CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Une soirée pour la fraternité, la solidarité avec la présence de Son Excellence Egide Gouguia le 18 décembre

Par Luidor NONO - 14/12/2010

Jean-Boniface Tomaye est le délégué général du Comité d’organisation à Toulouse

 

Pourquoi une soirée du cinquantenaire de l’indépendance de la RCA à Toulouse, quelle est sa particularité?
Il y a 10 jours, les centrafricains de Montréal ont célébré avec brio le cinquantenaire. Il en a été plus ou moins de même partout où la diaspora centrafricaine est implantée. En somme, dans le monde entier. Toulouse ne pouvait pas se priver d’une assez belle occasion de communion nationale qui au delà de son aspect historique remet en exergue notre nécessité d’unité et de fraternité. La particularité de Toulouse est que nous avons consacré toute cette année à la commémoration du centenaire de la naissance de notre Père de l’indépendance nationale, le feu Président Barthélemy Boganda. Le cinquantenaire ne constitue qu’un thème de notre calendrier qui s’achève le samedi 9 avril prochain.

Que représente la participation de l’Ambassadeur pour vous?
L’agenda d’un patron de la diplomatie est toujours chargé, et il l’est davantage en début des responsabilités, ce qui est le cas de Son Excellence Egide Gouguia. Je suppose qu’il ne lui a pas été aussi simple de décider de venir à Toulouse. C’est donc pour nous une bonne surprise et une très bonne chose même s’il ne fait que jouer son rôle. Cela nous réconforte.

Quelles sont les autres attractions/articulations de cette soirée?
Il y aura les classiques de nos soirées africaines avec orchestre et un hommage aux tirailleurs centrafricains de la seconde guerre mondiale, des échanges avec les officiels et une invitation au tourisme et investissements dans les domaines de la santé, l’éducation et la formation en RCA.

Qui sont vos partenaires pour cet événement?
Nous n’avons que des partenaires de fait tels que les médias, Le Journal Toulousain, Radio Occitanie, Radio Canal Sud, Banguiweb, Sozowala sans oublier JournaldeBangui. Il y a également des associations centrafricaines et étrangères qui nous soutiennent tout comme la caution morale de toutes bonnes volontés.

 


© journaldebangui.com
Jean-Boniface Tomaye, délégué général du Comité
Quelle sont les missions et ou les objectifs de votre association?
Promouvoir la fraternité et la solidarité entre nous car les considérations ethniques ne sont que de pures âneries. Nos filiations sont imbriquées. Il suffit de se rendre à nos places mortuaires pour s’en apercevoir. Le brassage ethnique qui est une réalité nous impose la fraternité et la solidarité. Ce n’est rien d’autre qu’une question de bon sens et de responsabilité sociale que les artifices de nos temps ne doivent nous faire perdre de vue. Sans la fraternité et la solidarité il ne peut avoir de l’Unité. Or, l’Unité est le premier maillon de notre devise nationale. Ce mot n’avait pas été choisi par hasard ou pour rien. Méditons.

Est-ce que l’on peut faire un premier bilan de cette année qui s’achève?
Cela est tout à fait possible mais nous ne souhaitons que faire un bilan unique à la clôture de l’année du centenaire Barthélemy Boganda au mois d’avril prochain. Ce choix est fait pour la simple raison que nous ne visons aucun satisfecit. Rendre hommage à notre modèle social Boganda et à travers sa personne tous ceux qui l’ont aidé à poser les bases morales de notre société.

Que dire de la communauté centrafricaine de Toulouse?
Elle est enthousiasmée par le cinquantenaire. La communauté centrafricaine de Toulouse est très dynamique et entreprenante. Beaucoup de compatriotes hommes et femmes ont créé des structures économiques, artistiques ou associatives. Mon domicile actuel porte les empreintes d’un compatriote qui a par ailleurs lui-même construit sa propre maison. J’aimerai bien voir ce dynamisme harmonisé et consolidé afin de le rendre durable car mieux nous nous portons ici, mieux nous pouvons nous entraider ici et pourquoi ne pas investir au pays.

Vos souhaits et vœux pour la nouvelle année?
Cette année nous avons été marqués par beaucoup d’événements dont le centenaire de la naissance de Barthélemy Boganda, le forum sur l’investissement de la diaspora, le cinquantenaire de l’indépendance ou encore les exploits de notre équipe nationale de football pour ne citer que ça. Je souhaite à tous de meilleurs vœux de fin d’année et un nouvel an de paix afin de mettre en oeuvre toutes les leçons tirées de 2010.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Jean-Boniface Tomaye
  • Délégué général du Comité d’organisation du centenaire B Boganda – Toulouse

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués