ECONOMIE ET BUSINESS  |    

RCA/Tchad: la société civile contre le projet «pétrole contre bois»

Par Fred Krock – Afrik.com - 12/07/2013

Il s’agit à travers ce «troc», que la RCA puisse avoir du pétrole en provenance du Tchad et en contrepartie, de par son potentiel forestier, la RCA fournirait du bois au Tchad

 

Si la situation sécuritaire se stabilise peu à peu en République centrafricaine, en dépit de quelques exactions sporadiques des ex-combattants de la séléka, la situation économique est loin de s’améliorer. Le pays est à plat économiquement, puisque jadis, fonctionnant sur un régime fiscaliste et que jusque-là, les principaux points de perception soient encore sous contrôle des hauts gradés de la séléka. Rien n’entre dans la caisse de l’Etat. C’est dire qu’en plus des réformes administratives mises en chantier par le président de la transition en redéployant l’administration douanière, tous les leviers forts de l’économie nationale doivent être levés.

 


© afd.fr
les billes de bois tranchées (image d'illustration)
Le projet pétrole tchadien contre le bois centrafricain
Entre autres leviers économiques à lever, il y a un gigantesque projet d’échange du bois centrafricain contre du pétrole tchadien qui a été annoncé depuis mai dernier par le porte-parole du président de la transition. Ce projet fait partie des acquis de la première tournée sous régionale de Michel Djotodia, qui l’a conduit respectivement à Ndjamena au Tchad, à Libreville au Gabon et à Malabo en Guinée équatoriale. Il s’agit à travers cet échange qualifié de «troc» par M. Prosper Ndouba, que la RCA puisse avoir du pétrole en provenance du Tchad et en contrepartie, de par son potentiel forestier, la RCA fournira du bois au Tchad. Seulement, le téléscripteur de la société civile a détecté des conséquences plus graves que pourra engendre ce gigantesque projet économique sur la RCA. La position de la société civile a été rendue publique lors de la célébration du troisième anniversaire de l’Ong CIEDD (Centre d’information environnementale et du Développement durable), organisation de proue de défense du droit forestier et des communautés locales pour la bonne gouvernance forestière. A l’occasion, plusieurs leaders d’organisations civiles impliquées dans l’observation indépendante des activités forestières en RCA ont exprimé leur profonde indignation contre ce projet économique. Ils ont également fait part de leurs inquiétudes quant aux conséquences, si jamais le président de la transition tenait à ce projet.

L’éveil de la société civile
Pour Urbain Mathamalé, coordonnateur de l’Ong CIEDD, il voit dans ce projet, si jamais sa mise en application devait une absence totale de cadre juridique pouvant entraîner des graves conséquences sur la RCA. En effet, «sur le plan national, nous fonctionnons à base d’accords, de conventions et de traités, etc. Et la législation nationale ainsi qu’autres normes en matière de forêt. Nous pensons que toute initiative sur la plan intérieur ne doit pas aller à l’encontre de la législation nationale, moins encore contre les traités et conventions que nous avons ratifiés». Allusion a été faite entre autres à la convergence du Plan de la Commission des forêts de l’Afrique centrale (COMIFAC). La RCA est également membre de l’Organisation internationale du bois tropical (OIBT).
La suite

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

petrole contre bois

Par Koraa

13/07/2013 01:26

La Societe civile doit etre soutenue dans cette demarche contre les pratiques mafieuses des regimes precedentes notamment celui de Patasse dont les acteurs sont encore remis en selle pour le pillage de nos ressources. Si c'est pour cela que Deby veut annexer alors nous pouvons bien acheter notre petrole ailleurs.

le soleil brille sur la tete de tout le monde

Par famounjou

13/07/2013 16:55

mon cher KORAA ne t,inquiete pas nous avons aussi du petrole sur notre territoire c,est une question de temps et il va jaillir c,est la raison principale de cette agression TCHADO SOUDANAISE.on nous a toujours fait croire a l,ecole que notre pays pays ne detiens aucun gisement de petrole sur l,etendu de notre territoire.mais le jour se leve et les verites triomphent sur le mensonge du colon dans les livres.nous disposons a l,ouest un autre gisement,mis le plus grand et le plus prometteux se trouve entre nous et notre ennemis TCHADIEN donc notre probleme avec ces BARBARES NE FAIT QUE COMMENCER.car sans la force nous ne pourrions mettre nos atous en valeur donc il faut retrousser les manches car tout le monde doit participer a la nouvelle ARMEE ROUGE QUAND NOUS ALLONS NOUS DEBARASSER DE CETTE CANCER ET GANGRAINE QUI NOUS RONGE.MONSIEUR LE PRESIDENT DEFUNT PATASSE UN NATIONALISTE DE PREMIERE HEURE A COMPRIS CET ENJEU MAIS LE TCHAD L,AVAIS REVERSER SOUS L,ORDRE DE L,EMPIRE COLONIALE,ANCIENNE PUISSANCE.BREF,LE COMBAT NE FAIT QUE COMMENCER,LE TCHAD POUR LES TCHADIENS,LA RCA POUR LES CENTRO.VOTRE AVENTURE SUR NOTRE TERRE SE TERMINERA.

pas question!!

Par PETER

13/07/2013 21:03

Il est hors question! etant centrafricain je suis cathegoriquement contre ce projet diabolique. a bas tous les presidents dictateurs(DEBY,SASSOU,BONGO ALI). vous etes une grande honte pour l'afrique central!!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués