INTERVIEW  |    

Word music: la chanteuse centrafricaine Idylle Mamba se dévoile

Par Michel Tagne Foko, correspondance particulière - 13/08/2013

Cette année, elle est sélectionnée pour concourir aux 7èmes jeux de la francophonie en septembre prochain à Nice (France)

 

Habituée des concerts au centre culturel français de Yaoundé (CMR), Brazzaville (CONGO), Bangui (RCA) etc… Idylle mamba de son vrai nom Lydie Mamba, est une femme simple toujours souriante et remplie de vie. Avec son dernier album composé de belles chansons, elle rappelle autrefois ‘’la belle enfance’’. Idylle Mamba fait partie des artistes qui aujourd'hui, valorisent la culture équatoriale africaine dans le monde à travers sa voix au timbre cristallin qui réveille toute sensibilité humaine.

 


© journaldebangui.com
Idylle mamba de la Centrafrique
«Sango & vous», est l'un des titres qui vous ont propulsé au-devant de la scène. Qu'elle est le message général de cet album
Mbi bara mo, (Bonjour en sango) En fait le message est simple, avant d’arriver au Cameroun en 2007, j’ai eu la chance de parcourir quelques pays, à chaque fois on me posait la question de savoir d’où je venais, je disais Centrafrique, normal… Sauf que c’était toujours suivi de «c’est dans quel pays? Afrique du Sud? Bref tout ça pour dire que, cette chanson est en quelque sorte ma carte de visite, c’est ma manière à moi de crier haut et fort d’où je viens. Faire connaître mon pays aux autres et de m’affirmer en tant que chanteuse centrafricaine.

Que pouvez-vous nous dire sur vous, qui êtes-vous pour ceux qui ne vous connaissent pas?
Je déteste parler de moi… En tout cas je pense être quelqu’un de très simple, sincère, sensible, naturelle, déterminée. Je suis artiste chanteuse, c’est mon métier, je ne fais rien d’autre que ça.

Comment vivez-vous votre quotidien au Cameroun?
Je vis de la manière la plus simple, je n’aime pas trop faire du bruit autour de moi, du coup je suis tranquille, on ne s’intéresse qu’à mon travail et c’est plutôt pas mal.

Certaines personnes vous reprochent de chanter trop souvent en « Sango » (langue nationale de la République centrafricaine), un handicap ou pas?
Je comprends qu’ils veuillent comprendre ce que je dis dans mes chansons, mais je pars du principe que la musique est universelle donc pas besoin de comprendre mais juste se laisser transporter. Le Sango est ma langue maternelle, je transmets plus d’émotion quand je chante en cette langue que dans toute autre. Mais c’est encore au dessus de cela, parce que c’est un combat pour moi, celui de faire connaître mon pays et cette belle langue. N’empêche que je chante en d’autres langues, comme en lingala, ewondo (Sud-Cameroun) et français. Je ne suis en aucun cas fermée. Mais c’est vrai que je mets un accent particulier à chanter à langue Sango.

 


© journaldebangui.com
Lydie Mamba «l'ambassadrice du Sango»
De Bruxelles à Genève en passant par Paris, on vous surnomme, «l'ambassadrice du Sango» et, nous avons appris que votre dernier album est une l'autoproduction. Vous nous le présenter?
Je les remercie de me considérer comme tel, mais moi je ne me vois pas ainsi, je ne fais que faire mon devoir de citoyenne. Mon album «Bêkou» (espoir), est sortie depuis le 19 mars 2013. Cet album me ressemble, je me suis amusée à le faire, c’est le fruit de longues années de travail et je suis heureuse de le partager avec tous ceux qui aiment ce que je fais.

Qu'est-ce que ça fait, quand on construit un projet musical comme «Bêkou», qu'on le produit et le promeuve ensuite soi-même?
C’est du boulot mais en même temps un plaisir.

Durant vos nombreux déplacements quels pays vous ont séduit, et pourquoi?
L’Asie m’a beaucoup marqué, les gens sont simples et aiment la vie, ils sont heureux avec un rien, ça m’a énormément marqué.

Quels sont vos plus beaux souvenirs dans le domaine culturel?
Des rencontres! J’ai une relation particulière avec les différentes personnes que je rencontre et elles sont toutes magiques.

Quels sont les projets culturels d’Idylle Mamba?
Je suis sélectionnée pour participer aux 7ème jeux de la francophonie qui ont lieu à Nice en France en Septembre prochain, en Novembre je serai au Tchad pour le Festival «Ndjam-Vie».

Quel est votre but dans la vie artistique?
Si un jour j’arrive dans un pays et qu’on ne me demande plus d’où je viens, c’est que mon but est atteint, (rire). J’aurai réussi mon combat, mais il reste encore beaucoup de chemin alors… je continue de bosser.

<div align="center"><iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/SWB0J9t4Mdg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Partagez-vous l'expression: «On devient quelqu'un toujours derrière quelqu'un?» Si oui, tu es devenue (ou bien, tu es) quelqu'une derrière qui?
Oui et non, je m’explique: si je suis ce que je suis aujourd’hui c’est grâce à ceux qui viennent me voir en concert ou qui achètent mon disque, si on part de ce principe-là, oui on devient quelqu’un derrière quelqu’un. Non, parce que je ne suis pas partisante du favoritisme, j’aime gagner mon pain à la sueur de mon front, tant que tu travailles, ça fini toujours par payer, mais malheureusement certaines personnes continuent de croire qu’il suffit d’avoir un frère ou un oncle quelque part pour devenir PDG sans faire d’effort.

Quels conseils, voulez-vous partager avec la jeunesse?
Croire toujours en soi, et se donner les moyens de réaliser son rêve le plus cher.
 
MOTS CLES :  Cameroun   Brazzaville   Idylle Mamba   Centrafrique   Bêkou   Francophonie 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Toutes mes gratitudes chère star idylle MAMBA

Par SOROKATE

22/08/2013 12:02

Il n y a rien de plus précieux que d'aimer son pays.
Bravo pour tes conseils et conscientisations à l'endroit de la jeunesse,merci.

Longue vie à toi et que le bon Dieu puisse faire à ce que tes projets les plus chers puisse venir à l'existence.

Encore merci l’ambassadrice,

Centrafricainement,

SOROKATE Alias Domzan bene.

Encouragements

Par cdd

31/08/2013 21:49

Merci, Bravo et CONTINUEZ.

La construction globale de Notre Pays est l'Affaire de Tous et votre Contribution et celles de tous les artistes sont précieuses.

Cordialement,

Christian DARLAN

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués