce qu'ils qualifient de « génocide centrafricain ». «Dans un premier temps, nous allons saisir la Cour pénale internationale contre ces génocidaires qui n’ont même le respect du paisible peuple centrafricain», a déclaré le capitaine Joachim Kokaté, porte-parole du collectif des officiers libres. Et ces hommes restés fidèles à l’ancien chef de l’Etat comptent aller plus loin dans leur réponse à l’assaut de la Séléka. «Nous sommes en train de nous réorganiser afin protéger le peuple centrafricain (…), nous allons affronter la Seleka» a ajouté le capitaine Kokaté.

 


© observers.france24.com
Tous les véhicules sont contrôlés à l'entrée et à la sortie du quartier
L’Onu préoccupée par la violence
Dans son dernier rapport sur la RCA le 14 août dernier, l’ONU a exprimé ses vives préoccupations devant la détérioration de la situation sécuritaire relative à l’effondrement de l’ordre public et l’absence des structures étatiques. Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies en République centrafricaine (BINUCA), Babacar Gaye, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valérie Amos et le Sous-secrétaire général aux droits de l’homme, Ivan Šimonović ont déploré les violations du droit humanitaire, les violations généralisées des droits de l’homme, « œuvres des éléments de la rébellion Séléka ». Ils avaient dénoncé notamment des cas d’arrestations et de détentions arbitraires, des actes de violences sexuelles à l’égard des femmes et des enfants, des actes de tortures, de viols, et des exécutions extrajudiciaires.

L'appel du collectif des officiers libres de Centrafrique
 
MOTS CLES :

11 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il faudrait que Seleka arrete cette genocide immediatement! pour eviter un bain de sang inutile

Par Patriote

21/08/2013 11:03

Pourquoi massacrez-vous ce peuple deja si meurtri?
Meme si vous ne voulez pas l'accepter n'est pas que c'est une genocide contre le peuple qui est en cours? Nous sommes centrafricains nous sommes dans notre pays, et ca va changer!! la population sait de quoi il s'agit, le monde sait de quoi il s'agit.

Qu'ils dégagent

Par DEHORSLESCHIENS

21/08/2013 14:20



BOZIZE a beau être médiocre, ce NDOTODIA le bat en matière de médiocrité, il est

pire que tous les pires hommes d'état en RCA.

NDOTODIA n'a rien à prouver, il doit partir tout de suite.

Ces gens ont commis plus de crimes que tous les anciens présidents et anciens

militiares de la RCA réunis.

NDOTODIA n'a rien à prouver, il doit partir tout de suite.
Ces gens (SELEKA) ont détruit l'économie du pays en quelques mois...
NDOTODIA n'a rien à prouver, il doit partir tout de suite avec ses gens de SELEKA.
Ils méritent la prison tous.
NDOTODIA est un gros menteur.

Dans la région de BOUAR, les gens ont combattu SELEKA avec des arcs et des flèches empoisonnées, c'est comme cela qu'il faut faire.

SELEKA est néfaste à la RCA et aux centrafricains.
Le congo, le cameroun doivent être conscients du danger de SELEKA.
Déjà des Camerounais ont été tués au Cameroun par des gens de SELEKA. Camerounais, Congolais ouvrez vos yeux pour voir, ouvrez vos oreilles pour écouter, vous êtes sur la liste des tueurs en série de SELEKA.
Ils sont tout simplement des fous, des bêtes qui tuent sans raison aucune.
Le peuple centrafricain ne veut pas d'eux (SELEKA) sur son territoire.

Que l'insurrection se généralise

Par NADE Berty

21/08/2013 16:04

Chers compatriotes , voilà ce qui arrive à un pays quand des bandits djihadistes de l'acabit de Ndotodia et sa bande appelée séléka se mettent à jouer aux dirigeants...
La communauté internationale a raison d'annoncer que ces gens vont étendre leurs tentacules partout pour déstabiliser non seulement la sous région mais toute l'AFRIQUE; cE SONT DES CHIENS qui ne comprennent que le langage des armes. avec les confrontations qui se généralisent comme une traînée de poudre, je crois que nous sommes au commencement de la fin de ces envahisseurs puants qui empestent l'air de notre pays et le rendent irrespirable.
Ces sauvages enturbannés tchadiens et soudanais prennent toujours prétexte les opérations de désarmement pour se livrer à des pillages en règle mettant ainsi les compatriotes dans une situation de dénuement sans précédent.C'est bouleversant!
Au rythme où vont les choses, il n'est plus question de laisser ndoto Yala aller au bout de la transition ...J'avoue que j'ai hâte de le voir menotté devant le TPI...

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués