SOCIéTé  |    

Bouar: musulmans, protestants et catholiques autour d’une table

Par journaldebangui.com - 22/07/2013

Une plateforme a été lancé et le 12 août, veille de l'Anniversaire de l'Indépendance de la RCA a été retenue comme journée de prière

 

Le 19 juillet dernier, sous l’impulsion de l’Abbé Mirek, vicaire général du Diocèse de Bouar, les représentants des Communautés protestantes, des Musulmanes et de l’Eglise Catholique se sont réunis à la Maison de Jeunes. Les objectif des 31 participants étaient de: prier ensemble, échanger les avis et réflexions sur la situation du pays et de la région. Il était aussi question de mettre en place une plateforme des leaders religieux et de lancer un message aux croyants, aux autorités et aux hommes armés. C’est le Père Aurelio Gazzera, en tant que facilitateur, qui a introduit les travaux de l’assemblée. Il a dit que, quand il y a une incendie… tous les voisins donnent un coup de main, même si auparavant ils s’étaient disputés… De même, dans la crise actuelle, il est important que les hommes et les femmes de foi différente puisse s’unir pour travailler pour la paix. Dans son discours, il a souligné des points communs à aux chrétiens et aux musulmans: un Dieu qui nous pousse à assumer les soucis et les souffrances des autres, et une loi de Dieu qui condamne tout acte de violence contre les hommes et les femmes. Il n’a pas manqué de revenir sur les risques de tensions entre communautés religieuses.

 


© P.Aurelio Gazzera
Une vue de la délégation musulmane
Après une courte pause (pour permettre aux participants de se connaitre davantage) il y a eu la présentation des thèmes à débattre: la situation du pays, la situation de Bouar, la justice, l’éducation, la présence des Seleka et l’inexistence des autorités locales, les tensions entre personnes de religion différente. Les participants ont été partagés en 3 groupes d’une dizaine de personnes de 3 provenances religieuses. Vers la fin des travaux, des délégués ont été désignés pour porter le message de la journée auprès des Séléka. Il s’agit de 2 délégués Protestants, les pasteurs Bassala Ferdinand et Dakabo-Kette Jeovin ; 2 délégués Catholiques, Sr. Felicité Saidou et Bayere Jacques et 2 délégué les Musulmans, Abdourahmane Goni et Oumarou Sanda pour les Musulmans.

 


© P.Aurelio Gazzera
Une vue des participants
En milieu d’après-midi, ils sont allés présenter les résultats des travaux de la rencontre interreligieuse à M. le Procureur de la République, en l’absence de Préfet, de Sous-Préfet etc. Le samedi, 20 juillet, un autre message a été préparé. Il sera lu dans les églises protestantes et catholiques, et dans les mosquées. Les délégués ont convenu aussi de la préparation d’un moment de prière commun le 12 août 2013, veille de l’anniversaire de la l’Indépendance de la Centrafrique. Les protestants, les catholiques et les musulmans arriveront depuis les trois points de prière de la ville, pour se rassembler au Stade de Bouar. Le 20 juillet, dans l’après-midi, les 6 délégués ont aussi porté le message aux chefs de la Seleka.

Voici le Message
«Dieu nous indique la route, mais nous ne la suivons pas!» (Imam de Bangui)
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués