DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: cet horrible climat des affaires!

Par Julien Bela - centrafricmatin - 05/07/2013

«La RCA est une jungle sans foi ni loi, où la gâchette est facile»

 

La RCA n’est pas fréquentable et figure sur la liste rouge. Comment, dans l’état actuel des choses, le régime Djotodia pourra convaincre les investisseurs, dans la mesure où la Séléka ne conjugue à longueur de journée que ses trois verbes, tuer, piller et violer. Déjà, les camionneurs camerounais en ont fait l’amère expérience. La RCA est une jungle sans foi ni loi, où la gâchette est facile. Paul Biya peut-il tolérer l’assassinat crapuleux d’un Camerounais, surtout que le chauffeur était au service de la RCA. Ce sont des marchandises centrafricaines à l’import et à l’export que ce chauffeur transportait. La vie économique de la RCA ne tient qu’à la route Bangui-Douala. Si la barbarie fait irruption sur cet axe, c’est un suicide collectif. Si un régime n’arrive pas à faire cette distinction, alors, où allons-nous ? Comment soutenir un conglomérat au pouvoir qui n’est pas en mesure de discerner le bien du mal, les intérêts vitaux de la pure barbarie?

 


© afp
Une des portes d'entrées en République Centrafricaine
La voie fluviale a perdu ses lettres de noblesse, puisque abandonnée à son triste sort depuis plus de trois décennies. Le temps où la période de navigabilité est de plus en plus réduite à cause de l’ensablement du lit de l’Oubangui. Et pourtant, des tonnes et des tonnes de marchandises venaient autre fois par la voie fluviale: ciment, tôles, fer à béton, produits pétroliers et autres produits manufacturés dont les habits, les électroménagers, les chaussures, à un prix défiant toute concurrence. Le cimetière des pousseurs et barges de la Socatraf est riche en éléphants blancs. Le trafic se résume aujourd’hui au convoyage des bœufs et aux transports des produits pétroliers, à peine 20 à 30.000 tonnes. Alors qu’une dizaine de jours suffit pour aller et revenir au port de Brazzaville, via Kinshasa en RDC.

Au plan aérien, Ethiopian Airlines a fini par suspendre son atterrissage à Bangui. A une certaine époque sous le régime Bozizé, il y a eu floraison des compagnies aériennes, mais hélas, c’est un conglomérat de cercueil volant. L’un de ces cercueils volants est allé s’abimer dans la grande forêt dense en RDC, tuant un haut cadre centrafricain de la navigation aérienne. Beaucoup de pays ont demandé, à l’instar de la France, à leurs ressortissants de quitter la RCA. Avant de partir, plusieurs familles avaient déjà subi des pillages, deux, trois, quatre fois successivement. Aujourd’hui, d’autres compagnies aériennes s’implantent. Le danger est que la RCA n’a pas les structures appropriées pour apprécier la viabilité technique de ces avions. Alors, des tombeaux blanchis peuvent être déportés en RCA.

 


© worldtravelserver.com
Sur le fleuve Oubangui
Les autorités centrafricaines n’ayant pas le sens de l’honneur, de responsabilité, tout se décide de l’extérieur. Si le général Akaga ne prenait pas cette ferme décision de passer à l’acte pour désarmer, le chaos aurait de beaux jours devant lui. Alors que les activités économiques sont paralysées. Les Centrafricains n’auront jamais le courage d’être fermes avec eux-mêmes. Les ordres sont dictés, mais en plus, il faut prendre la nourriture et mettre dans la bouche et dire manger. L’orgueil national est toujours par terre. Pauvre Centrafrique, pays de Boganda.
 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

reactions

Par kotoko s

05/07/2013 22:44

Je ne cesserai pas de le dire, C'est la France de François Hollande qui a tue lwe peuple centrafricain. Lorsque Paris avait exigé aux rebelles de suspendre leurs combats et de se rendre a Libreville pour les negociations en janvier 2013, ils ont respecté et s'y sont rendus, car en ce temps-là, les Seleka craignaient que les troupes francaises basees pouvaient les empecher de se rendre a Bangui. C'est ainsi que le premier gouvernement de Tiangaye a ete mis sur pied. Mais la France, en raison de cette haine qu'elle a eue depuis le temps de Sarkozy contre Bozzie, changea sa position vis à vis de Bozize. Paris se permit de dire ouvertement qu'elle soutenait un changment a Bangui par un coup d'État, car selon elle le premier ministre Tiangaye ne serait pas assez exigeant envrs Bozize. Paris traitait Me Tiangye de mou, de faible, etc. Ce changement d'attitude de Paris renforça le desir de Deby de faire partir Bozize avec qui il avait de comptes a regler. C'est ainsi que les rebelles Seleka reprirent leur marche destructive vers Bangui. Et on assiste a la suite aujourd'hui. Est ce que la France etait vraiement au courant de l'intention de Ndjotodai de transformer la RCA en un etat islamiste? Si la reponse est oui, alors, la France ne veut pas de Centrafrique comment pays independant. . Maintenant que Bozize est parti, pourquoi la France ne veut pas agir fermement contre les Seleka pour liberer le peuple? Et c'est cela qui choque. On dit dira que les Centrafricains sont betes. Ils veulent toujours que ce soient des etrtangers qui viennent regler leur probleme. Mais c'est la France, l'ex-puissance coloniale qui continue de se meler de nos affaires. Le peuple ne demandait pas cela a la France, faire partir par force ungouvernement elu democratiquement pour y mettre en place un groupe de vautours. Ce n'est pas que le pays de droits de la personne aurait du faire.Dommage.

Hollande quotionne la barbarie de deby itno.

Par PETER

06/07/2013 01:52

Francois hollande a aussi sa part de responsabilite dans la crise que traverse le peuple centrafricain. comment pourrait il quotionner le renversement d'un pouvoir legitime et laisser les rebelles massacrent la population? prise du pouvoir par la force devrait etre condamne! ce ne pas parceque deby itno lui a donne des renforts au Mali au cotes des troupes francaises qu'il laisse ce dernier assouvir son desir demoniaque sur bozize et tout un peuple! vous combattez des rebelles au Mali tandisqu'en centrafrique vous les appuyez a prendre le pouvoir! quel scenario? est ce le peuple malien est meilleur que les centrafricains? le monde vous voit...monsieur.

Ah bon hein?

Par Alpha

06/07/2013 18:56

C'est la france qui est responsable de la situation économique? réveillez vous larves !
Ca fait des années que la RCA est dans les dernières de tous les classements, et notamment celui de doing business...
Rien ne marche dans ce pays. Toujours dirigé par des militaires sans cervelle ni aucune conscience économique et politique. Qui ne pensent qu'à piller et à voler.
Quant à l'administration, tout est vérolé : pas de justice, aucune incitation à investir, une charge fiscale hors du commun pour un pays sans aucune infrastructure, des lois qui datent bien souvent de l'afrique équatoriale francaise... etc etc
Quant à la population autant ne pas en parler plus que ca : voleurs, menteurs, paresseux, parasites, mendiants, aucun morale ni éthique. Ce qui ne les empeche pas d'aller à la messe le dimanche pour se donner bonne conscience.
Il faut que ce pays disparaisse au plus vite, par annexion.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués