INTERVIEW  |    

Centrafrique: Séjour familial de François Bozizé en France

Par ouest-france.fr - 09/08/2013

Dans le même temps, il vient de lancer un Front pour le retour de l’ordre constitutionnel en Centrafrique (FROCCA). Extrait de son interview à Ouest-France

 

L’ancien chef de l’Etat centrafricain, chassé du pouvoir en mars dernier, actuellement en France, Il y dénonce les exactions des rebelles de la Séléka et l’indifférence internationale face à la crise politique et humanitaire qui afflige Bangui et le reste du pays.

Vous êtes désormais en France. En exil? Ou dans l’attente d’un retour en RCA?
Je viens de rejoindre ma famille en France ; je n’envisage pas de retour en Afrique dans l’immédiat. Avant ? J’ai séjourné dans les deux Congo, au Cameroun et au Kenya. Je voudrais d’ailleurs remercier les présidents congolais et aussi, tout particulièrement, le président camerounais qui a fait preuve de clairvoyance et d’humanité en m’accueillant chez lui pendant plus de deux mois. Pour l’instant, mon destin importe peu. Le peuple centrafricain souffre en silence et je veux réveiller l’opinion internationale. Ma préoccupation essentielle est de dénoncer ce qui se passe en Centrafrique.

 


© malijet.com
L’ancien chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé, chassé du pouvoir en mars dernier, est actuellement en France
Quel regard portez-vous sur la situation dans votre pays?
La situation est dramatique. Les ONG présentes dans le pays n’ont de cesse de dénoncer de très nombreux cas de violations des droits de l’homme, des exécutions sommaires accompagnées de tortures et de mutilations. Elles ont aussi relevé des massacres de civil, des viols et la privation de la liberté d’expression. Le Bureau Intégré des Nations Unis en Centrafrique dénonce lui aussi de graves violations des droits de l’homme et des menaces sur les ONG. En province, les hommes de la Séléka ont tous les pouvoirs, les exécutions sont nombreuses chez les agriculteurs ou les éleveurs peuls. Plus de 1 500 morts ont été dénombrés et le fleuve Oubangui charrie tous les jours de nombreux cadavres. Sur le plan santé, la situation est déplorable, ainsi une épidémie de rougeole frappe les enfants à Bangui, mais ils ne peuvent être soignés car leurs mères ont peur de s’aventurer en ville pour les conduire à l’hôpital. La suite ICI

Communiqué relatif à la mise en place du FROCCA

 

 
MOTS CLES :

15 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

FROCCA? pour en faire quoi!! mon mon général en carton!!

Par SOROKATE

09/08/2013 21:45

Son excellence,général ,ministre de défense ,député de la nation, président du parti KNK,président du conseil d'administration de toutes les entreprises étatiques et para étatiques en RCA,président fondateur de l'église christianisme céleste en RCA, pasteur et ex président de la république, monsieur F.BOZIZE Yangouvonda.

J'ai lu avec une attention particulière votre interview, il ressort nulle part , vous avez fait mention de votre part de responsabilité en ci qui vous concernait comme étant le Chef d'Etat.

Par votre incompétence notoire relative au fait que la direction de l'armée était sous votre commande comme le chef d'état major à l'époque du feu président A.F.PATASSE.

Mais encore,une fois devenu président de la république à l’issu de votre coup d'état du 15 Mars 2003 l'armée était divisée à jamais. mal dotée ,mal équipée, injuriée par vous ,notre brave FACA était humiliée et démotivée de remplir sa mission de PROTEGER la PATRIE.

Honte à vous, l’honnêté intellectuelle devrait vous guider de demander dans un premier temps pardon au peuple Centrafricain que vous avez humilié,déshumanisé réduit à un crétin. vos deux mandats comme président à la tête de notre pays la RCA nous ont rappelé l'époque sombre de la SERVITUDE coloniale.
Vos enfants, vos multiples femmes et maîtresses et vos parents étaient tous des présidents en miniatures. L'impunité ,le népotisme,le clanisme et l'injustice étaient votre méthode de
gouverner. La liberté de presse et d'expression violée accompagnée de multiples arrestations arbitraires vers vos prisons personnelles connues sous le nom de BOSEMBELE (Guantánamo).

Comment justifiez vous la prise du pouvoir par la seleka alors qu'à BOSSEMBELE vous avez des containers remplies d'armes et de munissions de guerre tenues à l'écart de notre FACA? la seleka a finalement récupérée pour entrer dans la capitale Bangui. Sans honte vous avez pris vos pieds au coup laissant les Centrafricains aux mains des mercenaires.

Vous êtes quel type de général? votre excuse d'éviter le bain de sang n'est pas fondée.
Cher Pasteur, homme de Dieu, cher général vous avez fait preuve de votre nullité en matière de responsabilité, votre incapacité est connue de tous taisez-vous.

Votre projet macabre et diabolique de FROCCA ne rencontre pas l'adhésion du peuple Centrafricain qui vous a vomis. On n'a plus besoin de vous, vous étiez avec B.BOGANDA, avec D.DACKO avec .J.B.BOKASSA ,aussi avec le feu A.F.PATASSE et vous même président.

Cher .F.BOZIZE, la paix en RCA a été mise à mal à cause de vos multiples tentatives de coups d'Etat contre tous les anciens chefs d'états centrafricains, tous avaient une méfiance vis à vis de vous.Monsieur A.F Patasse a eu pitié de vous comme chauffeur de taxi brousse Bgui/yaloké en faisant de vous son chef d'état major.

attendez votre traduction devant la CPI pour rendre compte de vos crimes de tout genre commis sur les Centrafricains.

J'ai pitié de vous.
Vous n'êtes pas né président,le pays appartient à tous les Centrafricains.
Vous et vos enfants sont tous des milliardaires volés aux pauvres Centrafricains.

SOROKATE Alias domzan bene.


re général en carton

Par Ninga

10/08/2013 08:14

Absolument d'accord avec toi ,mon frère SOROKATE ,faut-il prendre les Centrafricains pour des niais ?
Salutations!

QUEL CULOT

Par MAMAN

10/08/2013 17:10

Monsieur BOZIZE,vous etes sur quelle planete?Ou bien vous vous moquez de vous meme ou de ce peuple que vous aviez pendant 10 ans pris en otage par la monstruosité génétique que vous et votre clan familial avez fait preuve durant votre règne.
C'est vous maintenant qui dénoncez "le soi-disant" violations des droits Humains de ce meme pays que vous aviez dirigé à l'aide des tortures à BOSSEMBLE,enlèvements,assassinats,vols des diamants des musulmans,ponctions tout azimut au trésor public et j'en passe.La lite est trop longue ils suffit de lire le motif de mandat d'arret lancé contre vous.
Vous parlez des éleveurs peuls que vous aviez dépouillé de leurs biens,pensez-vous que c'est anodin que ces memes peuls se sont auto-incorporés dans cette coualition pour se venger?On enregistre meme des femmes peuls,de toute les couches sociale,dans le rang de SELEKA pour vous faire la peau.VOUS ETES TRES MAL PLACE pour parler des droits de l'homme qui n'avez pas droit de cité à votre époque.Avez-vous oublié les purges des commerçants de Yaloké,Bosemptélé,Baoro,Bouar et j'en passe avec l'aide de votre chien BOUCHER NGAIKOSSE?le peuple centrafricain n'a pas n'est pas pret d'oublier ET N'A PAS BESOIN DE VOUS POUR CONTINUER A VIVRE ET SE DEFENDRE.ALLEZ AU DIABLE AVEC VOTRE FROCCA DE MERDE.C'EST VOUS SEUL QUI A TOUJOURS ETE LE MAL CENTRAFRICAIN.L'HISTOIRE VOUS JUGERA ET LA JUSTICE VOUS RATTRAPERA OU QUE VOUS CACHIEZ.QUELLE EST LE ROLE DE LA FRANCE DANS TOUT CELA?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués