ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Transaction: Télécel Centrafrique a trouvé un preneur

Par journaldebangui.com - 04/07/2013

Avec la filiale burundaise, elles coûteront plus de 75 millions d'euros aux acquéreurs

 

En vente depuis le rachat de leur maison mère, Orascom, par le groupe Vimpelcom, les filiales burundaise et centrafricaine de Telecel Globe ont trouvé preneur pour un montant supérieur à 75 millions d'euros. Ces filiales étaient les premières parmi celles que le groupe égyptien a décidé de céder après son rachat par le groupe russe Vimpelcom. Orascom Telecom Holding poursuit actuellement la cession d’autres de ses filiales comme Telecel - Zimbabwe.

 


© journaldebangui.com
Vendu!
A propos de telecel
Avec un capital de 9 500 000 000 FCFA, Telecel-centrafrique était, avant le coup de force du 24 mars 2013, plus qu’importante dans l’économie actuelle Centrafricaine. Telecel-centrafrique avait un fort ancrage à Bangui, présente dans 52 autres villes de la RCA et représentait 50% de part de marché de téléphonie mobile avec près de 500 000 abonnés. Telecel regroupait un réseau de distribution comprenant plus de 15 distributeurs et de 5 000 revendeurs. Elle gèrait un service clientèle avec 8 agences à l’échelle nationale, un call center et un service corporate pour entreprise. C'était un acteur incontournable du paysage économique actuel de Centrafrique, au-delà des emplois directs créés, telecel, à elle seule, assurait 50% des revenus des revendeurs. Cette part de marché tinait au développement continuel de ses infrastructures au service d’une clientèle diversifiée, stoppée net par les pillages, les dévastations et autres saccages. Que reste-t-il après le 24 mars.

Niel Telecom
Telecel Centrafrique fasait partie du groupe Orascom Telecom/Vimpelcom, le géant russe de la téléphonie, présent en Europe, Amérique, Asie et en Afrique: Canada, Italie, Vietnam, Cambodge, Algérie, Burundi, Zimbabwe, République Centrafricaine et bien d’autres pays. La filiale centrafricaine vient d’être rachetée par un acquéreur encore méconnu: il s'agit de Niel Telecom, le potentiel acquéreur des entreprises d’OTA est dirigé par Laurent Foucher. L'homme d'affaires aurait été le conseiller Afrique du pétrolier Maurel & Prom jusqu'en 2009. Il est également actif au sein de la junior pétrolière Niel Petroleum, actuellement à la recherche de fonds pour financer un portefeuille de projets africains évalué à 20 millions d'euros.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Un premier départ avant celui des autres

Par Edith

04/07/2013 20:35

Les prochains à partir, pour sur dans l'ordre : AIR FRANCE, SUCAF, MOCAF, ORANGE, SDV...
Tous écœurés de ce pays de tarés !

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués