NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Sommet des Grands Lacs: participation mitigée du président de Transition

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 01/08/2013

Michel Djotodia n’a pas été accueilli par des officiels et met le Kenya dans l’embarras vis-à-vis de l’Union africaine

 

C’est hier mercredi 31 juillet 2013 que s’est ouvert à Nairobi, le 6ème sommet de la Conférence international des Grands Lacs. Une rencontre à laquelle a pris part le président de Transition de la République Centrafricaine, Michel Am-Nondokro Djotodia. Cependant sous le coup d’une suspension de l’Union africaine à la suite du coup d’Etat contre le président François Bozizé, il serait arrivé quelque peu « inopinément » dans la capitale Kényane mardi en fin d'après-midi. En effet, l’avion ayant à son bord le président de Transition a dû attendre près d’une heure de temps après avoir atterri au Jomo Kenyatta International Airport, parce qu'il n'y avait aucun représentant gouvernemental pour le recevoir. C’est le commandant d'Armée, le Général Joseph Kasaon qui a été envoyé pour l'accueillir au pied de la passerelle. Une source aéroportuaire ayant requis l’anonymat a ainsi confié qu’il n’y avait aucun officiel à l’aéroport et le Commandant d’armée l’a reçu. La source a également confié que le M. Djotodia a été emmené à toute allure à l'Hôtel de Windsor, le lieu du sommet.

 


© NATION MEDIA GROUP
Le président Michel Djotodia au Jomo Kenyatta International Airoport, Nairobi
Sur ce léger contretemps diplomatique, africareview.com] rapporte que le ministère des affaires étrangères kenyan s’est refusé à signaler une quelconque mésentente dans la réception du leader de l’ex-Séléka en visite officielle au pays d’Uhuru Kenyatta. «Il n'y a rien de tel. Il y a certaines formalités à remplir lors des visites de leaders que vous journalistes ne pouvez pas comprendre», a dit M. Ken Vitisia, le directeur du bureau chargé de la région des Grands Lacs au Ministère des Affaires étrangères.

Défense du renversement de Bozize
Mercredi, c’est avec la dernière énergie lors de son passage à la tribune du sommet que le président de la Transition a défendu sa position en Centrafrique. M. Djotodia a justifié que l'ostracisme du Président Bozize était nécessaire parce qu'il opprimait le peuple. «Quand les gens estiment qu'ils sont opprimés, ils ont le droit de reprendre et arrêter l'oppresseur,» a-t-il dit en substance. Il a ajouté qu'un accord de paix avait été signé en 2010 à Libreville et inscrivait l'exigence pour Bozize de se retirer après son mandat mais "il a manqué à sa parole" sur l'accord. Le leader de la Centrafrique est allé plus loin en accusant Bozize de planifier un génocide. « Nous avons compris qu'il n'était plus possible d'être en pourparlers avec lui. Il n'y avait aucune alternative que celle de passer en force. Nous ne l'avons pas fait parce que nous étions avides pour le pouvoir,» a-t-il dit.

La Centrafrique a été suspendue par l'Union africaine en mars 2013 quand la coalition de rebelle de Seleka menée par M. Djotodia a renversé le président François Bozize. L'UA agissait conformément à ses règles qui rejettent des coups d'État contre des leaders élus. Le dernier pays à être suspendu par l'UA est l'Égypte après le coup militaire contre le Président Mohamed Morsy. Bien que le sommet des Grands Lacs ne soit pas contrôlé par l'UA, les pays de toute la région sont les membres de l'organisation continentale. On s'attendait aussi à ce que l'UA soit représentée au sommet par la Présidente de Commission de l’UA Nkosazana Dlamini-Zuma.

La position du Kenya est souvent de supporter ou de soutenir des décisions de l’UA et la visite d’un leader qui est arrivé au pouvoir par les armes pourrait présenter un dilemme pour le gouvernement kenyan. Au début du mois de juillet 2013, le Président Uhuru Kenyatta a condamné le coup d'État égyptien qui a renversé le Président élu Morsy.
En juin, M. Djotodia a été exclu d'un sommet des états de l’Afrique centrale et de l’Ouest à Yaoundé au Cameroun, vraisemblablement pour les mêmes raisons qui ont poussé l’UA à suspendre la République centrafricaine. La Charte de l’Union africaine sur la Démocratie, les Élections et la Gouvernance adoptée à Addis-Abeba en 2007 interdit de soutenir les coups d'État.

Durant ce sommet des Grands Lacs justement, les grandes questions à l’ordre du jour seront l'instabilité en cours en RCA, le Soudan du Sud et la République démocratique du Congo. Près de onze chefs d’Etats de la sous-région étaient ainsi attendus à Nairobi la capitale du Kenya, pour parler de Sécurité et de paix. Un pré-sommet s’était déjà tenu le week-end dernier

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Accueil bien mérité

Par NADE Berty

01/08/2013 13:06

Ndotodia a encore et toujours le réflexe de chef rebelle . Il fait tout par la force .C'est incompréhensible et honteux à la fois pour quelqu'un qui a eu semble t'il une formation de diplomate .En tout cas cet accueil, il le mérite bien car il n'est qu'un chef rebelle jusqu'à preuve du contraire...Quelle humiliation pour notre pays ! Pourquoi ne s'est'il pas fait représenté par le premier ministre qui est pourtant bien accepté sur le plan international... Qu'il arrête de parler de Bozizé qui est aujourd'hui considéré comme un page tournée.Il a le toupet de dire que son prédécesseur planifiait un génocide mettent ainsi un voile sur le génocide perpétré par ses éléments(séléka)sur la population centrafricaine depuis décembre et qui se perpétue.
Le général médiocre s'en est allé depuis le 24 mars et c'est lui Ndotodia qui a entre les mains les commandes du pays. IL devrait avoir l’honnêteté de reconnaître son impéritie à tenir en lesse ses chiens enragés importés du tchad et du Soudan qui continuent à opprimer le peuple de centrafrique .En quatre mois ,ils ont fait plus que Bozizé en dix ans de pouvoir...Qu'il cesse avec son refrain tant il est devenu inaudible .Dieu est grand; il est entrain de le confondre...

mentir est son sport préféré

Par JUSTIN

01/08/2013 14:30

Menteur d'un jour,menteur pour toujours.
L'auto-proclamé chef d'état de RCA, continue de mentir au grand jour, bientôt il va tomber, car il prend les gens pour des imbéciles. Les ONG, les agents de renseignements savent des choses, plus qu'il ne croit.

Te voilà Président, ha.. l'honneur militaire...

Par SOROKATE

01/08/2013 15:45

Ton rêve d'être président s'est réalisé enfin.
Mais sais tu que les cadavres multiples des Centrafricains restent indélébiles comme sombre histoire de ton pays la RCA. Oui c'est indéniable tu es Centrafricain de souche le plus haï.

Nombreux sont devenus orphelins, d'autres veuves/ veufs , certains le fruit de leur souffrance emporté par tes Démons parents de Seleka.

Moi à ta place je serai rongé de REMORDS franchement.

La honte.
Kota bèh a ki sioni mingui Ita.

SOROKATE Alias Domzan-bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués