DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

M. Bozizé continue à se croire «Messie» pour le peuple centrafricain

Par EKA Correspondance particulière - 12/08/2013

«En République Centrafricaine, les hommes politiques semblent avoir perdu la tête!»

 

Dire que la République Centrafricaine va mal est, réellement, une vérité de la Palice! Seulement, il y a une chose que je ne comprends pas! Dans ce pays, les hommes politiques semblent avoir perdu la tête!

Bozizé…
Voilà un homme sur qui la République Centrafricaine était en droit de compter comme certains de ceux qui font le succès story de notre Afrique… Jugez vous-même:

Très tôt il a été appelé à servir comme Aide de camp du Président Jean Bedel Bokassa. A l’âge de 32 ans seulement, il est Promu Général de Brigade (en 1978), puis l’année suivante Général de Division (33 ans), il sera choisi comme le patron de l’armée de l’Air. En 1979, à la chute de l’empire, François Bozize devient Ministre de la Défense Nationale (34 ans) dans le gouvernement du Président David Dacko. En septembre 1981, après le coup d’Etat du Général André Kolingba, il se voit confier le poste de Ministre de l’information et de la Culture (36 ans). En 1996 (50 ans), sous le régime d’Ange F. Patassé, le poste de Chef d’Etat-Major des Forces Armées Centrafricaines (FACA) lui est confié. En 2003, peu avant ses 57èmes bougies, avec le soutien de la France et du Tchad, il s’empare du pouvoir… Avec un tel parcours, nous étions en droit d’attendre de cet homme une lucidité et une sagesse pour une meilleure gouvernance!

 

Malheureusement, comme disait Victor Hugo, «Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang» ! L’habitude étant une seconde nature, quand depuis son jeune âge «on a des mains tâchées par le sang, il n’y a que des larmes pour les laver» dixit Victor Hugo!

Les centrafricains n’ont sûrement pas oublié qu’avec le général Mayo Mokola, le jeune général de brigade Bozizé était chargé de la répression des manifestations de lycéens, du 15 au 20 janvier 1979, ce qui avait fait plusieurs dizaines de morts parmi les élèves! Aujourd’hui, nous savons tous que M. Bozizé a infligés, pendant les dix années de sa présidence, l’une des pires souffrances au peuple centrafricain! Personne ne démentira les crimes qui lui sont reprochés tels: Des assassinats ; Des arrestations, séquestrations, détentions arbitraires et tortures ; Des destructions et incendies des maisons d’habitation ; Des enlèvements, exécutions sommaires et extrajudiciaires ; Des crimes économiques ; Des actes de nature à compromettre la paix publique.

Malgré tout cela, M. Bozizé continue à se croire «Messie» pour le peuple centrafricain allant jusqu’à déclarer sur la Radio France Internationale(RFI): «Si l'occasion se présente, je souhaite reprendre le pouvoir»! Il n’exclut d’ailleurs pas de recourir aux «armes» car il pourrait, «reprendre le pouvoir par la voie politique puisque la voie des armes ne vient que lorsque la solution politique n’est pas trouvée » en précisant que «ça a été toujours comme cela»! La situation de notre pays ne serait pas dramatique qu’on croirait à une plaisanterie de mauvais goût ou plutôt un cauchemar!

Près de six mois après sa chute, Bozizé n’a pas encore pris le temps de se regarder dans un miroir, tellement qu’il souffre de sclérose intellectuelle et politique! Déjà en 2007 dans un des fameux télégrammes de wikileaks, la République centrafricaine est décrite comme «dangereusement près d'être un état échoué, un état de fantôme" Ce rapport jette une lumière crue sur l'impossibilité pour la République centrafricaine de s'en sortir, ne serait que par « un quelconque début d'un moindre commencement de décollage dans la voie du développement, tant que Bozizé continuera à diriger ce pays».

Wikileaks révèle que Bozizé fait vraiment la honte de la République centrafricaine. Il est même traité "d'inapte" aux fonctions de président de la République…
EKA

 

C'est la triste conclusion tirée des extraits du télégramme diplomatique envoyé au Département d'Etat à Washington par un ex-ambassadeur des USA à Bangui! Wikileaks révèle que Bozizé fait vraiment la honte de la République centrafricaine. Il est même traité "d'inapte" aux fonctions de président de la République… Comme si cela ne suffisait pas et pour donner raison au dicton, le diable a été chassé mais nous voilà habités par sept autres plus puissants nommé Séléka!

Encore que…
Oui, encore qu’il (lui Bozizé) crache désormais dans la main qui l’a porté au pouvoir et grâce à laquelle il s’est engraissé, dix années durant, je parle du Tchad! Cinglant est le commentaire de Hassan Sylla, Porte-parole du gouvernement tchadien et ministre de la Communication:
«François Bozizé paie le Tchad en monnaie de singe quand on sait que c’est grâce au Tchad qu’il a pu payer ses fonctionnaires dans les mois les plus difficiles. (…) Si en dix ans, il n’a pas été capable de former un bataillon pour répondre à de petites escarmouches … Ce n’est pas aux Tchadiens de combattre à sa place, de défendre son régime…» Oui, le Ministre porte-parole du gouvernement tchadien dit, ici, ouvertement que notre ancien «Général-Président» n’est qu’un général d’opérette!

Toute la question est désormais de savoir «si en dix ans, il n’a pas été capable de former un bataillon pour répondre à de petites escarmouches», est-ce maintenant qu’il sera capable d’en diriger un sans l’aide du Tchad? Voici ce que les générations futures diront sûrement de cet homme «Au lieu d’être un grand homme pour la République Centrafricaine, votre pays, mon Général, vous avez tué le rêve centrafricain et comme dirait Milan Kundera: Quand on tue de grands rêves il coule beaucoup de sang.» Un autre avant vous disait «la famine atteindra ce peuple, des morts, on comptera par dizaine»
(Nzara a kè gah, koua à kè koui)!
 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Sans commentaires!! Bozizé rêve... notre général en carton et inapte...

Par SOROKATE

12/08/2013 17:47

C'est simple! tellement qu'il a honte de ce qui lui est arrivé, faire de telle déclaration est synonyme de camoufler sa souffrance morale. Seulement sa conscience va le ronger avant que la CPI puisse en finir avec lui.

Il me fait pitié. honte à lui. Bozozé général d’opérette hayo. Un général fantôme.

Un lion sans dents et sans griffes !!!
il a tout piller aux pauvres fonctionnaires et citoyens centrafricains. Dix ans au pouvoir c'est la misère totale, lui , ses enfants , ses multiples maîtresses , son KNK, Ngouadjika le milliardaire de Boy-rabe, Doutigai, et autres sont tous milliardaires volés aux Centrafricains. honte à vous tous.
Vous êtes salis. De génération en génération on se souviendra amèrement de vous.

"Moi j'ai déjà jeté un charbon ardant sur votre trajectoire"
Vous ,et toutes vos familles êtes le malheur de la RCA allez à l'enfer!!!

On ne veut plus vous voir chez nous en RCA.
99 jours pour le voleur seulement un(1) pour le propriétaire. Vous nous aviez volé, humilié, pillé, massacré pendant dix ans ,mais aujourd'hui Dieu a exaucé nos jérémiades.
Reste à nous débarrasser de la seleka ainsi notre DIGNITÉ sera acquise.

A zo ti Nzi, ti ala awè.

C'est fini tu me cannais. A dieu les délinquants rejetons du général en CARTON.
SOROKATE alias domzan-bene.

le réveil de Bozize donne de l'insomnie

Par José Ndeyam

12/08/2013 20:07

Le 10 août 2013, Bozizé Président déchu de la RCA ouvre la vanne et laisse couler les venins. A vrai dire, tous sont surpris de voir ce monsieur annoncer ouvertement son éventuel retour au pouvoir. Pour l'homme du commun, on se contente d'injurier, de cracher sa haine, de vilipender la personne de Bozizé mais pour quelqu'un qui prend de la hauteur, avec un peu d'analyse, il y a cohérence et la pomme est cuite. Bozizé est chassé du pouvoir, il a sillonné 06 pays africains avant de se rendre en France, pourquoi n'a t il pas fait cette déclaration en Afrique que d'aller la faire en Europe? C'est justement parce qu'au regard de tout ce qui se passe en Centrafrique, il n'y a que la solution militaire; or la France n'est pas prête pour envoyer Serval 2 dans ce pays, il faut quelqu'un qui connait le terrain donc pour résoudre le problème et après... Donc au lieu de cracher vos venins, grandissez, faites des analyses et soyez intellectuels, vous ferez la fierté de votre pays.
Aucun officier centrafricain n'est en mesure de se sacrifier face à séléka, tous se sont terrés, la montée islamiste se fait au grand jour, le pays est réparti entre les chefs de guerre comme en Somalie, le terrorisme est entrain de prendre pied dans cette partie du monde sans qu'aucun centrafricain ou du moins les centrafricains ne réagissent; les tunisiens, les égyptiens ont réagi et les centrafricains? qui a pris l'engagement de se sacrifier? La communauté internationale a attendu presque 04 mois sans aucune action de la part ce peuple dont les fils ne s'attardent que sur de petites considérations " maitresses de X, richesses de Y, maisons de Z....." En tout cas, séléka c'est l'Al-Qaïda en Afrique centrale et puisque le terrorisme doit être combattu sur toute sa forme, séléka doit partir avec Bozizé pour deux raisons: Bozizé responsable de l'echec? qu'il assume. Bozizé manque de sagesse? qu'il apprend à devenir homme et mettre un pays désinfecté de tous phénomènes nocifs avant qu'il ne parte définitivement.

Les faits antérieurs ont une répercussoin sur le présent et c'est cela!

Par SOROKATE

12/08/2013 21:37

Pas de fumé sans feu. Parfois le silence vaut de l'or.Le peuple Centrafricain n'est pas révolutionnaire comme en Egypte etc...

Ce qu'il faut comprendre, personne n'est contre la personne de monsieur F.BOZIZE comme humain, au contraire le centrafricain épris de bien être de son pays était déçu de la mauvaise gouvernance de ce dernier qui, a passé tout son temps à commettre des tentatives des coup de forces constitutionnels, hauteur de notre décadence économique revient nous distraire.

En, effet toutes ces analyses sévères à l'encontre de monsieur F.BOZIZE trouvent leur justification au fait que depuis quatre décennies ce général était chef de l'armée Centrafricaine sans prouver ses mérites. D'ailleurs ses dix années passées à la tête de ce pays étant général de formation, un bilan honteux, la FACA humiliée, démotivée.

Je crois ,fort de ce qui précède monsieur F; BOZIZE Yangouvonda normalement n'a pas de leçon à donner à personne.Si nous sommes pris en otage par les étrangers de seleka c'est le fruit de ce que lui même a initié en 2003. " Causes à effets" effets à causses" la causalité.

Il faut aussi rappeler que monsieur F. Bozize est pasteur,homme de Dieu donc la sagesse devait l'habiter pour faire des propositions contraires à une incitation à la violence.

"le fer devient malléable quand il est encore chaud". Notre plus ancien général devant ses ex amis seleka a trouvé mieux de prendre ses pieds au cou malgré d'important arsenal de guerre dont il disposait à BOSSEMBELE.

Ce comportement de capitulation devant l’ennemie est une humiliation internationale.

Le fait que monsieur BOZIZE a effectué six voyages dans les pays africains avant de venir en France n'explique rien. sauf sa soif chronique pour une brutalité constitutionnelle mobile de notre malheur. Général spécialiste de putsch.
Il y va de la réputation de la France à cautionner cet inapte général,ignorant des principes démocratiques , qui a fait preuve d'une nullité pendant son règne en RCA à revenir par Son FROCCA diabolique.

Personne n'a le droit de nous donner de leçon et encore moins les BOZEZISTES.

Le peuple Centrafricain est connu par son hospitalité, sa générosité aussi bien par son attachement au respect de l’autrui.

Je comprends que monsieur BOZIZE vient se rendre compte que le 24 Mars n'était pas un rêve mais une réalité.

SOROKATE Alias domzan bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués