FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

L’initiative Pédiatrie en Afrique fête son premier anniversaire

Par Ingrid Alice Ngounou d'Halluin - 27/06/2013

Pour marquer la date, Sanofi a organisé une conférence de presse à Paris, afin d’informer d’établir le bilan d’activité de ce projet qui se veut d’abord humain et social

 

C’est pour rendre compte de la première année de déploiement de leur projet Initiative pédiatrique en Afrique que, l’entreprise pharmaceutique Sanofi a invité la presse mardi 25 juin dernier, au Musée Dapper à Paris. Autour de la table, Antoine Ortoli, Senior Vice-président intercontinental, Dr. Philippe Brun, directeur médical Afrique et Kamal Ubaysi, directeur santé grand public. A leurs côtés, Dr Line Kleinebreil, vice-présidente de l’université numérique francophone mondiale, partenaire de Sanofi dans la formation à distance. Il a davantage été question au cours de cet échange, de présenter la réalité du dispositif sur le terrain, les axes de son déploiement et les différents programmes lancés çà et là, en rapport avec les réalités locales. Quelques annonces ont ponctué la rencontre, comme le lancement du programme dans d’autres pays d’Afrique tels que le Ghana, le Nigeria, le Kenya et l’Ethiopie.

 


Le rapport bilan après une année
C’est le 16 juin 2012, lors de la journée internationale de l’enfant africain, que le groupe a lancé ce programme. Un an plus tard, ce sont 14 pays africains dont le Cameroun qui bénéficient de ce dispositif à trois volets. En ce qui concerne l’accès aux médicaments adaptés aux enfants, un complément de 36 médicaments, notamment des génériques, a été mis à disposition des malades en Afrique. Le 2e volet, qui concerne la formation des professionnels de santé, a été mis en place avec des partenaires dont l’université numérique francophone mondiale. Enfin, le 3e volet axé sur la sensibilisation et l’éducation du grand public, s’est concrétisé par l’organisation de plus de 100 évènements à destination des familles, la mise en place des espaces de jeu dans les hôpitaux (fun centers). Deux salles de jeux existent à Dakar et ont déjà permis d’accueillir près de 10 000 enfants. Plus d’une dizaine d’autres salles de jeux doivent être ouvertes cette année (Nigeria, Ghana, Kenya, Mali, Burkina Faso, Sénégal, Côte d’Ivoire, Cameroun, République Démocratique du Congo, Madagascar et Gabon) pour un total de 13 salles de jeux en 201, selon Kamal Ubaysi, directeur santé grand public.

Sanofi, déjà N°1 de la santé en Afrique, continue à établir ses bases grâce à cette initiative, qui reçoit le soutien des pouvoirs publics dans tous les pays où l’entreprise est présente à travers le programme. Ces derniers ayant bien compris la nécessité de soigner les enfants malades, mais surtout de former les professionnels et d’éduquer les familles. Car les actes de prévention réduisent le nombre de malades et donc les dépenses de santé. Malgré les difficultés, liées notamment à la logistique (distribution des médicaments) dans les zones reculées ou en temps de guerre comme la République centrafricaine, l’initiative Pédiatrie en Afrique est, comme le rappelait Antoine Ortoli, Senior Vice-président intercontinental, d’abord une aventure humaine et sociale.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués