FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Afrobasket 2013: les Fauves centrafricains démoralisés

Par newsbasket-beafrika.com - 23/07/2013

Les joueurs de l'équipe nationale centrafricaine ont pris la décision d'entrer en grève jusqu'à nouvel ordre

 

Voilà une nouvelle qui ne fera pas du bien au moral du public et amoureux du basket-ball centrafricain. A seulement trois semaines du grand rendez-vous continental de l'Afrobasket 2013 qui se tiendra à Abidjan en Côte d'Ivoire, les Fauves de bas-oubangui n'ont aucun moyen financier pour se préparer dans les meilleures conditions. En effet, selon des sources proches de l’encadrement, les joueurs de l'équipe nationale centrafricaine ont pris la décision d'entrer en grève jusqu'à nouvel ordre. Manque de condition d'hygiène, c'est à dire que les fauves centrafricains n'auraient même pas du savon pour se doucher. C'est à la première fois de toute son histoire que le basket-ball centrafricain atteint ce niveau de nécessité. Quel rôle joue vraiment la Fédération Centrafricaine de Basket-ball (FCBB) et le ministère des sports? La présence de certains membres du bureau fédéral à Grenoble est-elle vraiment une nécessité? Dans une situation comme celle-là, comment les fauves pourront avoir une meilleure préparation pour cette compétition majeure?

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Le camp de basket des fauves à Super Devoluy
Comme dit un proverbe: "l'homme prudent voit le mal de loin". Cela fait déjà plusieurs mois que l'on ne cesse de critiquer la politique que mène les dirigeants de la FCBB y compris le manque d'implication du directeur technique national Fred Goporo qui visiblement n'a pas joué son rôle du maître de bateau. Son implication aurait surement pesé dans la balance s'il avait pris le soin de monter au créneau à six mois de la compétition. En a-t-il vraiment envie?

Face à cette désorganisation et ce scénario digne d'une pièce de théâtre de Michel Gohou, la venue de Romain Sato et de Maxime Zianveni n'est qu'utopie. L'on connait le statut de ces deux joueurs professionnels qui n'accepteront jamais de se baigner dans une telle spirale. Les fauves présents à Grenoble ont le sentiment d'être délaissés par l'instance dirigeante de la FCBB y compris par le gouvernement centrafricain.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Le camp de basket des fauves à Super Devoluy
Face à cette situation, les Palancas Negras d'Angola peuvent désormais avoir "un sommeil tranquille" et se concentrer sur le Mozambique et le Cap Vert car les Fauves de Bas-Oubangui ont clairement perdu la rage de vaincre et se dirigent gentiment vers une belle figuration historique dans quelques semaines à Abidjan après celle de 2001 au Maroc. Il appartient désormais aux dirigeants de la FCBB et au gouvernement centrafricain de sauver la face d'une manière systématique pour échapper à une probable humiliation dans la capitale ivoirienne. L’Essentiel sera sauf, s’ils parviennent à rejoindre Abidjan et participent à la compétition, même si la rage de vaincre n’existe plus.

Basket-ball: afro basket Abidjan 2013 A tous les amoureux du basket, les supporter, les centrafricains de la diaspora ceux qui veulent soutenir les Fauves de bas-Oubangui, apporter de l'aide matériel ou financier. Appeler au 0647723225 pour plus d'information.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués