SOCIéTé  |    

Centrafrique: Deuil national de trois jours

Par journaldebangui.com - 25/06/2013

Les drapeaux seront mis en berne dès ce mardi en hommage au 37 mineurs décédés dans l’éboulement de terre des mines aurifères de Ndassima près de Bambari

 

Au lendemain de l'éboulement de terre sur les chantiers d'une mine d'or, au centre-est de la République centrafricaine, le bilan, qui s'établissait à 37 morts jusqu'à lundi soir, ne s’est pas alourdi selon Prosper Ndouba, le porte-parole de la présidence centrafricaine. Les chantiers de cette mine se trouvent à Ndassima dans la préfecture de la Ouaka, chef-lieu Bambari, à environ 440 km à l'est de la capitale, Bangui. C'est une zone riche en mine, d'or et de fer. Selon la radio nationale citant des témoins interviewés, le bilan pourrait s’alourdir.

 


Les drapeau sont en berne dès ce 25 juin
Mais en attendant, dès ce mardi 25 juin, trois jours de deuil national ont été décrétés par le président de Transition Michel Djotodia. Les drapeaux seront mis en berne. M. Michel Djotodia a aussi présenté ses sincères condoléances les plus attristées aux familles éplorées des victimes, selon le décret présidentiel lu à la radio nationale.

La République Centrafricaine a un potentiel minier très important, avec au moins 470 indices minéraux identifiés. Mais l'exploitation de ses mines, essentiellement artisanale, n'est basée que sur le diamant et l'or. Concernant le drame de Ndassima, «c’est une mine artisanale exploitée par une société qui cherche à installer des équipements industriels. En plus c'est pour cela que l'incident a eu lieu», selon le porte-parole, qui a confirmé que toutes les victimes sont de nationalité centrafricaine et qu'il y a encore beaucoup de blessés.

 

 
MOTS CLES :  Deuil National   Diamant   Or   Mine   Mort 

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Deuil national de quoi ?

Par NADE Berty

25/06/2013 16:54

Monsieur L'AUTOPROCLAME depuis votre conquête du pouvoir par la force à l'instar de votre prédécesseur YANGOU-BOUBA pardon YANGOU VOUNDA par la force, toute la république centrafricaine est en DEUIL .LE drapeau national conçu par par notre regretté père BOGANDA est en berne depuis le début de votre razzia entretenue et soutenue de main de maître par Déby par le biais des mercenaires tchadiens mis à votre disposition sans oublier ceux venus du soudan .Vous et vos barbares drogués, enturbannés avez entrepris de liquéfier notre pays et d'en faire UN ETAT ISLAMIQUE...Ce objectif est atteint avec la destruction des modestes infrastructures administratives sanitaires et et communales. Vous vous êtes précipité de vous asseoir sur le trône du chef d'état et jusque là la justification de la FOLIE telle que dépeinte ci dessus n'est pas encore apportée aux rescapés des centrafricains que vous croyez diriger.Vous et vos bandits les asservissez plutôt.Sachez que quelque soit le temps que ça prendra, vous aurez des comptes à rendre devant la justice centrafricaine ou devant le tribunal international.Vos trois jours de deuil national n'est qu'un trompe-œil et un non-événement... Arrêtez de vous moquer du monde...Il n'y a de honte à démissionner car vous êtes dépassé par les réalités de l'exercice du pouvoir ...

que nos compatriotes reposent en paix

Par famoundjou

26/06/2013 00:30

monsieur le chef des rebelles autoproclame veut profiter de cette situation pour redorer son blazon ca ne marchera pas AUCUN CENTRAFRICAIN N,A LA SYMPATIE POUR TOI ET TES AMIS TCHADIENS ET SOUDANAIS.NOTRE PAYS EST PRIS EN OTAGE.IL N,y AURA JAMAIS DE PARDON NI MERCI POUR CES ACTES ODIEUX COMMISENT CONTRE LE PEUPLE.VOICI QUELQUES ACTES PERPETRES EN L,ENCONTRE DES CITOYENS SANS DEFENCES,L,ANNEE SCOLAIRE EST UNE ANNEE BLANCHE,LES MILITAIRES ET CIVILS TUES DES LE DECLENCHEMENT DES HOSTILITES JETER DANS DES FAUSSES COMMUNES,UN JEUNE A BERBERATI RENVERSER SUR SA MOTO,LES DEUX PIEDS CASSES,LES DROGUES LUI ONT DEMANDER DE MARCHER SUR LES DEUX PIEDS,LA POPULATION REFUSANT CETTE HUMILIATION HINUMAINE DECIDA DE MARCHER EN PROTESTATION,ILS ONT TIRER ET TUER 5 civils.LE VIOL DE BEAUCOUP DE FEMMES QUI SE SONT SUICIDER POUR ECHAPPER A CETTE TORTURE PSYCHIQUE.A LA FIN TU DEMANDE A LA POPULATION DE FAIRE UNE JOURNEE DE PRIERE.NOUS NE SOMMES PAS DES IDIOTS MONSIEUR LE CHEF DES MESCENAIRES,VOILA LES ACTES QUE TU A POSE AVEC CEUX QUE TU A EMMENER SUR NOTRE TERRITOIRE.LES CRIMES COMMISENT A MBRES, BOSSANGOA,MBAIKI ET D,AUTRES VILLES.CEUX QUI COLLABORENT AVEC TOI ON PEUR POUR LEUR VIE.N,A TU PAS PENSER A L,APRES GUERRE? LES DEGATS SE CHIFFRES EN MILLIARDS DE FRANCS,TOUS CE QUE VOUS AVEZ PILLER ET EMMENER AU TCHAD ET AU SOUDAN.BREF LE COMPTE A REBOUR VIENDRA.

Les mineurs forcés de creuser sous pluie par la SELEKA

Par NePasSubir

26/06/2013 07:12

Il n a pas de précédent de ce type d'éboulement en Centrafrique car les mineurs connaissent le terrain qu'ils quittaient durant la saison des pluies.
Les enturbannés, voraces, qui ont envahi cette région ont forcé nos pères et frères à descendre dans ces puits inondés par appât du gain. La SELEKA a causé cet accident. JUSQUE A QUAND CETTE IMPUNITE ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués