NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: le bureau du Conseil national de transition dissous

Par AFP - 06/08/2013

Selon une source proche du CNT, de nouveaux membres seront élus dans les jours prochains

 

Le bureau du Conseil national de transition (...) a été dissous. Il doit être recomposé dans les jours à venir, a indiqué cette source. L'instauration d'un CNT était l'une des recommandations du sommet des chefs d'Etat d'Afrique centrale réunis à N'Djamena le 3 avril pour normaliser la situation institutionnelle après la victoire militaire de la coalition rebelle Séléka sur le président déchu François Bozizé.

 


© fr.africatime.com
Alexandre-Ferdinand Nguendet le président du CNT
C’est en milieu de mois de mai, que le CNT s'était élargi à 135 membres (contre 105 auparavant), parmi lesquels d'anciens proches du président déchu François Bozizé. Il était composé au départ de représentants du Séléka, de l'ancienne opposition politique à Bozizé, de partisans de l'ancien régime, ainsi que d'anciens rebelles et personnalités de la société civile. Après cet élargissement et dans un souci de représentativité, le délégué de l'Union Européenne à Bangui Guy Samzung avait plaidé pour l'élection d'un nouveau bureau. "Quand on augmente de 25% le nombre de conseillers, je pense que ces conseillers doivent aussi élire un bureau", avait-il dit. Le bureau du CNT, composé de six membres, était présidé par Alexandre-Ferdinand Nguendet, jugé très proche du président Michel Djotodia par certains observateurs. Conformément à la charte constitutionnelle adoptée par le conseil début juillet, la mise en place de la Cour constitutionnelle de transition constituera le point de départ de la transition qui doit durer 18 mois.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique   Cnt 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La RCA devenue un état sous tutelle...

Par SOROKATE

06/08/2013 15:22

Le Conseil national de transition(CNT), va désormais vers sa légitimité grâce l’application de l'article 107 de la charte constitutionnelle de transition.

Quant à la dissolution du bureau ,il n y aura pas de remaniement à mon avis, les mêmes têtes vont revenir aux fauteuils comme par le passé en Centrafrique.

Monsieur Alexandre Nguendé n'a pas fini de manger,il doit ce poste suite à son soutien à la seleka en organisant sa marche de soutien. c'est la mangeocratie,les plus malins sont récompensés, ha oui...

Bon appétit cher président du CNT ,les Centrafricains meurent en brousse ,dévorés par les bêtes sauvages, nos femmes accouchent en brousse, nos compatriotes devenus réfugiés pour échapper à la sauvagerie de seleka que vous avez soutenu. J'ai vu la photo de votre fauteuil du CNT mais c'est joli...et confortable.

Votre silence complice vis à vis des exactions de la seleka m'a indigné,très tard après être sommé par un homme de Dieu le pasteur K ,rongez par votre conscience vous vous êtes réveillé par une déclaration lapidaire. "On vous connait" c'est un titre d'une chanson Gabonaise. On vous connait.

Ho Centrafrique mon pays qu'as- tu fait pour mériter ce sort? ton malheur vient de tes enfants,fruits de tes entrailles, ils ont emmener des mercenaires te piller, t’humilier devant le monde, ho femme noire ho dama,te voila enfin placée sous tutelle des autres pays comme le Tchad de Deby en premier,les Soudans aussi bien l'UA , l'ONU...

Dieu tout puissant, redonne aux Centrafricains l'amour de leur pays,l'amour du prochain aussi une capacité de supporter les défauts des uns et des autres sans faire recours aux armes.

Dieu ,donne aux Centrafricains la culture de la paix, pérennisée par leur progéniture.
écarte de nous l’individualisme plutôt le socialisme. La solidarité centrafricaine a disparue.

Yé so a wara maboka a wara yanga. i tè na JIR
maboko, na maboko Béafrica a goué na ndouzou.

Centrafricainement,

SOROKATE Alias -Domzanbene.

SOYEZ HUMBLE

Par simpliste

08/08/2013 16:41

ENCORE DES MANOEUVRES POLITICIENNES POUR EMBROUILLER LE PEUPLE CENTRAFRICAIN. LA VIGILANCE DOIT ETRE NOTRE MOT D'ORDRE. L'OPPORTUNISME NE DOIT PLUS PAYER, LA MANGEOCRATIE DOIT ETRE BANNIE LE CULTE DE PERSONNALITE SI DESTRUCTEUR JUSQU'A CE JOUR ENTERRE.
SVP LES ACTEURS POLITIQUES ESSAYEZ D'ADOPTER DES COMPORTEMENTS SAINS, SIMPLE, REALISTE ET JUSTE. LE PEUPLE CENTRAFRICAIN A ASSEZ SOUFFERT A CAUSE DE VOS QUERELLES DE PETITES CULOTTES ET VOS SOIF DE POUVOIR

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués