ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Contraction de la croissance de -14% en 2013

Par journaldebangui.com - Xinhua - 22/07/2013

La RCA est un pays en récession et les prévisions de croissance ne seront pas respectées, à la suite de la crise interne qui s’est installée depuis mars 2013

 

A cause du conflit politique survenu dans ce pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), la croissance économique a subi une contraction à -14% en 2013 en Centrafrique, contre 3,3% de prévision initiale, d'après la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) réunie en comité de politique monétaire vendredi à Yaoundé. «La RCA est un pays en récession», a déclaré à la presse le gouverneur de la BEAC et président du comité de politique monétaire, Lucas Abaga Nchama qui a dit placer des espoirs dans la perspective de la tenue de nouvelles élections présidentielle et législatives pour permettre un retour à la normalisation dans le pays.

 


© ugo.cn
Les locaux de la Beac à Bangui
La chute du régime de l'ex-président François Bozizé après trois mois d'affrontements et la prise du pouvoir le 24 mars par l'ex-coalition rebelle de la Séléka et son leader Michel Djotodia, élu président de la République par intérim, ont plongé la République centrafricaine (RCA) ou Centrafrique dans le chaos et l'insécurité. Avec l'appui de la Force multinationale de l'Afrique centrale (FOMAC) déployée par la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et le soutien de l'armée française, le pays connaît aujourd'hui un début d'accalmie, surtout dans sa capitale Bangui. «L'accalmie devrait permettre la reprise», a estimé le gouverneur de la BEAC. Selon lui, le conflit interne a impacté l'activité économique dans l'espace communautaire qui comprend en outre le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

Après son élection comme président par intérim par un Conseil national de transition mis en place début avril, Michel Djotodia s'est engagé à respecter les prescriptions de la CEEAC de la tenue de nouvelles élections démocratiques pour la désignation d'un nouvel exécutif et d'un nouveau Parlement au terme d'une transition de dix-huit mois.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

UN AUTRE MENSONGE DU CLAN SELEKA

Par noumeva

22/07/2013 12:46

BONJOUR MONSIEUR TAHIR. QUE DIS-TU DE CE RAPPORT PAR RAPPORT A TON DIRE DU 3 JUILLET?

Le Vice-gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, M. Tahir Guilid, reconnait que les perspectives de l’économie centrafricaine sont favorables

Bangui, 3 juil (ACAP) - Le Vice-gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), M. Tahir Guilid, a reconnu que les perspectives de l’économie centrafricaine sont assez enthousiastes malgré la crise qui a secoué le pays, mercredi 2 juillet 2013 à Bangui.

Aux dires de M Tahir, la réunion pour laquelle il a effectué le voyage de Bangui vise à examiner la situation des finances publiques et l’évolution prévisible de la Centrafrique.

Au regard des difficultés de trésorerie de ces derniers temps en République Centrafricaine, MTahir Guilid a réaffirmé qu’aujourd’hui, « nous avons beaucoup d’assurance au sujet de l’équilibrage de la trésorerie de l’Etat ».

Il est à noter que la réunion du Comité monétaire et financière pour la République Centrafricaine se tient trimestriellement en présence du Gouverneur la BEAC.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués