NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bambari: la section Droits de l’Homme de l’ONU au chevet de la Centrafrique

Par journaldebangui.com et autres médias - 30/07/2013

L’objectif de cette visite est d’évaluer la situation Des droits de l’Homme et les conditions de vie de la population de cette localité

 

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme, Ivan Šimonović se trouve depuis hier lundi 29 juillet, dans la ville de Bambari (centre). Ivan Šimonović et toute la délégation qui l’accompagne se sont entretenus ce mardi 30 juillet, avec le préfet de la Ouaka et les associations des défenses des Droits de l’Homme. Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme est accompagné de quelques structures humanitaires telles que le Haut-commissariat pour les réfugiés(HCR), le Bureau de la coordination des affaires humanitaires(OCHA) et le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA). M. Šimonović aura également à discuter avec les nouvelles autorités centrafricaines, plus particulièrement le Premier ministre et le Président de la transition. Il rencontrera également des leaders religieux et des membres des organisations de la société civile et ceux de la communauté internationale présents dans le pays.

 


© binuca.unmissions.org
Rencontre avec le PM dans les bureaux du Binuca
De graves violation des droits de l’homme en RCA
La visite de ce Haut fonctionnaire des Nations Unies, qui s’entretiendra avec la presse à l’issue de son séjour en terre centrafricaine, le 1er août prochain intervient au moment où le pays fait face à de sérieux défis en matière des droits de l’homme. En effet, diverses informations d’organisations locales et internationales de défense de droits de l’homme font état de nombreux cas de violations de droits de l’homme à travers le pays, au nombre desquelles figurent de multiples exécutions sommaires et extra-judiciaires accompagnées de tortures et de mutilations. Ces informations ont été une fois de plus confirmées par des ONG locales de défense des droits de l’homme lors d’une rencontre d’échanges, le 22 juillet, avec le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) des Nations Unies en République Centrafricaine et chef du BINUCA, le général Babacar Gaye. Occasion pour les ONG de dénoncer des «massacres systématiques de civils, des viols et les abus de la liberté d'expression et de mouvement», tout en faisant part des menaces dont ils sont l’objet de la part d’éléments de la Seleka.

 


© binuca.unmissions.org
Au bureau du Binuca à Bangui
Des autorités du pays, dont le Premier Ministre de la Transition, sont récemment montées au créneau pour fustiger des pillages et violences de toutes sortes, dont des enlèvements, assassinats et autres meurtres avec mutilations, dont sont en proie Bangui et ses environs. « Des individus sans foi ni loi sévissent dans les quartiers et dans les zones les plus reculées de la République Centrafricaine pour tuer sans vergogne, piller et violer », a dit-il fait valoir dans une récente déclaration, soulignant que « cette recrudescence de la criminalité dans les quartiers de la capitale nous fait craindre le pire pour notre pays ». Il convient de rappeler que dans un communiqué de presse publié le 18 Juillet, le BINUCA, par la voix du RSSG, a condamné les graves violations des droits de l'homme et exhorté à l'arrêt immédiat de ces actes. La Mission a également appelé les autorités centrafricaines à lancer immédiatement des enquêtes pour identifier et traduire les auteurs en justice, et à poursuivre et accélérer les mesures pour améliorer la sécurité à Bangui.

De par son mandat, le BINUCA, via sa Section des Droits de l'Homme et de la Justice (HRJS), soutient les efforts nationaux dans la protection et la promotion des droits de l’homme, de l’Etat de Droit, de la justice et de la lutte contre l’impunité avec une attention particulière portée aux violences sexuelles et basées sur le genre.
 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La vérité triomphe toujours

Par NADE Berty

30/07/2013 20:02

LE responsable de tout ce qui est dit ci-dessus est Ndotodia. Il a beau déclarer que la sécurité est revenue en centrafrique, le voila contredit par les réalités sur le terrain( oeuvre de ses protégés arabophones comme dirait le ministre Bendounga )...Ndotodia a beau gigoter, il n'échappera à la Cour pénale Internationale

Droits de l'homme

Par Koraa

31/07/2013 00:00

Deby et Bechir ont fourni les moyens materiels et humains...

Deby = Charles Taylor, Bechir Sadam Hussein

Par Patriote

31/07/2013 14:54

Ces criminels d'afriques paieront ici bas d'ici peu, du fait d'avoir detruit notre beau pays la RCA et d'avoir de l'avoir envahi avec ces excrements du genre humain!!
Ils ont detruit toute une nation et son peuple!!
a chacun son tour chez le coiffeur, ce n'est qu'une question de temps!
les glas vont sonner et vous verrez, rappelez-vous les mobutu, les Idi amin Dada et autres sont mortS loin avec regret et dans des gemissements terribles.....quand Dieu decide de punir les agents du diable ? reflechissez!
Que Dieu Tout puissant benisse la RCA et qu'il se venge du sang de son peuple.....Créateur de l'univers Tu as dit " A moi la vengence" frappe ces gens comme tu l'as fait a Pharaon....

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués