NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: Mme Margaret Vogt s’en va!

Par Alain-Patrick Mamadou / Acap - 03/07/2013

La représentante spéciale du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies en République Centrafricaine est arrivée en fin de mandat

 

La conférence de presse d’aurevoir donnée à Bangui avait pour objectif de faire le point des réalisations déjà entreprise avec les Nations-Unies, les défis auxquels le pays fait encore face et la volonté de l’ONU de continuer d’accompagner la République Centrafricaine pour atteindre la paix et la stabilité. Selon Mme Margaret Vogt, en République Centrafricaine, conformément au mandat que le conseil de sécurité a donné au Bureau Intégré des Nations Unies en République Centrafricaine (BINUCA), visant la consolidation de la paix et la sécurité, il y a eu beaucoup de réalisations. La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies en République Centrafricaine s’est appesantie sur quatre chantiers fondamentaux que sont: la sécurité, la consolidation de la réconciliation nationale, la protection particulièrement des femmes et des enfants, enfin, les droits de l’homme.

 


© binuca.unmissions.org
Mme Margaret Vogt, en fin de séjour!
De façon plus précise, ces actions ont concerné la réussite des opérations de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) dans le nord-ouest avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies; la signature d’un accord de paix entre la CPJP et l’UFDR en vue du retour de la paix dans le nord du pays; l’adhésion de la CPJP, dernier groupe politico-militaire, à l’accord de paix de Libreville de 2008. D’autres interventions ont concerné l’organisation de la conférence des amis de la République Centrafricaine à New York; le rapatriement volontaire du rebelle tchadien Baba Ladé et de ses combattants du Front Populaire de Redressement (FPR); la réforme consensuelle du Code électorale, le meilleur d’ailleurs de la sous-région, enfin, l’appui ayant facilité la rencontre de Libreville qui a permis la signature des derniers accords de paix, fondement d’ailleurs de la transition en cours.

En définitive, Mme Margaret Vogt a reconnu que dans un contexte d’urgence, elle s’est beaucoup attelée à un constant plaidoyer auprès des autorités nationales et d’autres acteurs impliqués dans la résolution de la crise actuelle. Elle est reconnaissante vis-à-vis de la famille de l’Organisation des Nations Unies, la CCEAC, l’Union Européenne et l’Union Africaine ainsi que les professionnels des médias, qu’elle a exhorté à accompagner son successeur, le Général Babacar Gaye. En somme, elle s’est dite optimiste quant à l’issue de transition actuelle, au cas où les uns et les autres travaillaient «dans un esprit consensuel» entre les leaders de la transition s’ils respectaient les accords de Libreville réaffirmés à N’Djamena et à Brazzaville par les Chef d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC),

Mme Margaret Vogt qui a passé deux ans et quelques mois en République Centrafricaine, avec résidence à Bangui, vient d’être promue à un nouveau poste au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York aux Etats-Unis d’Amérique. Elle est remplacée à Bangui par le général Babacar Gaye, originaire du Sénégal.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués