NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Sécurité Maritime dans le Golfe de Guinée: Les débats sont ouverts

Par Idriss Linge - 24/06/2013

Le président de la CEDEAO a des attentes modestes, mais invite à une collaboration autour de la feuille de route qui sera retenue. Paul Biya et Idriss Deby se veulent plus fermes

 

Le président Alassane Ouattara a ouvert les débats à l’occasion du sommet consacré à la sécurité maritime dans le golfe de Guinée et destiné à la lutte contre la piraterie, ce 24 juin 2013 à Yaoundé en présence d'une dizaine de chefs d'Etats d'Afrique centrale et de l'ouest. Sans autre procédure, le président de la CEDEAO (Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest) est revenu sur les enjeux de la rencontre avec le besoin d’harmoniser les cadres d’intervention et de mutualiser les moyens de réponse à la piraterie et l’insécurité maritime. Sans citer le Nigéria, le président ivoirien a invité les participants à garder à l’esprit les objectifs de la rencontre: Adopter le protocole d’accord CEDEAO CEEAC et CGG sur la question, adopter le code de conduite et adopter la déclaration politique. Alassane Ouatara a tenu à préciser que le document bien qu’il soit de nature juridique ne sera «pas contraignant». Certainement à l’endroit du Nigéria, le président ivoirien a demandé aux chefs d’Etats de s’approprier les recommandations de Yaoundé. Il n’a pas manqué de faire un clin d’œil au Togo et au Benin, en félicitant leurs dirigeants pour les efforts fournis et en les encourageant à faire d’avantage. En réponse à Ouattara, le président Idriss Deby du Tchad s’est voulu plus pragmatique. «Nous devons mettre une force commune avec les Etats qui sont disponible et disposés» a-t-il indiqué dans un style qui lui est propre. Le président Tchadien a pris en exemple l’intervention au Tchad au Mali, pour dire qu’alors que d’autres tergiversaient ceux qui se sont engagés obtenu du succès.

 


© Prc
La photo de famille du sommet de Yaoundé le 24 juin
Le discours des présidents de la CEDEAO et de la CEEAC ont donné le ton des travaux de cette rencontre qui risque d’être trop serrée. Le président Ouattara sans parler du Nigéria a fait savoir qu’au-delà du document final, une négociation permanente entre les Etats autour de ce cadre sera adoptée. Son allusion au Benin et au Togo n’est pas non plus gratuite. Les deux pays sont directement voisins du Nigeria et ont du mal à se définir clairement sur le sujet. D’un côté ils ont peur que la piraterie enflent sur leurs côtes, mais de l’autre côté il y a la crainte d’isoler le Nigéria qui est un puissant partenaire économique. Le président Biya lui en tant que pays organisateur de la rencontre, a indiqué qu’il fallait agir avec fermeté, car de son point de vue, il y a bien plus que l’eau et le pétrole à perde, il y a un mode de vie à préserver. «Ne pas réagir c’est accepter qu’un jour qu’il y ait des spéculations sur nos mers et nos océans. Nous devons réagir sans faillir et sans faiblir», a indiqué le président camerounais. Paul Biya met aussi la pression sur ses pairs en précisant le pouvoir de la feuille de route objet des travaux de Yaoundé. Il a tenu à rappeler qu’elle a nécessité la mobilisation du Conseil de Sécurité de l’ONU et d’autres instances multilatérales de réflexion. De nombreux experts sont pessimistes sur la possibilité de sortir de Yaoundé avec une déclaration politique et des positions fortes. Dans leurs discours aucun des intervenants n’a ouvertement parlé du Nigéria qui est portant le terrain où se manifeste le plus les actes de pirateries dans le golfe de Guinée.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués