SOCIéTé  |    

ONU: La coordinatrice des secours d’urgence arrive en Centrafrique

Par Binuca - 10/07/2013

Mme Valerie Amos coordonnera une mission conjointe ECHO/OCHA pour une visite de terrain à Bangui et certaines provinces

 

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordinatrice des secours d’urgence, Valérie Amos, doit se rendre en République centrafricaine (RCA) du 11 au 12 juillet avec Kristalina Georgieva, Commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises. Cette mission conjointe de deux jours vise à faire le bilan de la crise humanitaire et de la réponse en RCA. Madame Amos discutera des possibilités de renforcement de l'appui à la réponse humanitaire et du soutien au relèvement axé sur la résilience avec les autorités centrafricaines et les autres partenaires humanitaires. Elle discutera aussi des questions liées à l'accès humanitaire et à la protection des civils.

 


© snu-rca
A gauche, Valerie Amos, et, à droite, Kristalina Georgieva
Le 12 juillet, Mesdames Amos et Georgieva se rendront à Kaga Bandoro dans la préfecture de la Nana Gribizi (centre-nord) pour voir l'impact humanitaire de la crise et les efforts d’assistance en cours. Depuis le 10 décembre 2012, le conflit en RCA a entraîné le déplacement interne de 206 000 personnes et près de 55 000 personnes ont fui vers les pays voisins. L'insécurité et le mauvais état des infrastructures empêchent les organisations humanitaires d’atteindre les communautés touchées par la crise et de leur apporter une assistance.

<div align="center"><object classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" codebase="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=10,0,0,0" id="playerArte" allowScriptAccess="always" width="450" height="303" ><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><param name="quality" value="high"><param name="movie" value="http://videos.arte.tv/videoplayer.swf?configFileUrl=http%3A%2F%2Fvideos%2Earte%2Etv%2Fcae%2Fstatic%2Fflash%2Fplayer%2Fconfig%2Exml&lang=fr&admin=false&localizedPathUrl=http%3A%2F%2Fvideos%2Earte%2Etv%2Fcae%2Fstatic%2Fflash%2Fplayer%2F&videorefFileUrl=http%3A%2F%2Fvideos%2Earte%2Etv%2Ffr%2Fdo%5Fdelegate%2Fvideos%2Fcentrafrique%2Dle%2Ddrame%2Doublie%2D%2D7586086%2Cview%2CasPlayerXml%2Exml&embed=true&autoPlay=false"><embed src="http://videos.arte.tv/videoplayer.swf?configFileUrl=http%3A%2F%2Fvideos%2Earte%2Etv%2Fcae%2Fstatic%2Fflash%2Fplayer%2Fconfig%2Exml&lang=fr&admin=false&localizedPathUrl=http%3A%2F%2Fvideos%2Earte%2Etv%2Fcae%2Fstatic%2Fflash%2Fplayer%2F&videorefFileUrl=http%3A%2F%2Fvideos%2Earte%2Etv%2Ffr%2Fdo%5Fdelegate%2Fvideos%2Fcentrafrique%2Dle%2Ddrame%2Doublie%2D%2D7586086%2Cview%2CasPlayerXml%2Exml&embed=true&autoPlay=false" width="450" height="303" allowFullScreen="true" name="playerArte" quality="high" allowScriptAccess="always" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" type="application/x-shockwave-flash"></embed></object></div>

 

Ces responsables aux affaires humanitaires de l'Union européenne et des Nations Unies arrivent en Centrafrique alors que le 9 juillet dernier, cinq ONG françaises ont lancé un cri d'alarme où, elles demandent aux pays donateurs, aux grandes organisations internationales de ne pas laisser ce pays à l'abandon, dans lequel tous les indicateurs sont au rouge. Le pays est également au point mort. Administration, hôpitaux, écoles ne fonctionnent plus pour la plupart. La crise humanitaire n’a jamais été aussi alarmante.

Des ONG françaises avaient déjà lancé un cri d’alerte en 2011. Mais les pays donateurs, les bailleurs de fonds se sont détournés de ce pays à l’instabilité récurrente. Contre l’indifférence générale, les cinq ONG, Médecins Sans Frontières, Action Contre la Faim, Médecins du Monde, Première Urgence et Solidarités Internationale, relancent ensemble la mobilisation. Les responsables d’Action Contre la Faim ont vu entre 2012 et 2013 le nombre de visites dans leurs centres nutritionnels doubler. «C’est du jamais vu et ce n’est que le début, c’est cela qui nous inquiète» s’alarme Alain Coutand, Responsable Programmes d’Action Contre la Faim.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués