NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: mis en place un Conseil National de Sécurité

Par Sébastien Lamba/Acap - 28/06/2013

Le CNS est présidé par le Président de Transition Michel Djotodia Am Nondroko et, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement en est le Vice-Président

 

Aux termes de ce décret, le Conseil National de Sécurité a pour mission de fixer les objectifs et coordonner la politique de sécurité et de défense. Il définit les orientations en matière de programmation militaire, de conduite des opérations, de planification des réponses aux crises majeures, de renseignements, de sécurité économique et énergétique, de programmation de sécurité intérieure. Il évalue l’efficacité des mesures mises en œuvre dans le cadre de la sécurité intérieure. Le conseil National de Sécurité est présidé par le Président de la Transition. Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement en est le Vice-Président.

 


© 7sur7.be
Sont membres du Conseil National de Sécurité, les Chefs des départements ministériels et personnalités ci-après:
Ministre d’Etat chargé de la sécurité publique, de l’Immigration, Emigration et de l’Ordre public ;
Ministre chargé du Programme du Désarmement, Démobilisation et réinsertion ;
Ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et de la Régionalisation ;
Ministre de la Justice Garde des Sceaux chargé de la réforme Judiciaire ;
Ministre d’Etat chargé des Mines, du Pétrole, de l’Energie et de l’Hydraulique ;
Ministre d’Etat chargé des eaux et Forêts ;
Le Chef d’Etat-major des Armées ;
Le Chef d’Etat-major Particulier du Chef de l’Etat ;
Le Directeur général des Renseignements ;
Le Conseiller en matière de Défense et Sécurité du Premier Ministre ;
Le Directeur de la Sécurité Présidentielle ;
Le Directeur Général de la gendarmerie Nationale ;
Le Directeur Général de la Police Centrafricaine ;

Siègent également au Conseil National de Sécurité, à titre consultatif, le COMFORCE de la FOMAC, l’Attaché de Défense de l’Ambassade de France et le représentant du Médiateur chargé de la résolution de la crise centrafricaine. Le Conseil National de Sécurité peut faire appel à toutes personnes ressources concernées par les points inscrits à l’ordre du jour, en tant que de besoin. Le Secrétariat du Conseil national de Sécurité est assuré par un Secrétariat Permanent ayant rang de Conseiller à la Présidence de la République.

Le Secrétariat Permanent est chargé notamment, sous l’autorité du président de la République, de dresser rapport de chaque réunion, de tenir les archives et d’envoyer l’ordre du jour des sessions tel que défini par le Président de la Transition, au moins 48 heures avant chaque session.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

stop au bricolage

Par famoundjou

30/06/2013 09:30

depuis la prise de pouvoir par les SELEKAS le 24 mars l,insecurite bat son plein.les executions sommaires continues,les abus des droits humains ne sessent.L,ORGANE QUE VOUS ETES DE METTRE EN PLACE EST ANTICONSTITIONEL,CAR NOUS AVONS DES INTITUTIONS DEJA EN PLACE.LA POLICE CENTRAFRICAINE,LA GENDARMERIE,LA JUSTICE,MAIS ELLES SONT SUBTITUEES PAR CES TALIBANS AFRICAINS,QUI SONT ANALPHABETES ET FONT LE TRAVAIL DES DOUANIERS,DES POLICIERS ET RENDENT EUX MEME JUSTICE.NOUS SOMMES UN PAYS SOUVERAIN AVANT CETTE OCCUPATION TCHADO_SOUDANAISE.A QUAND LE DEPART DE CES MERCENAIRES ETRANGERS SUR NOTRE TERRITOIRE?DURANT LA PRISE DE BANGUI ET LES FORCES FRANCAISES ET LES FOMACS ONT LAISSER LES SELEKAS DECIMEES LA POPULATION CIVILE,POUR QUEL RAISON SERONT ELLES ASSOCIES A UN CONSEIL DE DEFENCE?LES DERNIERS EVENEMENTS DANS LE QUATRIEME ARRONDISSEMENT NOUS MONTRE VOTRE INCAPACITE NOTOIRE A ASSURER LA SECURITE DES CITOYENS.POUR UNE AFFAIRE DE VOLE DES SELEKAS,UN ETUDIANT A ETE EXECUTER SOMMAIREMENT PAR CES SANGUINAIRES AUX CROCQS ENSANGLANTES,NOS COMPATRIOTES SELON DES SOURCES SURES A BANGUI LES TIRES D,ARMES AUTOMATIQUES ET LOURDES QUI EN EST SUIVIS TOUTE LA SOIREE C,ETAIT L,APOCALYSE ET L,ENFER CONTRE LA POPULATIONS QUI PROTESTAIENT CONTRE CE MEURTRE GRATUIS,LA NUIT ETAIT TRAGIQUE BILAN 6 DE NOS COMPATRIOTES ONT PERDU LA VIE.LA REPONSE DEVRAIT VENIR DU MINISTRE DE L,INTERIEUR CAR C,EST LUI QUI DOIT ASSURER LA SECURITE DES CITOYENS MAIS CE TCHADIEN IDIOT ET ANALPHABETE NE PEUX REPONDRE A LA PRESSE ETRANGERE ,C,EST L,AUTRE GRIOT ET SITUATIONISTE GAZAMBITI QUI S,EN EST CHARGER,LES SELEKA SONT RESPONSABLES ET LA REATION EST DISPORPROTIONNEE MAIS QUI A EMMENER LES SELEKAS A BANGUI MONSIEUR LE MINISTRE C,EST VOUS.VOUS ETIEZ PORTE PAROLE DE CETTE ASSOCIATION DE CRIMINELLE.LES CENTRAFRICAINS ARRACHERONS LEUR INDEPENDANCE EN VOUS POUSSANT VERS LA SORTIS VOUS ET VOS ASSOCIES TCHADO_SOUDANAIS.VOUS RENDREZ DES COMPTES AUX PEUPLES LE MOMENT VENUES VOUS ETES DANS L,IVRESSE DU POUVOIR LES CHAMPAGNES COULENT A FLOTS ENTRENT VOUS MAIS SACHEZ LA MORT DE NOS COMPATRIOTES NE RESTERA EN TOUS IMPUNITES LA VRAIE JUSTICE CENTRAFRICAINE VOUS POURSUIVRA AVANT LA MORT.LE MIEUX POUR VOUS RECONVERTISSEZ DANS LES AFFAIRES EN CREANT DES ENTREPRISES PRIVEES AU LIEU DE CONSIDERER LA POLITIQUE COMME UN MOYEN D,ACCES A LA FORTUNE.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués