FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Hilaire Momi: un joueur pressé de pouvoir rebondir

Par Foot Sur 7 - 16/08/2013

L’attaquant international centrafricain se retrouve sur le marché des transferts, suite aux dettes de son club de ligue 1 rétrogradé

 

Né à Bangui (République centrafricaine) en 1990, Hilaire Momi est parti jouer au Cameroun, avant d’être recruté par Le Mans en 2011. Aujourd’hui, cet attaquant se retrouve sur le marché des transferts, suite aux dettes du club sarthois, qui s’élevaient à 14,4 millions d’euros à la fin du mois de juin dernier.

De quelle manière Le Mans vous a-t-il approché en 2011?
Plusieurs clubs m’ont approché et j’ai choisi le Mans. La perspective de contribuer à redresser ce grand club français et jouer dans ce magnifique stade était très intéressante. J’avais senti que les dirigeants me voulaient vraiment et comptaient sur moi, ce qui est à mes yeux très important. Le transfert avait mis beaucoup de temps à se concrétiser à cause d’un problème de visa, mais mon choix de jouer avec le Mans était fait depuis le début.

Je n’entrais pas dans les plans du nouveau coach
Hilaire Momi

 


© s
Hilaire Momi, lorsqu'il recevait sont maillot du Mans FC
Comment s’est passé votre intégration en France?
Au début ce n’était pas facile pour moi au niveau de la vie de tous les jours. J’étais seul, je n’ai pas de famille près du Mans. L’hiver était dur à vivre ! Mais mes coéquipiers et le staff du Mans m’ont bien soutenu. Je suis maintenant totalement intégré, je me sens très bien en France.

Lors de l’exercice 2011-2012, vous avez disputé 20 matches de Ligue 2 avec le MUC. Seulement 8 au cours de la saison passée. Quelles sont les raisons qui expliquent cette baisse?
Ma première année s’est bien passée. J’ai joué beaucoup de matches, surtout sur le côté droit de l’attaque. J’avais la confiance de l’entraîneur qui avait insisté pour me faire venir au Mans. J’ai ensuite bien débuté la saison suivante en faisant quelques passes décisives mais je me suis blessé et il y a eu un changement d’entraîneur. J’avais récupéré à 100% mais je n’entrais pas dans les plans du nouveau coach. J’ai alors joué avec la réserve en me donnant au maximum afin d’être appelé en équipe première.

En raison de ses dettes colossales, Le Mans va être liquidé et repartira avec un statut de club amateur. Comment avez-vous vécu les difficultés du club?
Ça a été très difficile à vivre pour tout le monde, les joueurs, le staff, les dirigeants et surtout les supporters qui ont continué à nous encourager jusqu’à la fin. On a tout donné pour sauver le club mais, malheureusement, ça n’a pas suffi. C’est un grand club avec un stade magnifique et des supporters fidèles. C’est le club qui m’a fait confiance, qui m’a repéré quand je jouais au Cameroun. Malgré les difficultés que l’on a eues, Je garde de bons souvenirs du Mans. J’y ai beaucoup mûri, je me sens plus fort mentalement. J’ai aussi pu m’habituer au football européen. J’espère profondément qu’il reviendra très vite dans le monde professionnel.

Quelle est votre situation actuellement?
En accord avec le club, je me suis libéré de mon contrat. Je suis libre et à la recherche d’un club pour rebondir. Je m’entraîne afin d’être prêt pour le début de saison. Je n’ai que 23 ans et je veux prouver ma valeur dans un club, me battre pour avoir du temps de jeu, que ce soit en France ou à l’étranger.

Les dirigeants de Sétif n’ont pas été honnêtes avec moi
Hilaire Momi

 

L’ES Sétif envisageait de vous engager lors de ce mercato estival. Mais la visite médicale n’aurait pas été concluante. Que s’est-il passé précisément?
Le club de Sétif m’avait fait une offre intéressante. Je suis allé en Algérie avec mes représentants et le moins que l’on puisse dire c’est que les dirigeants de l’ES Sétif n’ont pas été honnêtes avec moi. J’ai passé la visite médicale sans problème mais ils ont annoncé dans les journaux algériens que j’étais blessé, ce qui est totalement faux. Leur manque d’honnêteté m’a poussé à arrêter les négociations avec le club. Je suis alors rentré en France.

Hormis Sétif, avez-vous été sollicité lors de ce mercato?
J’ai effectué un test en Belgique, au Brussels FC, qui s’est très bien passé. Ils souhaitaient me prendre mais j’étais parti en Algérie négocier mon transfert avec Sétif. Entre temps, ils ont bien commencé leur championnat et ont retiré leur offre. C’est dommage, le projet sportif était intéressant. Je leur souhaite bonne chance pour cette saison. Mes représentants sont également en contact avec d’autres clubs mais rien de concret pour l’instant. J’espère que ça va vite se régler, je suis pressé de commencer la saison. Je suis très motivé !

Vous comptez 13 sélections avec la sélection centrafricaine (5 buts marqués). Quel est votre statut avec elle?
Je suis l’attaquant de pointe de la sélection. Je suis l’un des leaders de l’équipe, on est peu nombreux à jouer en Europe. On a un groupe jeune avec un gros potentiel et j’essaye de leur enseigner ce que moi-même j’ai appris à Coton Sport et au Mans. J’ai des responsabilités vis-à-vis de la sélection, des jeunes.

Ne craigniez-vous pas de perdre ce statut en sélection si jamais vous ne trouvez pas de club avant la fin du marché des transferts?
La sélection n’est pas quelque chose d’acquis, c’est sûr. A moi de trouver un club et d’être compétitif afin de pouvoir aider mon pays. J’ai confiance en moi, je sais que je peux être performant, en club et en sélection.

Quelles sont vos principales qualités pouvant attirer d’éventuels recruteurs?
Je suis un jeune attaquant de pointe capable d’évoluer sur les côtés. Je suis habile des deux pieds et j’ai une bonne frappe de balle. Je suis un attaquant rapide qui aime prendre les espaces. J’ai déjà prouvé que je pouvais marquer de nombreux buts en sélection et en club. D’ailleurs, j’ai fini meilleur buteur du championnat du Cameroun en 2010-2011. Je suis prêt à me battre pour gagner ma place et me donner à fond pour un club. J’ai vécu une année compliquée mais elle m’a permis d’être plus fort mentalement. J’en veux et je veux le montrer!
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Dates des marchés des transferts 2014 : Mercato estival - mardi 11 juin 2013 au lundi 02 septembre 2013 à minuit. Mercato hivernal - mercredi 1er janvier 2014 au vendredi 31 janvier 2014 minuit.

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués