SOCIéTé  |    

Rome: Monseigneur Dieudonné Nzapalainga porte la lettre des évêques de RCA

Par Luidor Nono - 25/06/2013

Nouveau président de la Conférence épiscopale de Centrafrique, (CECA), il est en route pour Rome, où il recevra son pallium

 


© journaldebangui.com
Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, Archevêque de Bangui
Le 23 juin dernier, lors de la célébration de la traditionnelle messe pour la PAIX en CENTRAFRIQUE, l’archevêque de Bangui, Monseigneur Dieudonné Nzapalainga a délivré un message d’espoir en direction des Centrafricaines et Centrafricains où qu’ils soient, touchés par la situation de leur pays depuis trois mois déjà. Le prélat, élevé comme président de la Conférence épiscopale de Centrafrique CECA, a partagé la bonne nouvelle avec les personnes présentes lors de cette messe de soutien, qui s’est déroulée en la paroisse Sainte Bernadette de Champigny (94). En route, pour la capitale italienne où il recevra son pallium, l’archevêque de Bangui a tenu à partager le message que lui ont remis ses pairs évêques de Bangui. Ceux-ci saluent la mise en place de la plateforme des leaders religieux catholiques protestants et musulmans afin de décrisper au mieux le climat social en Centrafrique. Le pallium est un ornement liturgique catholique dont le port, sur la chasuble, est réservé aux archevêques métropolitains pendant la célébration de la messe.

 

Voici l’intégralité du message lu par Monseigneur Dieudonné Nzapalainga
<div align="center"><iframe width="420" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/lxjonw_laCs" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

 
MOTS CLES :  Messe   Mgr Dieudonné Nzapalainga   Ceca   Champigny 

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Les germes du mal centrafricain

Par Richard

26/06/2013 08:39

CES HOMMES ET CES FEMMES QUI NOUS GOUVERNENT

Martin ZIGUELE
Sorti de CECARE depuis LOME (Togo) où il exerçait dans l'Institution d'Assurance, Martin ZIGUELE, farouche militant du MLPC a fait son apparition sur la scène politique centrafricaine en 2000, nommé pour la première fois par le Président Ange Félix Patassé, Directeur National de la BEAC pour la RCA.

Après un stage d'un mois passé dans un des Etats membres, ce militant extrémiste était en pleine passation de service avec l'intérimaire Tchadien quand il a été propulsé Premier ministre, Chef du Gouvernement le 1er Avril 2001. C'est d'ailleurs dans les locaux de la BEAC qu'il a mené les différentes consultations qui l'ont conduit à mettre en place le GAC (Gouvernement d'Action et de Combat)!!!

Quel nom évocateur!
– Action, oui!, peut-être pour une république où on a l'impression que rien ne bouge, où l'on fait du sur place depuis plusieurs décennies!!
– Combat, oui! Mais qu'avait -il réellement envie de combattre? Le laxisme? Le népotisme? La corruption? Les arriérés de salaires? L'homme ne l'avait précisé. En tout cas, cette imprécision lui a amené « la poisse « la poisse » car il a passé tout son mandat à combattre!

Prémonition? Sans nul doute, mais le caractère bouillant de l'homme n'est pas étranger à tout cela!
En effet, un mois et demi à peine après sa nomination, a eu lieu la tentative de coup d'état du 28 Mai 2001 dont les conséquences ont pris l'allure de génocide, avec comme corollaires, les crimes orientés contre certaines ethnies, les exactions, l'invasion des Basculement qui ont pillé, violé, détruit tout sur leur passage tels des criquets ravageurs!!!

Ce tribaliste hors pair n'a roulé que pour les siens et les trois faits dont la modeste mémoire de l'auteur s'en souviennent en disent long sur la nature profonde du personnage.

– Le Premier Ministre qu'il était a écrit personnellement au Directeur de l'ISTA pour imposer Mr BEBETEM (Feu) pour le poste de Chef de Service Financier, poste libéré par me Jonas MBAÏASSEM, un de ses proches également. Avait-il vraiment besoin d'écrire alors que la décence voudrait qu'il passe par le biais du Ministre du Plan?
– Mr Jonas MBAÏASSEM installé Coordonnateur du CSLP a vite fait de lorgner le poste plus juteux de Coordonnateur du CTP/PAS occupé alors par Mr Marcel NGANASSEM. Le PM qu'il était a naturellement accédé au désidérata de son parent en éjectant Mr Marcel NGANASSEM. Le Ministre du Plan a dû résoudre l'équation de Mr NGANASSEM en le nommant à la Coordination du CSLP, à la place du dauphin MBAÏASSEM!!!
– Lors d'un test pour le poste de Coordonnateur de la Cellule d'Appui à l'Ordonnateur du FED, structure qui sert d'interface entre le Ministère du Plan et le Fonds Européen pour le Développement qui finance des projets dans plusieurs secteurs, il est intervenu pour imposer Mr BEASSEM, ancien DG à l'origine de la faillite de la Société Centrapalm au grand étonnement du représentant de l'Institution qui a participé a déroulement du processus qui a conduit au succès de Mr George NGONDJO, candidat favori pour sa bonne gestion antérieure des fonds FED. Ce dernier a eu son salut grâce à la protestation énergique du Représentant de la Commission de l'UE à Bangui à l'époque. Le Ministre du plan a dû se plier aux exigences du Bailleur de Fonds qui a rétabli le vrai gagnant!

Le PM Martin ZIGUELE n'a pas arrêté de multiplier ses intrigues en développant l'appétit de jeunes loups du système MLPC. Lazare DOKOULA, aujourd'hui Conseiller du Premier Ministre, Nicolas TIANGAYE en est le plus bel exemple.
Sans revenir sur des multiples exemples des dérives de cadre atypique qu'est Lazare DOKOULA, le Premier Ministre TIANGAYE peut au moins poser la question à son Conseiller, quelle a été sa gestion des fonds des redevances informatiques logés au Ministère des Finances, ou encore les devises qu'il gardait de manière ostentatoire dans son placard de Ministre Délégué, ou encore les dernières recettes douanières des semaines précédent le 15 mars 2003?

Le Premier Ministre TIANGAYE s'est-il interrogé sur la moralité de ce Conseiller dont ZIGUELE l'a affublé? Les bras longs de ZIGUELE l'ont conduit à imposer un autre au CNT? Coïncidence ou manipulation à grande échelle? En tout cas, qu'il se réveille de bonne heure pour obtenir un quelconque conseil de la part de celui, qui après avoir dilapidé tous les deniers publics détournés, revient sur ses pas , et pour cause? Les mêmes causes produisant les mêmes effets, TIANGAYE doit user de beaucoup de prudence avec Lazare DOKOULA. Dans ce contexte difficile où tout est à repenser pour sortir la RCA du gouffre des Séléka, le Cabinet du Premier Ministre n'a pas besoin d'un Conseiller « pot de fleur »!!!

Pour en revenir à notre personnage principal, nous le décrivons comme violent par son langage, et ayant le tribalisme à fleur de peau. Il suffit de l'entendre parler pour se rendre compte du feu qui se dégage de sa voix. Aujourd'hui, loin du pouvoirs, il prône la modération! Qui est dupe?

Il faut aussi reconnaître que les élections de 2011 sont passées par là pour le ramener à la triste réalité de sa pseudo popularité. Que ZIGUELE cesse d'amuser la galerie!

Avant les échéances d'après transition, le peuple centrafricain est en droit de lui poser un certain nombre de questions:
– Comment justifie-t-il la présence dans sa résidence Ex UCATEX de ce conteneur de 20 pieds contenant des vivres destinés aux déplacés des événements de 2002. Un des membres du système ZIGUELE, Mme NDOMA revient aux affaires comme Directeur de Cabinet du Ministre LOUDEGUE. Elle aussi, peut -elle justifier en tant que Ministre des Affaires Sociales en charge des déplacés, les conteneurs pleins de vivres parqués chez elle? ZIGUELE n'est -il pas en train de profiter de l'innocence de Nicolas TIANGAYE pour remettre en place son système véreux?
– Entre 2001 et 2002, période où les fonctionnaires centrafricains croupissaient avec leur famille sous le poids des arriérés de salaires (plus de 12 mois à l'époque), le premier Ministre qu'il était avait instauré un système d'avance de soldes au profit de l'ensemble du Gouvernement. Certains Ministres s'étaient retrouvés avec plus de trois ans de salaires payés par avance. Mme Marguerite KOFIO ne pourra pas démentir cela!!!

Dommage que les multiples actes de vandalismes perpétrés au niveau du Trésor Public ne permettent plus de reconstituer ce forfait qui caractérise une fois de plus de la nature profonde de notre personnage qui en fin de compte, n'a aucun sens de l'intérêt général. Dans le cas d'espèce, peu importe la galère des fonctionnaires centrafricains, pourvu qu'avec ses ministres, on ne se prive pas.

Après son départ précipité de mars 2013, les bénéficiaires légitimes sont entrés en possession de leur droit en se servant pendant toute une journée de riz, soja, huile de soja, et j'en passe!

Martin ZIGUELE est le reflet du système Patassé qui a un moment donné de son règne, pense qu'il n'y plus personne à Bangui pour jouer le rôle de Premier Ministre! Il a sorti du néant celui qui aujourd'hui pense qu'en dehors de lui, personne d'autre ne peut diriger la RCA. Illusion!

Le Président Patassé a dû se retourner plusieurs fois dans sa tombe face aux trahisons de celui qu'il a sorti du néant pour en faire un Premier Ministre de la République. Comme l'appétit vient en mangeant, l'étape suivante est le poste de Président de la République.

Bonne chance pour 2014, Monsieur le Président!!!!

Nous nous connaissons

Par NADE Berty

26/06/2013 10:48

Mon frère Richard, tu as raison sur toute la ligne;Les oiseaux de même plumage volent toujours en escadrille avait déclaré un homme politique français .Ndokoula était dans le gouvernement Ziguélé ...ce dernier détournait les deniers de l'état avec la complicité de Ndokoula. Ziguélé après les discussions de libreville a proposé son bras droit en matière de vol pour le premier gouvernement Tiangaye malheureusement il n'y a pas été retenu. le Pm l'a récupéré comme conseiller ...après sa traversée du désert en France après la chute de Patassé .Ils sont là tapis dans l'ombre ces tri balistes dans l'attente de la prochaine occasion pour se ruer tels des loups affamés aux dents acérées sur les fonds publics .Tranquillement ils tissent leur toile se faisant oublier croyant cette stratégie payante pour les prochaines élections que Ziguélé espère remporter.Il a littéralement perdu la langue ce soit-disant homme politique face aux exactions que subissent les centrafricains du fait de la séléka ...Nous les connaissons et les avons à l’œil Dieu-merci... ON se souvient particulièrement de ces deux personnages de triste réputation que Patassé n'avait de cesse de traiter de VOLEURS... à suivre!

les germes du mal centrafricain

Par Koraa

26/06/2013 15:08

Merci Richard pour ce poste! Ce qui est desolant c'est que ce types d'individus soient encore sur la scene de la vie politique centrafricaine et s'a'arrogent un droit dont ils n'ont pas de parler au nom du peuple. Ceci grace aux reseaux crapuleux auxquelles ils appartiennent. C'est une de tres bonne contribution au soutien du pays que de nous presenter ces individus avec leur passé vereux.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués